Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Hamon, Hervé] La diagonale du traitre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

comment avez-vous trouvé ce livre ?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Hamon, Hervé] La diagonale du traitre

Message par Bénédicte le Sam 16 Oct 2010 - 18:12


Auteur : Hervé Hamon
Editeur : Dialogues
Année 2010
Nombre de pages : 172

Résumé de l'éditeur

Le traître, disait Kundera, est celui qui sort du rang et part dans l’inconnu.Voici douze traîtres, douze traîtrises. Les unes sont dramatiques, les autres font sourire, et parfois, on se demande jusqu’au bout qui trahit, qui est fidèle, qui a raison, qui a tort.Traîtres de la guerre froide, traîtres en amour, traîtres politiques, traîtres inattendus, traîtres héroïques, traîtres lamentables,Hervé Hamon nous rappelle que sans Judas, Jésus aurait eu du mal à se proclamer Dieu.

Mon avis
L'auteur présente douze nouvelles sur la traitrise. Les situations évoquées sont extrêmement diverses, la profondeur des personnages et les conséquences de ces trahisons sont aussi très inégales. J'ai beaucoup aimé la mise en scène de chacune de ces nouvelles, l'humour parfois et l'approche très fine des milieux et des univers décrits. Sentiment de trahison ou trahison réelle, vengeance ou procédé bien établi, chaque situation est unique et parfois totalement inattendue.

C'est le cas dans Agnès C. La jeune interne Bensaïd, d'abord intimidée par le professeur Malbert , humaniste, éminent et brillant à la fois, parvient à réunir les éléments démontrant la rémission d'une jeune et courageuse bibliothécaire, atteinte d'un cancer en phase terminale, dont il avait choisi de s'occuper personnellement et qu'il pensait perdue.

Sans liaison particulière, le lecteur est immédiatement plongé dans un univers beaucoup plus léger, celui de Nouvelle star. Elle relate la trahison, après des heures d'attente et de nombreux calculs d'opportunité et de présentation, d'une candidate à une audition de chant, portant le numéro 113, par sa meilleure amie, coach et accompagnatrice. Cette "négresse, hyper grosse" et danseuse amatrice de surcroit, lui vole la vedette devant les caméras de l'équipe télé et le jury de sélection, la laissant toute seule, avec l'air de s'excuser.

Dans Les yeux dans les yeux, et un tout autre genre, un agent double se laisse doubler par un autre agent double.

La trahison amoureuse est exprimée de manière tout aussi surprenante dans Dégage, qui expose le dépit d'un homme devant le sentiment sincère et profond de trahison de son ex femme après que, bon homme, trompé et quitté, il eût des années plus tard refait sa vie.

Les moteurs de la trahison sont aussi très variables. Dans Donnant donnant, un inspecteur travaille de nuit et contacte son indicateur dans un bar, agissant sous le pseudo du Veuf . Il dénonce sa femme par vengeance, pour que chaque jour, dans sa prison, elle pense à lui et rêve "de le buter".

53ème congrès est une nouvelle très intéressante qui parle de la trahison en politique. Le narrateur se rend au 53ème congrès d'une formation politique et y rencontre une journaliste blonde qu'il connait depuis vingt ans. Il s'assure de sa neutralité tout en étant trahi par ses propres émotions. Le congrès est un espace d'alliances et de trahisons. Militant dans sa fédération il est devenu permanent et s'est inscrit dans un courant dominant, prisonnier des rivalités locales. Plus tard, à Paris, il se retrouve au centre de l'actualité, il découvre les réseaux, la presse. Il apprend à "diner", à trahir et à piéger ses rivaux. Tout un art.

Autre trahison, autres circonstances, celle d'un juré littéraire et de l'attribution du prix Goncourt dans Jour de gloire, lorsqu'un auteur est déchu du titre imprudemment annoncé par son éditeur.

Je n'en dirai pas plus mais je vous recommande de lire ce livre agréablement écrit, pesé et senti et qui réserve bien des surprises.


avatar
Bénédicte
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 49
Localisation : YVELINES
Genre littéraire préféré : Romans
Date d'inscription : 24/01/2010

http://pragmatisme.over-blog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hamon, Hervé] La diagonale du traitre

Message par Loo le Mar 9 Nov 2010 - 21:13

J'apprécie toujours les nouvelles à l'occasion. Ta critique me tente bien donc je me le note.
Merci pour ta critique flower
avatar
Loo
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 868
Age : 51
Localisation : Paname
Emploi/loisirs : danse, musique, balades.....
Genre littéraire préféré : Histoire, contemporain, classique, BD et de temps en temps un policier
Date d'inscription : 04/11/2009

http://unepauselivre.over-blog.com/#

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum