Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Irving, John] La veuve de papier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Irving, John] La veuve de papier

Message par Pinky le Sam 4 Déc 2010 - 21:07

La veuve de papier



Roman

649 pages édité chez point en juin 2000

Résumé

Eté 1958. Ted Cole, séducteur invétéré et auteur à succès de contes effrayants pour enfants, engage Edward O'Hare, seize ans, pour un travail saisonnier ; officiellement, il l'emploie comme assistant ; mais en fait, il cherche plutôt à le pousser dans les bras de sa femme, Marion, pour hâter un divorce devenu inévitable depuis la mort accidentelle de leurs deux fils. L'entreprise ne réussit que trop bien, puisque le jeune homme s'éprend violemment de la belle épouse ; mais, hantée par ses démons, Marion quitte brusquement la maison, laissant derrière elle un mari surpris, un amant passionné et une petite fille désorientée, Ruth Cole. Automne 1990. Ruth est devenue un écrivain de renom, qui appréhende le mariage et la maternité. Elle profite d'une tournée de promotion à Amsterdam pour aller enquêter sur le milieu de la prostitution, cadre de son prochain roman ; là, elle se retrouve plongée au cœur des peurs de son enfance... Ce conte merveilleux possède le souffle des meilleurs Irving. Mêlant burlesque et mélancolie, épisodes licencieux et chagrin, Une veuve de papier est un bel hymne à la vie et à l'amour. --Nathalie Gouiffès

Mon ressenti

Comme à son habitude, John sait me captiver dès les premiers mots, il sait poser ses personnages, qui semblent si simples au premier abord et qui au fil des pages deviennent un peu plus complexe au fur et à mesure qu’ils se découvrent…

C’est toujours une belle histoire où l’humour et le drame se côtoient, la mélancolie laisse une impression de tranquillité.  Je reste toujours émerveillé par son talent de conteur . Je me sens à chaque fois si proche de ses personnages, je pense que c’est tout l’art d’aller à la rencontre de son humanité, et cet auteur s’est bien le faire.
Tour à tour, je me suis proche du personnage de Edward qui va découvrir ses premiers émois sexuels et sa découverte du monde adulte, comme de Marion, mère qui a vécu un drame affreux et de cette petite fille Ruth devenue un grand écrivain, comme de son père Ted… Peut être en fait, c’est ça la force de ce livre, c’est de pouvoir venir contacter chaque figure forte de cette histoire.

J’ai adoré la première partie que j’ai dévoré rapidement… Contrairement à la seconde, peut être parce que les personnages ont pris 20 ans entre les deux et que l’enchantement ou l’insouciance ne sont moins présents.

C’est un livre sur le monde de l’écriture, construire et créer des personnages, inventer, la page blanche, se renouveler à chaque fois… sont autant de questions que chaque auteur peut se poser… une histoire dans l’histoire, de petits morceaux de contes à découvrir que les personnages créent…

Une merveilleuse histoire à découvrir  

[/u][/b]


Dernière édition par Pinky le Ven 11 Oct 2013 - 8:27, édité 1 fois
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5802
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Irving, John] La veuve de papier

Message par blablabla le Ven 11 Oct 2013 - 8:02

J'ai bien aimé la façon d'écrire, c'était la première fois que je lisais John Irving.

J'ai beaucoup moins aimé l'histoire en elle même. la première partie, bien que molle se laisse lire. La seconde est une interminable suites d’événements soit totalement inintéressant soit totalement invraisemblable (comme l'épisode du meurtre, qui aurait pu être crédible à la rigueur dans un thriller comme événement important, là il est quasi traité comme quelque chose de quotidien, désagréable mais supportable pour Ruth...)

Je l'ai terminé mais à de nombreuses reprises j'ai failli lâcher prise.
Bref pas du tout aimé ce livre
avatar
blablabla
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 102
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 07/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum