Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Tuil, Karine] Six mois, six jours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Tuil, Karine] Six mois, six jours

0% 0% 
[ 0 ]
33% 33% 
[ 1 ]
33% 33% 
[ 1 ]
33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Tuil, Karine] Six mois, six jours

Message par jostein le Mer 20 Oct 2010 - 11:40


Titre : Six mois, six jours
Auteur : Karine Tuil
Editeur : Grasset
Nombre de pages : 256
Auteur:
Née à Paris en 1972, Karine Tuil est l’auteur de huit romans parmi lesquels Tout sur mon frère (2003), Quand j’étais drôle (2005), Douce France (2007) et La Domination (2008), tous publiés chez Grasset.
Résumé:
« Dans l’anonymat d’une chambre d’hôtel, l’une des femmes les plus puissantes d’Allemagne se donna à un homme dont elle ne savait rien, qu’elle n’avait vu que deux fois dans sa vie… » Mais au bout de quelques mois, l’homme menace de révéler à la presse leur liaison : tous leurs ébats ont été filmés. Juliana Kant la milliardaire dénonce le gigolo. On l’emprisonne, la morale est presque sauve. Une affaire de mœurs chez les riches ? Une liaison amoureuse qui tourne au chantage sordide ? Karine Tuil, dans son roman le plus troublant, dévoile l’arrière-monde de cette aventure risquée : qui est à l’origine d’une telle fortune allemande ? Pourquoi le grand-père de Juliana, premier mari de Magda Goeb­bels, et militant nazi, n’a-t-il pas été arrêté à la Libération ? Sait-on que le père d’adoption de Magda était un juif qu’elle a renié puis laissé mourir ? Pourquoi les Kant ont-ils gardé le silence sur leurs activités industrielles sous le Reich ? Et si humilier sexuellement la jolie bête blonde était une forme de vengeance ? Les fils ont-ils d’ailleurs reconnu la faute des pères, les vivants ont-ils pardonné aux morts ?
Mon avis:
Karl Fritz raconte à une écrivain, ce qu'il a vécu lorsqu'il était au service d'une riche famille allemande, les Kant. J'aime beaucoup le style du récit, rapide, moderne et surtout le ton du récit de Karl Fritz pour son cynisme froid, sa désinvolture agressive. Le thème du livre est avant tout l'amour fou qui pousse au drame (celui de Juliana comme celui de Magda durant la guerre) mais aussi la vengeance et la responsabilité des enfants vis à vis des crimes de leurs pères. Herb Braun utilise la faiblesse d'une femme et son charme pour se venger des travailleurs juifs qui mourraient en six mois dans les usines d'armement de la famille de Juliana. Il y a dans ce livre quelques invraisemblances de scénario mais l'essentiel pour Karine Tuil est de montrer la puissance de l'amour fou. Étrangement, d'ailleurs, elle finit son livre sur le ressentiment du père adoptif juif de Magda, lorsque celle-ci l'a renié pour son mariage avec Goebbels. il était important pour l'auteur de montrer le destin de Magda et la peine de son père. Je n'ai pas vraiment été séduite par l'histoire mais j'ai beaucoup aimé le biais qu'a utilisé l'auteur pour raconter cet épisode. C'est un livre bien écrit qui éclaire le thème important de la responsabilité des plus jeunes sur les actes de leurs pères.
avatar
jostein
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 544
Age : 57
Localisation : Région centre
Emploi/loisirs : Lecture, jardinage
Genre littéraire préféré : auteurs contemporains
Date d'inscription : 21/02/2010

http://www.surlaroutedejostein.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tuil, Karine] Six mois, six jours

Message par agathe le Mer 16 Mar 2011 - 17:00

Dans ce roman Karine Tuil retranscrit à la manière d'un témoignage les deux scandales qui ont touchés la famille Kandt (propriétaire de BMW et Varta).
Le premier concerne la participation de la famille dans la destruction des juifs par les nazis et le second touche plus précisément Juliana, poursuivie par un maître-chanteur, son ancien amant, qui menace de publier des vidéos compromettantes
Tout est raconté par un vieil homme, le conseiller personnel des Kant, qui s'adresse à une femme envoyée par la maison d'édition.
On sent beaucoup d'aigreur pour la famille de la part de cet homme qui sera finalement remercié après des années de loyaux services.
Le roman est ici mêlé aux témoignages, le personnage fictif du conseiller raconte une histoire réelle (quoique parfois romancée), celle de la famille Kant.
Deux histoires se superposent : celle de "l'amant maître-chanteur" et celle de la Seconde Guerre Mondiale.
Tout est pouvoir et manipulation dans ce roman
Comme à mon habitude je n'en dis pas trop car il serait dommage de ne pas découvrir le reste.

Je vous le conseille en tous cas, un roman à lire!!

avatar
agathe
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 398
Age : 34
Localisation : France
Emploi/loisirs : lecture, musique, cuisine, cinéma, art
Genre littéraire préféré : le roman
Date d'inscription : 03/08/2010

http://leslivresdagathe.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tuil, Karine] Six mois, six jours

Message par Paprika le Sam 10 Sep 2011 - 9:14

Ce roman m'a laissé une impression bizarre.

Roman sombre, trouble.

L'histoire est parfois difficile à suivre et embrouillée.

La dernière partie du livre n'était pas nécessaire, me semble-t-il.

Le narrateur sarcastique, méchant, j'irais jusqu'à dire cruel est difficilement discernable. Quels sont ses buts ?

Envieux, jaloux, voyeur, manipulateur, qui semble se réjouir des malheurs qui frappe la famille dans laquelle il servait.



Mais, en dehords de l'histoire assez sombre, l'écriture de Karine Tuil m'a beaucoup plu. C'est rapide, percutant.

Dommage que ce soit si brouillon.
avatar
Paprika
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2685
Age : 78
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : lecture, musique, bricolage, scrabble
Genre littéraire préféré : tout sauf romans à l'eau de rose, politique.
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tuil, Karine] Six mois, six jours

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum