Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Robinson, Roxana] Jours toxiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Robinson, Roxana] Jours toxiques

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Robinson, Roxana] Jours toxiques

Message par jostein le Jeu 4 Nov 2010 - 14:14


Titre : Jours toxiques
Auteur : Roxana Robinson
Éditeur: Buchet Chastel
Nombre de pages : 576
Auteur:
Journaliste et critique littéraire, Roxana Robinson est l'auteur de quatre romans, de plusieurs recueils de nouvelles et d'une biographie de Georgia O'Keeffe. Elle vit à Manhattan et enseigne l'écriture à la New School de New York.
Résumé:
Cet été-là, Julia Lambert, professeur d'art à New York et artiste peintre, accueille ses parents dans sa petite maison vétuste du Maine, au bord de l'Atlantique. Elle tient à s'occuper de son père, un ancien neurochirurgien autoritaire, et de sa mère, toujours heureuse et stoïque, qui perd inexorablement la mémoire. Quand Julia apprend de Steven, son fils aîné, que Jack, son cadet, se drogue à l'héroïne, elle s'effondre. Héroïne. Le mot résonne avec incrédulité et angoisse dans cette famille cultivée, tolérante et sans histoire de la bourgeoisie américaine, et rend toxiques ces jours de vacances. Julia met tout en oeuvre pour arracher son fils, esclave du velours noir que l'enfer de ses veines réclame goulûment, au danger et à une mort certaine. Elle rassemble autour de lui, pour une improbable médiation, outre ses parents et Steven, Wendell, son ex-mari, Harriet, sa soeur complexée, et Ralph, un ancien héroïnomane devenu spécialiste de la désintoxication. Mais en s'invitant avec fracas au coeur d'une famille confrontée pour la première fois à l'addiction, l'héroïne convie aussi le blâme, la rage, la honte, les regrets et ravive d'intimes blessures. La tragédie de Jack fera voler en éclats les non-dits du cercle familial et révélera les failles de chacun sous les apparences du bonheur. Et s'il est vrai que le bonheur a un prix, pourquoi Jack serait-il le seul à en payer le lourd tribut ?
Mon avis:
Il me semble que Roxana Robinson a très bien décrit l'horreur d'une dépendance à l'héroïne et l'effroyable combat d'une famille confrontée à ce problème. Je ne connais pas particulièrement ce domaine, mais les souffrances de Jack paraissent très bien décrites ainsi que son comportement. De même, l'expérience de médiation paraît cohérente et est l'occasion de découvrir l'émotion des personnages. En cela, l'on reconnaît le travail de journaliste qui s'est parfaitement documentée sur son sujet. J'ai beaucoup apprécié l'évolution d'Edward, le grand-père de Jack. grand neurochirurgien, il a toujours vécu pour lui et sa passion. A la fin de sa vie, il comprend certaines choses sur la famille. Souvent, devant les épreuves, les liens se resserrent. Je fus étonnée que les secrets de famille n'aient pas davantage explosé en public. Toutefois, le lecteur comprend que les parents font le point sur leur part de responsabilité face à l'échec de leur fils. Par contre, le style littéraire est très basique avec souvent des longueurs, des détails inutiles (par exemple l'ouverture d'un pot de mayonnaise engendre une louange des ingénieurs), des répétitions. J'ai même relevé quelques phrases incompréhensibles, ce qui peut aussi être dû à la traduction. " Jack tourna le coin derrière eux, s'arrêta en entendant de son nom." "Était-ce pire de commettre une erreur un animal avec qui ne comprenait pas qu'on essayait de l'aider?" Si le lecteur peut passer sur la forme, l'histoire est bien documentée, prenante puisqu'il s'agit d'une lutte émouvante contre une addiction et d'une épreuve difficile pour sauver un enfant.
avatar
jostein
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 544
Age : 57
Localisation : Région centre
Emploi/loisirs : Lecture, jardinage
Genre littéraire préféré : auteurs contemporains
Date d'inscription : 21/02/2010

http://www.surlaroutedejostein.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Robinson, Roxana] Jours toxiques

Message par FrançoisG le Jeu 4 Nov 2010 - 18:13

merci pour ta critique.
avatar
FrançoisG
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Nombre de messages : 1418
Localisation : Dans ma maison au calme
Emploi/loisirs : Lecteur assidu
Genre littéraire préféré : Tous les genres
Date d'inscription : 23/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Robinson, Roxana] Jours toxiques

Message par Alizaryn le Sam 22 Aoû 2015 - 8:51

Jours Toxiques est un roman très sombre qui prend le lecteur ou la lectrice par la main afin de lui montrer chaque étape du travail de soutien mis en oeuvre autour de Jack. J’ai trouvé ce « voyage » très intéressant car Roxana Robinson y distille une masse d’informations à propos de l’accoutumance à l’héroïne, sans pour autant transformer le livre en essai médical étouffé par trop de statistiques.
Cependant, si j’ai trouvé ce roman si sombre, ce n’est pas tant à cause du sujet qu’il traite que des différents personnages qui entrent en scène. Les membres de cette famille – déchirée déjà bien avant la terrible découverte – entretiennent des relations pourries par les non-dits et par de vieux malentendus qui n’ont jamais été dissipés. Ils ne se comprennent pas, communiquent peu et ne peuvent donc pas réellement se soutenir. Ceci a rendu ma lecture presque étouffante car aucun aspect de l’intrigue ne me permettait de souffler, de trouver un tout petit refuge au milieu d’une histoire si douloureuse et je n’arrivais pas à ressentir la moindre empathie avec des personnages si méprisants à la fois les uns vis-à-vis des autres au sein de leur famille mais également face à Ralph Carpenter, le directeur du centre de désintoxication, dont personne n’apprécie les manières et qui en vient à être considéré comme un insupportable maniaque du contrôle.
Je me suis sentie tellement éloignée de ces personnages que j’ai eu du mal à profiter d’un roman autrement très bien écrit (peut-être même un peu trop léché) qui propose une analyse fine et documentée des affres de l’héroïne mais dont la totale noirceur m’a trop pesé.

Mon vote : apprécié
avatar
Alizaryn
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 464
Age : 31
Localisation : Bruxelles, Belgique
Emploi/loisirs : Enseignante - Cinéma, photo, scrapbooking, voyages
Genre littéraire préféré : Romans (de tout, sauf la SF), livres sur l'histoire ou la philo...
Date d'inscription : 20/02/2013

http://www.mybooksaremyhome.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Robinson, Roxana] Jours toxiques

Message par Ancalina le Sam 22 Aoû 2015 - 12:10

Merci pour ton avis Very Happy
avatar
Ancalina
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1702
Age : 26
Localisation : Metz
Date d'inscription : 29/04/2015

http://www.thepearloflight.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Robinson, Roxana] Jours toxiques

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum