Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Louyot, Alain] Carnets de la passagère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ LOUYOT, Alain ] Carnets de la passagère

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Louyot, Alain] Carnets de la passagère

Message par lalyre le Lun 6 Déc 2010 - 20:58

[ LOUYOT, Alain ]
Carnets de la passagère
Grasset octobre 2009
204 pages
4ème de couverture
Carnets de la passagère, c'est le récit de la destinée incroyablement romanesque mais authentique de Sylviane, née à Paris en 1907. Petite fille d'immigrés ayant fait fortune aux Etats-Unis, lors de la "Ruée vers l'or", elle est kidnappée puis cachée sous un faux nom, dans d'austères couvents, jusqu'à dix-huit ans. Ensuite sa mère, américaine richissime, lui fait mener en Californie une vie mondaine dans l'espoir de la marier. Mais Sylviane rejette ce monde de paillettes et accepte d'être déshéritée pour épouser un modeste étudiant lorrain...
Résistante dans l'âme, Sylviane se distinguera pendant la guerre, puis aux côtés du général Patton, lors de la Libération.
Mon commentaire
Ce livre écrit par le fils de Sylviane, l'héroïne de cette histoire, nous conte la vie surprenante de cette femme qui est née à Paris en 1907. Ses grands-parents étaient des chercheurs d'or qui ont fait fortune aux Etats-Unis. La fillette semble avoir eu un vie heureuse grâce à son père qui l'adorait, mais Alexandrine, sa mère amèricaine est très riche et égocentrique. Elle ne veut rendre de compte à personne et surtout pas à son mari, alors que Sylviane est encore une jeune enfant, sa mère s'enfuit avec elle et se réfugie à Chicago. Elle confie la petite fille à peine âgée de sept ans à d'obscures pensionnats,l'affublant d'un faux nom, la soustrayant ainsi au beau monde qu'elle fréquente afin de pouvoir s'amuser à sa guise, lorsque Sylviane a dix-huit ans, Alexandrine la reprend . Et c'est alors qu'elle décide d'exhiber sa fille et la marier à un homme riche, mais Sylviane se révolte et fait la connaissance de Jean, un jeune médecin de Nancy rencontré à Lourdes. De rage sa mère la déshérite et Sylviane se marie avec Jean, menant une vie modeste avec lui, le couple aura sept enfants. Mais la guerre est là et Sylviane se sentant inutile, s'engage sous le pseudo de " La belette au sein d'un réseau de résistance, elle accepte les missions les plus périlleuses et à la Libèration, elle devient l'interprète du Gènèral Patton. Elle mourra en 1995, à l'âge de 88 ans, entourée de ses enfants et nombreux petits-enfants. Vraiment ce livre est un vibrant hommage que l'auteur rend à sa mère, un très beau et exceptionnel portrait de femme et un destin incroyable........Une belle histoire, une belle couverture et de jolies photos font de ce livre un document extraordinaire. 5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5930
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum