Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ferraris, Zoë] La disparue du désert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

vos avis

50% 50% 
[ 2 ]
50% 50% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Ferraris, Zoë] La disparue du désert

Message par petitepom le Mar 9 Nov 2010 - 10:34

La disparue du désert-Zoë Ferraris


Qui était vraiment Nouf ? Fille aînée d’une riche famille saoudienne, elle disparaît peu avant son mariage et est retrouvée morte dans le désert. Fugue, accident, enlèvement ou meurtre ? Une enquête haletante des dunes apaisantes du désert à l’univers claustré de Djeddah.

Un fiancé, un train de vie luxueux, une famille aimante : Nouf a tout abandonné pour s’enfuir dans les dunes du désert d’Arabie Saoudite deux jours avant ses noces. Lorsque les équipes lancées à sa recherche retrouve la jeune fille, il est déjà trop tard. On conclue à un accident, mais le frère de Nouf demande à un ami, Nayir, d’enquêter sur la mort de sa soeur. Déterminé à lever le voile sur cette affaire, cet homme d’action, plus à l’aise dans le silence des dunes qu’en présence des femmes, va trouver en Katya, médecin légiste à la beauté troublante, une alliée inattendue. Une quête de vérité qui va les mener du désert et de ses mirages au dédale de la cité de Djeddah et ébranler leurs certitudes à jamais...

La couverture et le titre m’ont attirée mais je n’ai pas lu la 4° de couverture, sûre que ce livre allait me plaire et ce fut le cas.

Nous sommes en Arabie Saoudite, le pays le plus riche des Emirats Arabe mais aussi le plus pratiquant. Les hommes et les femmes ne se côtoient pas, une police religieuse veille au respect des lois du Coran.

Comment Nayir va –t-il pouvoir connaître la vérité, sans pouvoir côtoyer les femmes et ne pas offenser les frères de la victime qui sont d’une famille riche et intouchable. Katya, une laborantine et fiancée à l’un des frère va aussi s’intéresser à cette affaire ; il leur sera difficile de se concerter, ils prendront des risques pour trouver la vérité.

L’histoire de Nouf nous plonge dans une famille riche d’Arabie saoudite, les filles vivent entre elles, on leur choisit un mari , elles ne doivent sortir qu’accompagnées, mais on va découvrir que tout cela n’est pas toujours respecté, les règles sont souvent détournées ; ces femmes ont à leur disposition tout ce qu’elles veulent matériellement mais leur plus grand souhait est la liberté.

Katya représente une minorité qui veut avoir un métier, une indépendance et choisir son mari, son choix requiert beaucoup de courage ; elle entraîne Nayir dans des lieux où on ferme les yeux, où des couples non légitimes se retrouvent, Nayir aura aussi des contacts avec les occidentaux qui vivent là bas dans des résidences privées.

En plus de lire une enquête intéressante et bien menée, on découvre à la fois, un pays riche et arriéré envers les femmes ; j’ai adoré ce roman, ce fut un dépaysement pour moi qui n’avait aucune connaissance de ce pays et l’histoire de Nouf est émouvante.
avatar
petitepom
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 687
Localisation : Corrèze
Date d'inscription : 22/08/2010

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ferraris, Zoë] La disparue du désert

Message par Géraldine le Mar 9 Nov 2010 - 14:15

J'ai hate de le commencer !!
avatar
Géraldine
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1601
Age : 49
Localisation : Ain
Emploi/loisirs : Documentaliste en collège /Cinéma, lecture, équitation
Genre littéraire préféré : Saga, policier, historique, contemporain, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 02/05/2010

http://meslecturescoupsdecoeur.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ferraris, Zoë] La disparue du désert

Message par Géraldine le Sam 20 Nov 2010 - 7:30

Je viens de finir « La disparue du désert » que j’ai donc découvert grâce à Partage Lecture et aux éditions 10/18 dans le cadre du partenariat et je voudrai les en remercier !

Merci de m’avoir fait découvrir un bon livre qui est à la fois un roman policier et à la fois un roman de société qui nous fait découvrir des facettes de la vie en Arabie Saoudite comme les relations hommes/femmes dans ce pays, la condition féminine et le poids des traditions qui pèsent sur les rapports humains dans la famille et dans la société elle même !
J’ai apprécié cette enquête policière qui nous mène dans la vie intime des familles riches d’Arabie saoudite :
Nayir, un ami palestinien de la famille Shrawi est donc chargé de retrouver Nouf, la jeune fille de la riche famille Shrawi qui semble avoir fait une fugue à la veille de son mariage ! Il sera aidé par katya, la fiancée d’Othman, le frère adoptif de Nouf qui sera malheureusement retrouvé morte dans le désert ! A-t-elle fait une fugue, a-t-elle été assassinée ? C’est ce que vont tenter d’élucider Nayir et Katya, au risque de mettre à mal une famille saoudienne réputée et vertueuse dans une société qui laisse peu de liberté aux femmes et dont le respect des règles religieuses est fondamentale !
J’ai vraiment beaucoup aimé les relations entre Nayir et katya et leurs sentiments qui vont évoluer tout au long du livre et au gré de l’enquête.
Au début, Nayir a des convictions très rigides sur la place des femmes dans la société, sur leur rôle ; ayant eu une mauvaise expérience amoureuse, il a des aprioris par rapport aux femmes et à la façon dont elles devraient se tenir et se comporter (comment une femme peut être vertueuse sans être soumise ?) ; ainsi, il n’a pratiquement pas d’ expérience dans l’amour et en ressent une frustration qui fait qu’il ne sait pas trop se comporter avec Katya au début du roman ; il manque de tomber dans les pommes dès qu’il voit la nudité féminine ; par contre, au contact de la jeune femme, il va changer et nous paraitre plus tolérant, moins rigide et moins ancré dans ses convictions ! Au début du livre, on ne le trouve pas très sympatique mais finalement on découvre un Nayir émouvant qui montre petit à petit ses sentiments.
Katya, elle, n’est pas une fille ordinaire puisqu’à 28 ans, elle n’est pas encore mariée bien que fiancée avec Othman ; elle vit avec son père, qui est veuf ; elle a pu faire des études universitaires puisqu’elle a eu un doctorat et a la chance d’avoir trouvé un travail de laborantine dans le service médico-légal du gouvernement ce qui permettra d’avancer dans l’enquête ; elle est donc fiancée avec Othman mais espère pouvoir continuer à travailler après son mariage ; elle a envie de savoir ce qui est arrivé à Nouf mais culpabilise par rapport aux conséquences que pourraient avoir ses découvertes sur son avenir avec son fiancé ! Comme, Nayir, elle veut être plus libre mais a peur de mal faire et ils sont tous les deux tributaires et très influencés par leur éducation et le poids de la religion !
J'ai aimé aussi, les relations entre Nayir et Katya ainsi que la montée en puissance de leurs sentiments tout au long du livre !

J’ai aimé aussi découvrir des aspects de la vie saoudienne : par exemple, il existe des restaurants où des couples ou des familles peuvent déjeuner ou diner et où les femmes peuvent enlever leur voile ! une femme ne peut pas sortir sans son chaperon, doit toujours porter le hijab au risque d’être arrêter par la police religieuse qui est garante de la « bonne moralité » des femmes !
Enfin, malgré les doutes sur le coupable, l’auteur sait ménager le suspens en nous amènant sur des fausses pistes jusqu’à la fin !

J’ai donc vraiment aimé ce roman que je conseille vivement ! J'espère qu'il y aura une suite et qu'on retrouvera Nayir et Katya dans de nouvelles enquêtes et plus si affinités !!

Ma note : 4,5/5

avatar
Géraldine
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1601
Age : 49
Localisation : Ain
Emploi/loisirs : Documentaliste en collège /Cinéma, lecture, équitation
Genre littéraire préféré : Saga, policier, historique, contemporain, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 02/05/2010

http://meslecturescoupsdecoeur.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ferraris, Zoë] La disparue du désert

Message par odile le Lun 22 Nov 2010 - 23:54

Merci aux éditions 10/18 et à Partage Lecture de m'avoir permis de découvrir ce livre dans la cadre d'un partenariat

Mon avis
Dès les 1ères pages, on sait que Nouf ne sera pas retrouvée vivante et que le sujet du livre n'est donc pas la recherche de la disparue mais une enquête pour savoir pourquoi et dans quelles circonstances elle a trouvé la mort : est-ce que Nouf s'est enfuie seule ? a t-elle été enlevée ? mais qu'elle était vraiment la vie de Nouf ? ...
Nayir, l'ami d'Othman, le frère de Nouf mène cette enquête à sa demande bien que le mort de Nouf ait été déclarée accidentelle. Il trouve une aide inattendue en la personne de Katya, une médecin légiste dont on ne découvrira pas immédiatement les raisons qui la poussent à faire la lumière sur cette mort.

En fait, même si le sujet principal du livre est l'enquête et qu'il se termine lorsque le voile est levé sur les circonstances de la mort de Nouf, j'ai surtout apprécié cette lecture pour sa description de la vie en Arabie Saoudite.

L'auteur nous décrit en effet un quotidien dicté par les principes de l'islam où les hommes et les femmes vivent, en apparence au moins, dans des mondes parallèles que ce soit en famille ou au travail.
Le paragraphe à la morgue où Nayir, venu récupérer le corps de Nouf, fait la connaissance de Katya en est un bon exemple :
"Elle portait une blouse blanche et un hijab, un foulard noir qui dissimulait ses cheveux. Toutefois son visage était découvert et il détourna le regard en rougissant. Ne sachant où poser les yeux, il fixa le rectangle de plastique qui se balançait au bout du cordon qu'elle avait passé à son cou : Katya Hijazi, technicienne de laboratoire. Il fut surpris d'y lire son prénom, car c'était une chose aussi intime que ses cheveux ou la forme de son corps, et cela lui apparut comme une provocation."

Il faut préciser que Nayir est complètement tétanisé lorsqu'il se trouve face à une femme et qu'il doit lui parler, il ne sait où poser les yeux même si elle porte une burqa, il a continuellement peur de se faire arrêter par la police religieuse, peur de ne pas être un bon musulman.
Mais Nayir n'est pas un cas isolé, le père de Katya est honteux que sa fille travaille et qu'elle ait choisi elle même son mari. La scène dans la rue où un inconnu interpelle Nayir est également significative : "Pardon, dit l'homme, fixant sur lui un regard sévère, tout en désignant Mlle Hijazi d'un geste de la tête. Au nom d'Allah, et que Sa paix soit sur vous. Excusez-moi, monsieur, mais votre épouse n'est pas convenablement voilée."

Quant au mari choisi pour Nouf, il est inexistant dans le livre (il n'apparait qu'à la page 160 !) et il avoue n'avoir rencontré sa fiancée qu'une fois alors que l'histoire, transposée dans notre société, aurait donné au fiancé, abandonné 2 jours avant le mariage, le rôle d'un personnage principal.

Mais, au fil des pages, on découvre que, sous cette façade très stricte, les saoudiennes (au moins celles qui nous sont présentées dans le livre) ont su s'adapter et contourner les règles : dans l'institut dans lequel travaille Katya, il y a une entrée réservée pour les femmes mais, derrière les murs, hommes et femmes se côtoient, à visage découvert, même si une burqa est toujours à portée de main ; les jeunes filles rencontrent leur fiancé sous l'œil accommodant du chauffeur / chaperon et les relations ne restent pas toujours platoniques ; on découvre également de nombreux autres exemples de contournement de "la règle" tels que le fait de piloter un scooter des mers ou de s'habiller en homme pour conduire une moto ...

Il me semble cependant intéressant de noter que le livre a été écrit par une américaine ayant vécu en Arabie Saoudite et que, de ce fait, la vision qu'elle nous donne de la société saoudienne et de la place de la femme dans cette société est peut être biaisée car il est toujours difficile de comprendre une société très éloignée de la sienne.

Pour résumé, une intrigue intéressante mais qui ne m'a pas tenue en haleine, d'ailleurs j'ai trouvé la fin un peu compliquée et moyennement plausible.
Par contre, un livre très intéressant sur la vie en Arabie Saoudite et qui m'incite à essayer d'en savoir un peu plus sur ce pays afin de juger de l'exactitude de la vision donnée.
avatar
odile
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 271
Age : 57
Localisation : entre Chatillon (92) et Voiron (38)
Emploi/loisirs : Ingénieur / Voyages, sport, couture
Genre littéraire préféré : Romans contemporains et policiers de temps en temps
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ferraris, Zoë] La disparue du désert

Message par sahj31 le Jeu 25 Nov 2010 - 17:48

Merci à Partage Lecture et aux éditions 10/18 pour m'avoir fait découvrir ce livre et cet auteur.

Dès la lecture du quatrième de couverture, j'ai eu très envie de participer à ce partenariat pour découvrir à la fois l'intrigue policière et le cadre de l'Arabie saoudite qui est un pays que l'on n'a pas l'habitude de voir dans les livres et encore moins dans les livres policiers.
J'avoue que j'ai eu du mal à lâcher ce livre et qu'il me tardait de m'y remettre le soir tant l'intrigue me tenait en haleine. Je ne vais pas à nouveau faire un résumé, cela à été très bien fait dans les messages ci-dessus. Mais j'ai trouvé que l'auteur avait parfaitement ménagé le suspense et avait décrit le déroulement de l'enquête de façon à ce que l'on se sente concernés et intéressés.

Outre le terrible sort réservé à Nouf et l'enquête policière qui s'ensuit, ce livre m'a beaucoup appris sur les moeurs de ce pays que je ne connais pas bien, et notamment sur les relations hommes-femmes et les règles qui les régissent. Nous avons beaucoup d'à priori sur ces relations chez les musulmans et j'ai apprécié que l'auteur les présente de façon à démystifier nos préjugés et à nous faire comprendre que bien que totalement différents de nous dans leurs codes sociaux, les habitants d'Arabie saoudite ne sont pas si différents dans leurs rêves et aspirations. Leur culture n'est pas présentée ici comme humiliante pour les femmes et il est intéressant de voir comment se nouent (et se dénouent) les amours et amitiés.
Un roman très prenant, qui donne envie d'en savoir plus sur ce pays et sur l'auteur également.
avatar
sahj31
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 45
Localisation : Midi Pyrénées
Emploi/loisirs : Traductrice
Genre littéraire préféré : Un peu tous les genres, sauf les mangas. J'aime varier, lire en anglais et espagnol. J'ai un faible pour Stephen King depuis mon adolescence !
Date d'inscription : 09/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ferraris, Zoë] La disparue du désert

Message par Natttyyy le Mer 5 Jan 2011 - 4:17

Wow, j'ai hâte de le commencer, je l'ai reçue à Noël!
avatar
Natttyyy
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 81
Age : 30
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : psychologie,éducateur, plein air
Genre littéraire préféré : fantastique, littérature,historique,etc.
Date d'inscription : 26/11/2010

http://natcritique@hotmail.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ferraris, Zoë] La disparue du désert

Message par Invité le Lun 24 Jan 2011 - 23:38

très bon résumé, ça me donne vraiment envie de le lire. Ce sera ma prochaine lecture!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ferraris, Zoë] La disparue du désert

Message par Invité le Ven 28 Jan 2011 - 21:41

Ton résumé m'a vraiment donné envie de le lire...Je viens de l'acheter, me réjouis de le commencer!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ferraris, Zoë] La disparue du désert

Message par petitepom le Sam 29 Jan 2011 - 16:12

bonne lecture
avatar
petitepom
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 687
Localisation : Corrèze
Date d'inscription : 22/08/2010

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ferraris, Zoë] La disparue du désert

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum