Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Gabler, Neal] Le royaume de leurs rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "Le royaume de leurs rêves"

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Gabler, Neal] Le royaume de leurs rêves

Message par FrançoisG le Dim 7 Nov 2010 - 0:44



Titre : Le royaume de leurs rêves
Auteur : Neal Gabler
Editeur : Calmann-Lévy
Nombre de pages : 565

Quatrième de couverture :

Ce livre est l’histoire d’un paradoxe. Hollywood, qui a incarné les Etats-Unis au point d’être considéré aujourd’hui par certains comme le vecteur principal de l’impérialisme culturel américain, a été fondé dans les années 20 par des immigrants de fraîche date qui, pour certains, parlaient un anglais approximatif : les frères Warner, Carl Laemmle, William Fox, Harry Cohn, Samuel Goldwyn, Louis B. Mayer, Irving Thalberg, Adolph Zukor et d’autres étaient nés dans des communautés juives d’Europe centrale marquées par la misère et les pogroms, mais habitées par une culture vivace et pleine d’humour.
Souvent, c’est un passage dans la confection ou la fourrure sur la côte Est des Etats-Unis qui leur appela ce qu’on ne peut appeler qu’un sens inné du marketing, une sensibilité particulière aux goûts et aux couleurs de cette Amérique qui els accueillait avec une certaine méfiance. Sentant avant tout le monde que la société de consommation naissante devait se nourrir aussi de rêves et que ces rêves, sans doute, permettraient aux gens de mieux surmonter les crises du système, ils poussèrent jusqu’en Californie, firent main basse sur les infrastructures artisanales du cinéma muet et bâtirent des empires : Twentieth-Century Fox, Columbia, MGM, Universal…

En même temps, ils construisent leur Amérique, et eurent l’audace de forger leur propre conception du rêve américain : celui d’un pays plus accueillant, plus tolérant, plus juste et plus optimiste qu’il ne l’était vraiment.

Cette vision, véhiculée par leurs films, fut tellement forte qu’elle se diffusa dans la culture américaine, contribua à la définir et finit même, comble du paradoxe, par l’incarner aux yeux du monde.

C’est l’histoire de ces aventuriers improbables devenus des géants et parfois des monstres, de leurs origines et de leur métamorphose, qui nous est contée par Neal Gabler : une histoire rocambolesque, pleine de bruit et de fureur, mais aussi de moments cocasses et émouvants qui les a fait entrer dans la légende.


Neal Gabler est un critique et un historien du cinéma qui a écrit pour « The New York Times », « The Nation » et « American Film ». Diplômé en cinématographie et en culture américaine, il a enseigné dans les universités du Michigan et de Pennsylvanie. « Le royaume de leurs rêves » est son premier ouvrage traduit en Français.


Mon avis :

Ce livre si fouillé qu’il a du être une thèse, raconte magnifiquement les balbutiements et la consolidation de cette aventure cinématographique qui s’est convertie en industrie, en fer de lance de la culture Américaine, en pierre angulaire du rayonnement international de cette union de 50 Etats.
Cet ouvrage de près de 600 pages convie le lecteur à assister en témoin privilégié à toute l’aventure. Les protagonistes sont dépeints avec tant de justesse qu’au fil des pages on apprend à les connaître et on suit l’évolution de ces aventuriers, de ces commerçants ratés et miséreux, de ces opportunistes sans scrupules. Sans le savoir, ils participaient à une grande aventure. Pris dans le feu de l’action, ils voyaient leurs activités par rapport à leurs concurrents, en fonction du succès de leurs films et c’est aussi le sort que réserve l’auteur au lecteur qui vit cette aventure par le petit bout de la lorgnette, engagé dans l’action, au jour le jour, pris par la fièvre de convertir chaque nouveau projet en un bénéfice en dollars toujours plus important.

Les excellentes analyses qui émaillent les développements de ce livre aident beaucoup le lecteur à comprendre le curieux ballet des idées et des influences. Ces hommes ont construit de toutes pièces cette activité qui n’existait pas à cette échelle avant eux. En cette activité, les protagonistes virent d’abord un moyen de subsister, puis de s’enrichir, et enfin de faire passer des messages dans le but de faciliter la vie des Américains. Grâce au cinéma, cette flopée d’immigrés Européens dont tout le monde se méfiait a forgé les principes de vie du peuple américain. Les idées force positives qui leur tenaient à cœur ont su aussi gagner le cœur du public Américain et faire leur richesse. Ces influences croisées sont à mon avis ce que l’on peut de plus intéressant dans ce livre qui vole vraiment haut mais reste néanmoins accessible tant les analyses sont présentées avec la plus grande simplicité.

Ce livre publié aux Etats-Unis en 1988 a été traduit pour la première fois en France en 2005, est-ce à dire que dans cet intervalle de temps rien de mieux n’a été écrit sur le sujet ? Je le crois volontiers tant ce livre m’a envoûté. Si vous ne deviez lire qu’un seul livre qui ait trait au cinéma Américain, lisez celui-ci. Je sais, la formule est éculée, mais dans ce cas elle est vraiment appropriée. Comme le dit l’auteur dans la page des remerciements : « Ce livre est le résultat de nombreuses années de travail… ». Nul doute que le résultat s’en ressent. « Le royaume de leurs rêves serait formidable s’il n’était qu’un roman. Il se base sur des faits réels et présente de nombreuses photographies des directeurs de studio. Tout cela mis bout à bout en fait une fabuleuse biographie de ces hommes qui donnèrent naissance et développèrent cette image machine à rêves qui les transcenda sans jamais les écraser.

Tous ces moins que rien devinrent des caciques à la dimension de leur négoce, de leur art, de leur industrie et de leur pays. Nul doute que sans les studios de Hollywood les Etats-Unis n’auraient pas été tout à fait aussi grands au plans National et International. Il ne fait aucun doute non plus que les amateurs de cinéma, de cinéma américain, ou simplement ceux qui aiment les grandes et belles épopées réalistes et extraordinaires à la fois ne peuvent pas passer à côté de ce véritable bijou de la littérature contemporaine.

Ma note : 10/10


Dernière édition par FrançoisG le Mar 16 Nov 2010 - 20:51, édité 1 fois
avatar
FrançoisG
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Nombre de messages : 1418
Localisation : Dans ma maison au calme
Emploi/loisirs : Lecteur assidu
Genre littéraire préféré : Tous les genres
Date d'inscription : 23/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gabler, Neal] Le royaume de leurs rêves

Message par Cassiopée le Dim 7 Nov 2010 - 1:00

FrançoisG a écrit:
Ces influences croisées sont à mon avis ce que l’on peut de plus intéressant dans ce livre qui vole vraiment haut mais reste néanmoins accessible tant les analyses sont présentées avec la plus grande simplicité.

scratch Il manque un mot ou je suis fatiguée?
mais merci pour ta critique.
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9142
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gabler, Neal] Le royaume de leurs rêves

Message par FrançoisG le Dim 7 Nov 2010 - 2:45

Oui, il manque un mot Wink

C'est tout ce que tu as retenu ?


Dernière édition par FrançoisG le Mer 10 Nov 2010 - 2:36, édité 1 fois
avatar
FrançoisG
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Nombre de messages : 1418
Localisation : Dans ma maison au calme
Emploi/loisirs : Lecteur assidu
Genre littéraire préféré : Tous les genres
Date d'inscription : 23/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gabler, Neal] Le royaume de leurs rêves

Message par kély le Dim 7 Nov 2010 - 8:48

Merci François pour ta critique à la fois très argumentée et élogieuse sur cette lecture.
Vivant le cinéma dans sa globalité comme une passion, je note ce livre pour le rajouter à ma LAL. Very Happy
avatar
kély
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2462
Localisation : marseille
Genre littéraire préféré : Tous à priori. Je lis autant que mon emploi du temps me le permet. Je lis aussi beaucoup d'articles de presse magazine sur les sujets d'actualités (économie, société, religion, politique..). Très heureuse donc de faire partie de cette communauté de lecture, et espère pouvoir apporter ma contribution à chacune et chacun. Cordialement à tous.
Date d'inscription : 03/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gabler, Neal] Le royaume de leurs rêves

Message par FrançoisG le Dim 7 Nov 2010 - 12:45

Tu ne seras pas déçue. Wink
avatar
FrançoisG
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Nombre de messages : 1418
Localisation : Dans ma maison au calme
Emploi/loisirs : Lecteur assidu
Genre littéraire préféré : Tous les genres
Date d'inscription : 23/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gabler, Neal] Le royaume de leurs rêves

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum