Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Lapouge, Laure-Marie] Moi, Ghisla, soeur de Charlemagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'en pensez-vous ?

17% 17% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 3 ]
33% 33% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 6

[Lapouge, Laure-Marie] Moi, Ghisla, soeur de Charlemagne

Message par lou40 le Mer 24 Nov 2010 - 11:49

« Moi, Ghisla, sœur de Charlemagne »
par Laure-Marie LAPOUGE



Parution: Octobre 2010
Nombre de pages: 336
Editions : Albin Michel


4ème de couverture :
Le VIIIe siècle touche à sa fin. L'Empire romain est mort, le Moyen Âge peine à prendre son essor dans une Europe balbutiante. Un roi apparaît, un visionnaire, un conquérant, un de ces hommes d'exception qui façonnent l'Histoire : Charles, roi des Francs et des Lombards, empereur d'Occident, surnommé Charlemagne.
Roland, son neveu, a été le héros de Roncevaux. Mais était-il le neveu du roi ou son fils, comme l'a laissé entendre la légende pendant des siècles ?
Trente plus tard, Ghisla, sœur de Charles et mère de Roland, révèle le secret de sa naissance, dévoilant l'inexorable métamorphose d'un amour fraternel en un amour fou et interdit aux conséquences dramatiques...
De Rome à Paderborn, d'Aix-la-Chapelle à Saragosse, sur fond de guerres, d'intrigues de palais et de tensions religieuses, dans l'effervescence d'un monde à la fois barbare et lumineux, Laure-Marie Lapouge retrace, dans une très belle langue, une épopée historique et passionnelle fascinante.

Mon avis :
L’histoire se déroule dans les années 770 sur fond de guerres de territoires afin d’agrandir le royaume des Francs et asseoir la puissance de Charles (qui deviendra Charlemagne), fils de Pépin.
En ce qui concerne le roman sur lequel je me suis concentrée en laissant le côté historique, on suit l’histoire de Ghisla, sœur du Roi Charles, qui fut sa grande passion amoureuse et dont elle eu 2 enfants. Cet amour étant incestueux, ils ont dû user de tous les moyens possibles, dont l’union officielle avec d’autres personnes, qu’elle nous raconte sous forme de confidences, pour garder le secret.

Pour ma part, j’ai beaucoup aimé ce roman.
J’ai aimé la fluidité de l’histoire, certainement dû à la narration moderne et à des chapitres assez courts. Ce livre se lit avec une facilité assez déconcertante pour moi.
De plus, il m’a donnée envie d’en savoir un peu plus sur cette époque.
D’ailleurs, après m’être documentée et sur Charlemagne et sur Laure-Marie Lapouge, je me suis aperçue que certains faits sont purement inventés ou romancés ; entre autre en ce qui concerne Roland, fils de Ghisla. En lisant ce livre, cela ne m’a nullement gênée puisque j’étais assez novice sur cette époque (quoique la mort de Roland m’a un peu intriguée car ne ressemblait pas tout à fait à ce que je connaissais) et que je me suis attachée seulement à l’histoire du roman.
Par contre, je pense que cela peut déranger ceux qui connaissent bien cette période car l’auteur a mélangé réalité et fiction ; du coup, on ne sait plus où on en est si on regarde le côté historique.
Le seul petit bémol que je mettrais concerne la fin du livre que j’ai trouvé un peu « rapide ». Mais ça n’empêche pas que ce soit un coup de cœur pour moi…
Je remercie Partage Lecture ainsi que les Editions Albin Michel de m'avoir permis de découvrir ce livre.

Ma note : 4,5/5


Dernière édition par lou40 le Jeu 25 Nov 2010 - 16:51, édité 2 fois (Raison : Hébergement de l'image!!!!)
avatar
lou40
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1859
Age : 44
Localisation : Mont de Marsan
Date d'inscription : 03/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lapouge, Laure-Marie] Moi, Ghisla, soeur de Charlemagne

Message par chatnoir le Mer 24 Nov 2010 - 12:54

J'attendais un avis sur ce livre depuis un moment.
merci Lou pour cette critique tres complète. :<;9:
lou40 a écrit:
Mon avis :
De plus, il m’a donnée envie d’en savoir un peu plus sur cette époque.
D’ailleurs, après m’être documentée et sur Charlemagne et sur Laure-Marie Lapouge, je me suis aperçue que certains faits sont purement inventés ou romancés ; entre autre en ce qui concerne Roland, fils de Ghisla. En lisant ce livre, cela ne m’a nullement gênée puisque j’étais assez novice sur cette époque (quoique la mort de Roland m’a un peu intriguée car ne ressemblait pas tout à fait à ce que je connaissais) et que je me suis attachée seulement à l’histoire du roman.
Par contre, je pense que cela peut déranger ceux qui connaissent bien cette période car l’auteur a mélangé réalité et fiction ; du coup, on ne sait plus où on en est si on regarde le côté historique.

Voila un peu ce que je craignais. Je vais donc attendre sagement, que d'autres ressentis soient exposes pour savoir si je me risque ou pas.
avatar
chatnoir
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 60
Localisation : Cap Vert
Emploi/loisirs : restauration, dormir, lire, balade la nuit
Genre littéraire préféré : eclectique
Date d'inscription : 18/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lapouge, Laure-Marie] Moi, Ghisla, soeur de Charlemagne

Message par Véronique M. le Sam 4 Déc 2010 - 17:39

Mon avis :

« Moi, Ghisla, sœur de Charlemagne » est un ouvrage construit comme un recueil de souvenirs. Ghisla raconte sa vie et celle de ses proches à la première personne. Elle se permet des commentaires écrits à la lumière des événements à venir.

La particularité du texte tient au fait que Ghisla n’est pas une simple femme de cette fin du VIII° siècle. Elle est la sœur du roi des Francs, Charles, qui deviendra l’empereur Charlemagne quelques années plus tard. Son récit va donc nous raconter comment l’héritier d’une province du royaume va peu à peu devenir souverain du territoire entier puis conquérir les terres voisines.
D’un point de vue historique, à la lumière des renseignements glanés ici et là, il me semble que le texte est bien documenté et que la véracité des faits est préservée, comme l’annonce l’éditeur dans la quatrième de couverture.

Mais l’aspect le plus intéressant de ce roman tient à la personnalité des êtres qu’il dépeint.

Charlemagne apparaît en homme de pouvoir très déterminé. Dès son premier couronnement, il annonce son désir de régner seul alors que l’exercice du pouvoir était plutôt collégial jusque là. Cela ne l’empêche pas de savoir écouter les autres et de prêter attention aux faits et gestes de chacun. Il dénonce le partage du royaume entre les différents héritiers, partage qui affaiblit le pays. Il se prononce également en faveur d’une unification de la foi et de la manière d’honorer Dieu, non par engouement particulier pour la religion mais pour assurer l’unité de son peuple.
C’est donc un homme qui aborde le pouvoir avec beaucoup de réflexion. Il dit lui-même qu’il souhaite plus que tout être présent au monde, voir, sentir, entendre pour être le plus juste et le plus efficace possible. Son règne ne doit rien au hasard, quand il accepte de perdre c’est pour construire mieux et plus par la suite.

Un des autres personnages principaux du récit est Bertrade, mère de Charles et de Ghisla. C’est une femme forte, déterminée, dure parfois. Elle a longtemps participé au gouvernement en donnant son avis lors des réunions. Quand Charles décide de régner seul, elle doit imaginer d’autres manières d’imposer ses vues mais elle ne renonce pas. Elle tient plus que tout à perpétuer la tradition franque des mères souveraines qui veut que les fils des reines règnent. Elle oppose donc la tradition mérovingienne à celle nouvellement imposée par le christianisme qui veut que ce soit les fils des rois qui règnent à leur tour. Bertrade a un rôle primordial dans l’énoncé des particularités de ce règne à la croisée de deux mondes. Elle est l’interface entre le passé et l’avenir.

Parlons enfin de Ghisla, la narratrice officielle du livre. Elle est très jeune au début de l’ouvrage mais ce qui frappe tout de suite c’est sa maturité. La vie est dure en ce temps-là et la proximité du pouvoir n’arrange rien. Elle se sait donc très tôt convoitée, écoutée parce que très proche de Charles.
Femme intelligente, elle va très vite apprendre à se servir de cet état de fait pour parvenir à ses fins et rester, autant que faire se peut, maître d’elle-même. La relation incestueuse qu’elle entretient avec Charles, tout en lui posant un problème de conscience, lui permettra de rester influente. Comme son frère, elle va d’abord nier l’attirance puis s’y résoudre, s’en satisfaire et l’utiliser pour obtenir du pouvoir sur les sujets qui l’intéressent. Elle va ainsi insuffler un peu de sensibilité dans ce monde de guerriers.
Laure-Marie LAPOUGE nous fait partager les états d’âme de Ghisla dans de très beaux passages. Elle réussit avec brio le pari de nous montrer la femme de pouvoir et la femme de cœur, la mère et l’amante. Les sentiments de Ghisla sont complexes : elle est entière, refuse de prolonger ses relations avec les hommes si elles ne les aiment plus même si le pouvoir doit en pâtir, elle nous séduit souvent par son courage qui l’amène à pousser Charles dans ses derniers retranchements. Elle apparaît forte et moderne dans son comportement et on frémit comme elle à l’idée qu’elle ait pu être manipulée de bout en bout par un frère machiavélique.

En bref, un roman à lire tant pour la découverte d’une époque que pour la richesse des sentiments qu’il engendre. Un très bon roman historique à mon goût.

Un grand merci aux éditions Albin Michel et à Partage Lecture pour cette belle découverte!


avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 48
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lapouge, Laure-Marie] Moi, Ghisla, soeur de Charlemagne

Message par Véronique M. le Sam 4 Déc 2010 - 17:49

chatnoir a écrit:J'attendais un avis sur ce livre depuis un moment.
merci Lou pour cette critique tres complète. :<;9:
lou40 a écrit:
Mon avis :
De plus, il m’a donnée envie d’en savoir un peu plus sur cette époque.
D’ailleurs, après m’être documentée et sur Charlemagne et sur Laure-Marie Lapouge, je me suis aperçue que certains faits sont purement inventés ou romancés ; entre autre en ce qui concerne Roland, fils de Ghisla. En lisant ce livre, cela ne m’a nullement gênée puisque j’étais assez novice sur cette époque (quoique la mort de Roland m’a un peu intriguée car ne ressemblait pas tout à fait à ce que je connaissais) et que je me suis attachée seulement à l’histoire du roman.
Par contre, je pense que cela peut déranger ceux qui connaissent bien cette période car l’auteur a mélangé réalité et fiction ; du coup, on ne sait plus où on en est si on regarde le côté historique.

Voila un peu ce que je craignais. Je vais donc attendre sagement, que d'autres ressentis soient exposes pour savoir si je me risque ou pas.

En ce qui me concerne cela me semble d'autant moins gênant que les faits relatés dans la "chanson de Roland" ne sont pas historiquement avérés.L'auteur peut donc, me semble-t-il, prendre toute liberté pour les incorporer dans son roman historique.
Mais cet avis ne vaut que moi et je ne suis pas spécialiste de la question.
avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 48
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lapouge, Laure-Marie] Moi, Ghisla, soeur de Charlemagne

Message par chatnoir le Dim 5 Déc 2010 - 2:32

merci Merci pour ta critique, et ta réponse.
avatar
chatnoir
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 60
Localisation : Cap Vert
Emploi/loisirs : restauration, dormir, lire, balade la nuit
Genre littéraire préféré : eclectique
Date d'inscription : 18/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lapouge, Laure-Marie] Moi, Ghisla, soeur de Charlemagne

Message par Justemoi87 le Dim 5 Déc 2010 - 15:29

Lorsque ce roman a été proposé en partenariat sur Partage Lecture, je me suis dit pourquoi pas. Je n'ai jamais été très friande des cours d'histoire mais, en général, les romans historiques passent bien. C'était donc l'occasion de revoir cette période de l'Histoire dont je n'avais que quelques vagues souvenirs et dont les noms des personnages ne m'évoquaient vraiment pas grand chose.

Et cette fois encore, le charme de l'Histoire romancée a opéré. J'ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture qui se sera avérée très instructive. J'ai trouvé passionnant de suivre les aventures de Ghisla, personnage que j'ai d'ailleurs trouvé touchant.

Je pense que l'auteur a très bien dosé les faits historiques et les parties plus "personnelles". Elle est également parvenue à rendre les liens entre les personnages clairs. Je ne me suis donc jamais sentie perdue parmi la multitude de protagonistes apparaissant tout au long du récit.

Et, enfin, pour ne rien gâcher, le style de l'auteur est très agréable et fluide. Cela permet de se concentrer aisément sur le contenu sans devoir se préoccuper de la forme.

Bref, c'est une très belle découverte et je remercie Partage Lecture et les éditions Albin Michel de m'avoir offert cette lecture des plus intéressantes!
avatar
Justemoi87
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1585
Age : 30
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Secrétaire indépendante
Genre littéraire préféré : Un peu tout
Date d'inscription : 04/09/2008

http://books-all-around.blogspot.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lapouge, Laure-Marie] Moi, Ghisla, soeur de Charlemagne

Message par BESMAR le Mar 7 Déc 2010 - 2:26

J'ai beaucoup apprécié cette lecture. L'écriture est fluide et simple, la lecture en est donc aisée. L'histoire est basée sur le trio que forme la mère (Bertrade), le fils (Charles) et la fille (Ghisla). Il faut oublier un peu ce que l'on a pu connaitre ou entendre sur l'histoire de Charlemagne car une bonne partie est romancée. J'avoue que cela m'a un peu perturbé au début mais on se prend bien vite au jeu car l'auteure a bien su mener son récit en mélangeant adroitement les deux genres le réel du fictif !
Le personnage de Ghisla ne m'a pas impressionné outre mesure, je l'ai trouvé ambivalente, indécise et assez arriviste dans son affaire quoique elle était très jeune quand elle a été confrontée à diverses "tentations" ce qui peut l'excuser !Cette relation incestueuse que Ghisla utilise à sa façon lui permet aussi de garder une emprise sur son frère tout puissant malgré les sacrifices que cela lui a demandé! il est toutefois assez difficile de concevoir qu'une telle relation est pu perdurer aussi longtemps mais il faut dire que la chrétienne té commençait seulement à faire sa place.
J'ai par contre bien aimé les personnages de Bertrade et de Charles. La première par sa façon de tirer les ficelles sans en avoir l'air ! et le deuxième par la relation qu'il a démontré face au pouvoir en gardant un maximum de contrôle sur soi et d'intransigeance aussi autant envers lui même qu'envers les autres.
Bref, un roman que j'ai apprécié par la mise en oeuvre de son auteure qui a réussi le tour de force de créer un personnage vivant au milieu de grands noms de l'histoire !!
avatar
BESMAR
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1211
Age : 52
Localisation : Au Quebec
Emploi/loisirs : agente de gestion du personnel en invalidité- loisirs : lecture, rénovations-bricolage-décoration.
Genre littéraire préféré : Policiers (PD James, Connelly,Reich), romans historiques, aventure, tres peu de fiction sinon toute lecture m'interesse !!mon coup de coeur actuel est &quot;L'Élégance du Hérisson&quot; de Mureil Barberry
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lapouge, Laure-Marie] Moi, Ghisla, soeur de Charlemagne

Message par Annesof le Sam 11 Déc 2010 - 22:07

Suite à un précédent partenariat ayant considérablement attiré mon attention, ma petite famille de livrovore s’est empressée d’acquérir ce roman. Ô comble de l’excitation à l’idée d’en découvrir le contenu !

Je prêtai distraitement oreille aux premières impressions de mon entourage… Diantre ! Une histoire racontée à la première personne ! Les propos de la sœur de Charlemagne ??? Tout cela ayant attisé mon envie, je me dépêchai de terminer mes lectures en cours, les cadeaux de Saint-Nicolas et hop ! Ca y est ! Je le commence, avec un grand sourire, devenant, comme à mon habitude, un personnage horripilant, et grommelant de mon fauteuil des bribes de réponse, aux rares questions que mes proches osent encore me poser malgré mes occupations littéraires…

Après coup, cette lecture prometteuse me laisse dans un état très… Comment dire ? Partagé.

M’étais-je fait des idées ? Oui ! Effectivement ! Les premières années de Ghisla, sœur de Carolus Magnus plus connue historiquement sous le nom de Gisèle contée par sa bouche à la première personne du singulier n’ont malheureusement rien avoir avec la réalité. Elle devint effectivement abbesse de Chelles, tout comme la fille de Charlemagne, quelques années plus tard, et ce pour la simple raison qu’elle fut destinée au service de Dieu depuis toute petite. (Voir les écrits d’Éginhard à ce sujet.). La vie qu’elle aurait menée présentée ici n’est que pure fiction.

Par contre, j’ai redécouvert avec grand plaisir, à travers cette narration légère et très bien écrite, les grandes lignes du règne de Charles. L’auteur, à travers cette histoire, certes fictive, mais cependant très émouvante, brosse un tableau général du règne de cet empereur et y présente très clairement les aléas politiques ayant parsemés la seconde moitié du VIIIème siècle.

Une fresque historique dépeinte d’une voix surprenante. Bien que les débuts de ce roman m’aient stupéfaite, il n’en est pas moins que je me sois laissée complètement séduire ! Un enivrant moment de détente !

Ma note : 8/10

avatar
Annesof
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1436
Age : 30
Localisation : Pont-à-Celles (Belgique)
Emploi/loisirs : Rédacteur, Régent en Histoire et Sciences Humaines, moniteur de voile
Genre littéraire préféré : Romans historiques, classiques, contemporains, thrillers historiques, fantasy, mythologie...
Date d'inscription : 31/08/2008

http://picasaweb.google.be/annesofconotte

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lapouge, Laure-Marie] Moi, Ghisla, soeur de Charlemagne

Message par encre de lune le Lun 13 Déc 2010 - 13:00

Ce roman apparaît comme un roman autobiographique où la soeur de Charlemagne raconte un fait peu commun : sa relation avec son frère, qui est un sujet assez tabou même de nos jours.
L'auteur a très bien su mêler l'histoire de Ghisla et l'Histoire du Moyen age. C'est une des raisons pour lesquelles j'ai postulé pour ce roman. C'est ma période préférée de l'Histoire. J'ai redécouvert cette période avec des mots simples et un style très fluide.
Par contre quelque chose m'a dérangée à travers cette description. Je me demandais si l'auteur restait fidèle aux faits hisoriques? Il faudrait que je vérifie.

Les personnages de ce livre ont tous des caractères bien marqués. Charlemagne apparaît comme quelqu'un de fort, d'impitoyable sur les champs de batailles. Cependant, il peut se montrer très sensible avec les personnes qu'il aime, surtout avec Ghisla. Quand Ghisla sauve deux des ennemis de Charles, celui-ci ferme les yeux.
Bertrade apparaît aussi comme quelqu'un de fort mais qui se laisse facilement influencée par son fils,Charles. Elle est présentée comme quelq'un de volontaire qui défend la condition féminine.
Ghisla est, selon moi, le personnage le plus sincère et sensible du roman. En effet, elle défend Augier et le sauve de la mort. Elle n'hésite pas pour cela à le faire en arrière de Charles et risque assez gros dans ses manigances. C'est un personnage attachant qui donne toute la sensibilité au roman.

J'ai beaucoup apprécié ce roman. Il nous montre la vie d'une époque lointaine, dans une histoire d'amour peu commune, où l'auteur traite avec brio d'un thème assez sensilbe : l'inceste. Le tout imbriqué dans une histoire d'amour hypothétique. En effet celle-ci apparaît comme une légende qui reflète bien le caractère d'une époque remplie de mystères et de légendes.

Je tiens à remercier Partage Lecture et les éditions Albin Michel pour ce roman.
Je tiens aussi à m'excuser du retard de ma critique. J'ai eu des soucis informatiques.

avatar
encre de lune
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 605
Age : 43
Localisation : nord
Genre littéraire préféré : le roman
Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lapouge, Laure-Marie] Moi, Ghisla, soeur de Charlemagne

Message par Invité le Lun 13 Déc 2010 - 13:03

Je vois que tu as réussi à mettre ta critique, tant mieux Smile!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lapouge, Laure-Marie] Moi, Ghisla, soeur de Charlemagne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum