Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
-60%
Le deal à ne pas rater :
Souris Gaming sans Fil – Corsair DARK CORE RGB Special Edition ...
59.99 € 149.99 €
Voir le deal

[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs

Aller en bas

[CLAVEL, Bernard] Les Grands Malheurs

[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs Vote_lcap67%[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs Vote_rcap 67% 
[ 2 ]
[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs Vote_lcap33%[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs Vote_lcap0%[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs Vote_lcap0%[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs Vote_lcap0%[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs Vote_lcap0%[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs Empty [Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs

Message par LOUBHI 49 le Sam 27 Nov 2010 - 16:41

[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs 22261510

Quatrième de couverture, mot de l'auteur :

Je suis un vieil homme habité par la guerre. Chaque fois que j'ai cru l'avoir distancée, un évènement est survenu qui l'a lancée à mes trousses. Vieille bête hargneuse, elle me suit à la trace et ne cesse de grogner à mes pieds. Elle habite ma vie depuis mon enfance et c'es sans illusion que je me remets à parler d'elle. On n'apprivoise pas la guerre. Même lorsque l'on croit l'avoir muselée et enfermée dans un recoin muet de la mémoire, elle demeure en éveil. un rien la fouaille et la pousse à mordre à nouveau.
Si j'ai décidé de raconter la vie de Xavier Roissard c'est que ce vieux vigneron m'est apparu comme un frère. C'est qu'il est un homme parmi les hommes, douloureux et chargé d'un énorme fardeau, comme des millions d'êtres qui n'ont pas mérité que tant de malheurs s'abattent sur eux et sur leurs proches.

Résumé et avis :

Premier ouvrage de cet auteur, mort, il y a peu, que j'ai découvert avec intérêt. Ce livre recoupe plusieurs thématiques : petites histoires de vie au coeur de la grande Histoire du XX ème siècle sur une période couvrant 1914 à 1945, travail quasi sociologique sur les éléments déclencheurs de la seconde guerre mondiale, chroniques viticoles et paysannes et violent plaidoyer pacifique.
On suit avec intérêt trois générations de viticulteurs Jurassien marqués profondément par les deux guerres mondiales et par un amour effréné du travail de la vigne et des chevaux, ces derniers étant pratiquement préférés au genre humain.
Ce livre commence par l'évocation de la famille Dufrène, petit viticulteur, le drame s'installe avec le départ pour le front du fils unique pour le front en 1914, laissant sa mère et soeur (Noémie) seules à cultiver leur vigne. Une conduite élogieuse dans un premier temps et puis face à la négligence et à la bêtise des généraux et l'inutilité de la guerre, par volonté de sauver son camarade promis au peloton d'exécution pour avoir trop critiqué ses officiers incompétents, il se laisse capturer par les allemands qui l'envoient travailler pour eux en tant que prisonnier dans une ferme allemande. Son destin se lie alors à la fille de la famille allemande pour laquelle il travaille, alors que les siens s'ont obligées de vivre sans lui, sous la haine des voisins le jugeant comme un déserteur. Ayant mis cette jeune allemande enceinte, il l'épouse mais sa belle famille en la personne de son beau frère les oblige alors de quitter la terre pour travailler à la mine chez les usines de la famille Krups.
On va alors se consacrer uniquement à suivre Noémie Dufrène qui épouse un grand blessé de la guerre (gazé et boiteux), Roissard, viticulteur reconnu de vin jaune. Dans la haine des Allemands, la détestation de la guerre, l'amitié des autres poilus survivants et dans le culte du Maréchal Pétain, il va alors se renfermer et obliger sa femme puis son fils Xavier à ne rien espérer de bon des hommes politiques, du Front Populaire et des gens de gauche. D'abord fidèle à son père, et viticulteur passionné, la montée en puissance des partisans et de la seconde guerre mondiale vont tout bouleversés. Xavier va, peu à peu, se détacher plus ou moins violemment des valeurs du passé défendus par son père et des valeurs de plus en plus réactionnaires et fascistes du modèle défendu par le Maréchal Pétain. Nourri par un instituteur voulant éclairer ses élèves sur l'inutilité de la guerre, son cousin lyonnais de gauche, ses copains de 17 ans, par le désir de rencontrer ce cousin allemand qu'il ne connaît pas, lorsque la seconde guerre mondiale succède à la guerre d'Espagne tout est bouleversé dans l'esprit de Xavier et la crise monte et explose entre lui et son père, Légionnaire de la Croix de Feu et suppôt de Pétain. Il va quitter ses parents, sa chère terre de vigne et son cheval afin de saisir son destin vers la résistance. Son destin et celui de ses parents va alors devenir des plus funestes.
Roman témoignage, chroniques quotidiennes de la vie des français d'origine rurale de 1914 à 1945, étude de la montée en puissance d'un certain esprit de revanche et stupidité de toute guerre, c'est un plaidoyer profondément humain et pacifique de Bernard Clavel. La lecture de ce livre devrait être obligatoire pour tous ces va-t'en guerre qui fleurissent régulièrement, et les leçons devraient en être tirées.
Très belle écriture, éloge puissant du travail de la terre et du respects des valeurs humaines et humanitaires ainsi que la noblesse de la race équidée.

_________________
Lectures en cours :

- "Sharko" Franck Thilliez.
- "Fille du Silence" Caroline Declercq.
- "Le Fou prend le Roi - Tome 2 Le Bçatard de Kosigan" de Fabien Cerutti.

La pensée du moment :

"Les Hommes sont malheureux parce qu'ils ne réalisent pas les rêves qu'ils ont" Jacques Brel.
LOUBHI 49
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2392
Age : 54
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs Empty Re: [Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs

Message par lalyre le Mer 15 Déc 2010 - 13:06

Mon commentaire
De 1914 à 2003,voici un roman ou l'auteur nous raconte la famille Roissard vivant dans leur ferme dans un village du Jura. Il y a tout d'abord les ravages de la Grande guerre, ensuite les quelques décenies entre les deux guerres ,ensuite la guerre 1940-45. Eugène Roissard est un homme révolté, c'est un vigneron travailleur malgré son infirmité, il fut blessé pendant la première guerre et en lisant ,on essaie de comprendre cet homme râleur qui sait qu'il s'est battu pour rien. Mais la vie doit continuer,Noémie sa femme le supporte mais elle l'aimeet lorsque les colères de son homme le font tousser " il a été gazé dans les tranchées " elle lui apporte son verre d'eau ,se fâchant sur lui, mais quand une colère le prend sur l'injustice et sur Xavier, son fils qui lui reste et qui pourtant, travaille beaucoup dans les vignes et a beaucoup de patience avec lui. Il faut auusi dire qu'un autre fils a été fait prisonnier en 1943, qu'il n'est jamais revenu, s'étant marié en Allemagne et le couple a un fils. Xavier aimerait connaitre ce cousin mais.......Mais je dois dire qu'il y a aussi les carnets de Monsieur Richardon, instituteur, racontant ses doutes et se sentant impuissant à faire entendre raison à ses anciens élèves, des extraits de ce carnet apparaissent au cours du roman.....Je n'en dirai rien de plus sinon que j'ai apprécié cette lecture, une histoire émouvante ou nul n'est épargné, j'ai aimé les descriptions de cette région profonde, l'auteur nous fait vivre avec les personnages dans ce coin de terre rude ou l'élevage,et le vignoble sont la partie essentielle de leur vie, des drames horribles, un roman humain, un vocabulaire choisi qui sera encore un gros coup de coeur pour moi...5/5
lalyre
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 7488
Age : 87
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs Empty Re: [Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs

Message par Pistou 117 le Mer 23 Jan 2019 - 21:21

Très beau roman de Bernard Clavel, je devrais lire davantage cet auteur. J'aime beaucoup son style, élégant, simple et toujours si touchant.

Le thème qui m'a le plus marquée est celui du doute qui a dû habiter tant de monde au moment de l'armistice de 1940. Pétain était un grand héros de 1914. La France était vaincue, le compromis s'imposait. La propagande a fait son oeuvre. Comment, quand et pourquoi ouvrir les yeux ? L'épisode de la libération de Lons le Saunier m'a tordu les tripes. Ce passage est terrible.

Et surtout, surtout, Eugène m'a  rappelé mon père. Il a vécu la guerre. Pas la même, mais, c'est d'ailleurs bien l'un des messages de ce roman, la guerre est toujours la même horreur répétée à l'infini. C'est un autre homme qui est revenu. Il a connu le pire, il sait tout et il a toujours raison. Il râle, il grogne, il insulte ceux qui ne sont pas d'accord avec lui. Ceux  qui l'aiment en souffrent. Lui aussi en souffre, il ne sait plus aimer. Il ne sait plus montrer qu'il aime. La guerre anéantit tout. Je me demande combien d'Eugènes l'auteur a connus.

J'ai réellement adoré cette lecture. Je note Bernard Clavel en haut de ma liste des auteurs incontournables, à lire encore et encore.
Pistou 117
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3529
Age : 55
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

[Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs Empty Re: [Clavel, Bernard] Les Grands Malheurs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum