Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Schoendoerffer, Amélie] Dame langouste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Schoendoerffer,Amélie] Dame langouste

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Schoendoerffer, Amélie] Dame langouste

Message par jostein le Jeu 4 Nov 2010 - 14:18


Titre: Dame langouste
Auteur: Amélie Schoendoerffer
Editeur: JC Lattès
Nombre de pages: 200
Auteur:
Amélie Schoendoerffer est née à Paris en 1968. Elle se passionne pour le cinéma et les études d’art, avant de travailler dans l’édition. Dame Langouste est son premier roman.
Résumé:
« Mon insouciance, le diabète me l’a enlevée. »

A seize ans, Amélie est brutalement happée par une maladie viable mais incurable : le diabète insulinodépendant.

Celle que son père, cinéaste et écrivain de renom, surnomme affectueusement « Dame Langouste », ne se supporte pas et déteste ce mal qu’elle perçoit comme une maladie honteuse. Pour continuer à vivre, elle se ment, joue avec le feu, teste ses limites.
Etouffée par une famille qu’elle aime plus que tout, Amélie part à la conquête de ses rêves et recherche le grand frisson. Mais comment vivre une histoire d’amour losqu’on a le sentiment d’être anormal ? Comment mener une vie professionnelle équilibrée lorsque la maladie vous rappelle sournoisement à son souvenir ?
Un récit lucide et poignant, entre folie douce et réalité cuisante, un plongeon dans la vie déjantée d’une fille « qui ne tient jamais sur ses talons aiguilles ».
Mon avis:
J'ai choisi de lire ce roman, attirée par la couverture et le résumé. Au départ, le lecteur s'attend à un témoignage d'une jeune femme atteinte d'une forme sévère de diabète. Mais très rapidement, l'auteur part sur le récit décousu d'épisodes légers de sa vie et une longue suite de "beuveries" et de leurs conséquences prend le pas sur le sujet principal. Il n'y a aucune profondeur, ni linéarité dans l'histoire. Bien sûr, je comprends qu'Amélie Schoendoerffer veut ignorer ce mal et vivre normalement. Est-il pour cela nécessaire de faire étalage de cette vie bourgeoise d'artistes, de nous gaver de réceptions et de "garden-parties" qui finissent toujours par des bagarres et des vomissements ? Certes, son père Pierre Scoendoerffer est un grand réalisateur; je comprends que sa fille l'admire mais il est sûrement possible d'en parler plus largement que d'en dire: " Papa, personnage public important, estimé, admiré." Fille d'artistes, Amélie voulait être actrice. Ses débuts sont décevants, alors elle décide d'être écrivain. Le talent n'est pas toujours héréditaire. Le style est quelconque, voire grossier et irrévérencieux. " Je me suis servi un verre de vin blanc, allumé une clope et commencé à faire la bouffe." " On s'est bourré la gueule à la margarita en racontant des conneries devant la télé." " l'autre avait débarqué..." (en parlant de Jacques Dutronc). Je ne suis pas intéressée par ce genre de littérature;
avatar
jostein
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 544
Age : 57
Localisation : Région centre
Emploi/loisirs : Lecture, jardinage
Genre littéraire préféré : auteurs contemporains
Date d'inscription : 21/02/2010

http://www.surlaroutedejostein.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Schoendoerffer, Amélie] Dame langouste

Message par FrançoisG le Jeu 4 Nov 2010 - 18:15

merci pour ta critique qui confirme une fois de plus qu'avoir un nom est très utile pour publier... Le plus difficile étant de se faire un prénom Wink
avatar
FrançoisG
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Nombre de messages : 1418
Localisation : Dans ma maison au calme
Emploi/loisirs : Lecteur assidu
Genre littéraire préféré : Tous les genres
Date d'inscription : 23/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Schoendoerffer, Amélie] Dame langouste

Message par Alcyone le Dim 28 Nov 2010 - 12:25


Mon avis différent de celui de Jostein :

Ce livre est authentique, et touchant. Dès les premières lignes du livre, il nous prend aux tripes. J’ai été touchée par la description d’une crise d’hypoglycémie. Le style de l’auteur est incroyable pour nous faire partager ses émotions. Lorsque ça ne va pas, les phrases sont courtes, elles s’accélèrent, haché de virgule… Et lorsque l’auteur nous fait partager ces vacances ou des moments plus gai, le style d’écriture change, les phrases sont construites et normales.

Voici la phrase qui m’a fait basculer dans ce roman, sans le lâcher : « Je viens d’avoir une hypoglycémie terrible, pas la première, pas la dernière. Je suis diabétique de type 1, droguée aux shoots quotidiens d’insuline. »

J’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteur, qui transpire la vérité. Amélie nous dit les choses tels qu’elles sont, elle ne prend pas de gants. Toutes ses phrases sont franches et sans détour. Elle a évolué dans un milieu bourgeois, côtoyant des gens huppée et bien élevé. Pourtant dans ce livre elle ne sera pas tendre avec eux.

J’ai trouvé ce livre brouillon, nous passons de ces 18 ans, à ces 30 ans, à ses 22 ans, puis de nouveau plus. Tous les épisodes de sa vie sont mélangés. Cela nous montre dans l’état que la propulsé la maladie. Après avoir découvert ce diabète, sa vie est devenue brouillon. Phase de maladie, d’hôpitaux, phase de bonheur en vacance, maladie, déboire, court bonheur… Durant tout le roman, on peut se demander « mais où va nous mener ce roman ? ». J’avais un peu peur de la fin, et pourtant je suis contente après avoir tourné la dernière page. L’histoire n’est pas finie et nous redonne le sourire après tous ces malheurs.

J’ai beaucoup été intrigué par la 1ère de couverture, et j’ai découvert un paragraphe, qui pour ma part, colle tout à fait à ce dessin, et à tout le roman :
« A partir de là j’ai trainé une « aura » de Miss catastrophe. J’ai d’ailleurs fait, par la suite, de nombreuses autres chutes, plus ou moins conséquentes, maladroite par essence. La fille qui ne tient jamais sur ses talons aiguilles, une filles un peu bancale, qui ne voit pas clair et redoute le regard des autres… »

Pour terminer, j’ai beaucoup apprécié ce roman. Il est différent de ce que je peux lire d’habitude. Une sorte d’autobiographie romancé qui se veut noire et qui ne met pas forcément en avant son auteur. Tout simplement un roman VRAI, qui nous touche. C’est un roman qui peut être une lueur d’espoir pour d’autres personnes malade ; le bonheur n’est jamais loin, il ne faut jamais baisser les bras.
avatar
Alcyone
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 29
Localisation : Alsace
Emploi/loisirs : Employée de reprographie / Lecture - photographie - correspondance
Genre littéraire préféré : Policier - Thriller
Date d'inscription : 13/03/2010

http://coeurdelivres.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Schoendoerffer, Amélie] Dame langouste

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum