Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Tapply, William G.] Casco Bay

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'en pensez-vous ?

100% 100% 
[ 5 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 5

Re: [Tapply, William G.] Casco Bay

Message par Invité le Mar 18 Jan 2011 - 0:08

Velouria a écrit:Ouaw! Justement j'avais envie de vous demander un conseil... j'avais envie d'un polar poétique écrit d'une main de maître.. J'ai même pas eu besoin de vous poser la question Very Happy Je me note tout de suite ce bouquin!!

merci pour vos critiques! Wink


Dernière édition par mimi54 le Sam 2 Avr 2011 - 0:58, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tapply, William G.] Casco Bay

Message par Velouria le Mar 18 Jan 2011 - 0:13

Héhé j'adore ta comparaison avec le sel! (dis donc c'est pratique si tu dois faire un régime sans sel!) mais "poétique" je voulais dire bien écrit en fait... moi c'est le contraire ou pareil que toi... je ne suis pas très recueil de poésies mais je trouve facilement quelque chose de 'poétique" dès que c'est un peu bien écrit hihi
avatar
Velouria
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 383
Age : 38
Localisation : Marseille
Genre littéraire préféré : Romans contemporains, polars, BD, mangas...
Date d'inscription : 18/12/2010

http://velouriaaa.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tapply, William G.] Casco Bay

Message par zazy le Dim 6 Fév 2011 - 1:38

Mon avis :
Stoney Calhoun est un drôle de personnage. Il a eu un coup de foudre, mais un vrai : un éclair l’a frappé et il en a perdu la mémoire. Maintenant, Il vit dans une cabane au milieu de la forêt et près d’une rivière avec son chien Ralph, son seul et unique compagnon si l’on excepte Kate, sa maîtresse et son associée dans une affaire de guide de pêche.
Par une belle journée de septembre Stoney Calhoun, convoie pour une journée de pêche à Casco Bay Paul Vecchio, professeur à l’université et romancier à ses heures. Ils découvrent sur «Quarantine Island un cadavre calciné. Voici le départ de l’intrigue et des ennuis !!. Le shérif et ami de Calhoun lui propose d’être son adjoint dans cette enquête. Il décide d’accepter lorsqu’il découvre Vecchio mort sur sa terrasse et Ralph parti au diable vauvert. Là, nous entrons dans le polar à l’américaine efficace où les méchants sont punis…. Mais c’est secondaire. Le principal c’est le paysage de Casco Bay magnifiquement décrit et la vie calme et paisible, quoique moins paisible depuis la découverte de ces cadavres !!
Ce bouquin je l’ai lu calmement, je n’avais pas l’envie viscérale de découvrir le meurtrier, je n’ai pas jeté un coup d’œil à la dernière page.
Stoney Calhoun, « nounours » au cœur tendre vit sa deuxième vie comme une re-naissance, ne cherchant pas à s’encombrer avec des souvenirs, même si il a des réminiscences. Je l’imaginais sur sa terrasse, une sempiternelle tasse de café à la main, Ralph à côté de lui écoutant de la musique classique, ou au bord de la rivière écoutant le chant des oiseaux. De temps à autre, avec Calhoun je retrouvais un peu d’Adamsberg le policier de Fred Vargas
Ce fut un véritable petit bonheur. Il pourrait faire partie de mes livres « à faire du courage », mais je l’ai emprunté à la bibliothèque….. Donc je dois le rendre.
Monsieur Tapply, je regrette de vous avoir connu post mortem et je vais m’empresser d’aller à la pêche de vos autres bouquins
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tapply, William G.] Casco Bay

Message par Invité le Dim 6 Fév 2011 - 1:46

m


Dernière édition par mimi54 le Sam 2 Avr 2011 - 0:59, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tapply, William G.] Casco Bay

Message par zazy le Dim 6 Fév 2011 - 12:22

et bien moi, si.... sinon, je vis, pardon, je ne lis plus, trop pressée de connaître la fin.... même si la fin ne donne pas la solution
En lisant vos critiques, je m'aperçois que ce livre est ce que l'on peut appeler un livre-chorale sur lequel nous sommes tous à peu près d'accord !!!
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tapply, William G.] Casco Bay

Message par Sharon le Jeu 9 Mai 2013 - 13:14

Mon avis :

J’ai un regret en refermant ce livre : savoir qu’il ne me reste qu’un seul roman de William G Tapply à découvrir. J’aurai rarement lu une série policière américaine d’un tel niveau – et ces lectures font du bien. D’ailleurs, l’étiquette "policière" est bien trop restrictive pour cet ouvrage. Casco Bay, tout comme Dark Tiger, est un splendide roman, à l’écriture poétique.

En moins de trois cents pages, tout est dit, et pourtant William G Tapply aura pris le temps de poser son intrigue, de caractériser ses personnages, de nous les rendre attachants, mystérieux, pétris de doute ou de certitude. Les paysages du Maine sont-ils magnifiques ? Je ne saurai le dire, je sais que l’auteur les rend superbes, par ses descriptions fines et justes.

Et au milieu, Stoney Calhoun. Il n’a pas tiré un trait sur son passé, c’est son passé qui s’est effacé. Son passé se compose uniquement des sept dernières années, des rêves qu’il fait, parfois, et des réflexes que son corps à conserver, comme cette aptitude à se défendre en toutes circonstances. Il vit au milieu de la nature, et même s’il n’entend plus d’une oreille, celle qui lui reste lui permet de reconnaître une voiture précise au bruit de son moteur, ou de percevoir une présence anormale non loin de sa maison. Il a également une mémoire photographique. Et un attachement aux morts. Son meilleur ami (son seul ami depuis son réveil dans un hôpital sept ans plus tôt) a été assassiné, pourtant il continue de rêver, de penser à lui, d’espérer que là où ses cendres reposent, il est apaisé. J’aime qu’un auteur tisse ainsi une trame narrative d’un tome à l’autre, et aussi que les victimes des crimes soient au centre du livre, et non la traque effrénée et sanglante du coupable.

Je vous rassure : oui, il y a bien une enquête, menée par le sheriff et son tout nouvel adjoint, quasiment à son corps défendant, Stoney. Il ne veut plus de violences, quelle qu’ait été sa vie avant l’accident. Seulement, c’est chez lui que le meurtre a eu lieu, c’est un homme qu’il a trouvé immédiatement sympathique qui a été tué – un homme sans histoires, sauf celles qu’il racontait dans ses romans. Pour que la violence cesse, pour que justice soit faite, il accepte la proposition du sheriff. Leur enquête leur fera découvrir des êtres brisés – parce qu’un jugement rendu au tribunal ne répare pas les blessures affligées, qu’elles soient physiques ou morales. Elle leur fera aussi découvrir des êtres qui se prennent pour des justiciers. Ce n’est pas nouveau, comme nous le raconte Stoney, en parlant du destin tragique des deux cents habitants de Casco Bay, morts une centaine d’années plus tôt, à cause, sans doute, du sens de la justice très particulier de certains américains bien pensants. Le passé n’a pas fini de nous hanter, surtout quand il est aussi bien raconté.

Casco Bay est un de mes coups de cœur de cette année 2013.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7369
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tapply, William G.] Casco Bay

Message par Bernard le Jeu 9 Mai 2013 - 15:27

Il est rare qu'un livre fasse une telle unanimité. Celui-là le mérite absolument.

B
avatar
Bernard
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Masculin
Nombre de messages : 519
Age : 72
Localisation : Pays d'Auge
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Polars
Date d'inscription : 22/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tapply, William G.] Casco Bay

Message par Sharon le Jeu 9 Mai 2013 - 19:09

Bernard a écrit:Il est rare qu'un livre fasse une telle unanimité. Celui-là le mérite absolument.

B

Oui, c'est rare, mais ce livre le mérite. A l'heure où trop de polars stéréotypés envahissent les librairies, il est important pour moi de faire découvrir cet auteur au talent rare.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7369
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tapply, William G.] Casco Bay

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum