Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Dostoïevski, Fédor] Le double

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "Le double"

33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
33% 33% 
[ 1 ]
33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Dostoïevski, Fédor] Le double

Message par Saphyr le Sam 22 Jan 2011 - 20:57



Genre : Roman classique
Editions : Folio
ISBN : 978-2-070372270
288 pages

Quatrième de couverture :

Le héros de notre récit entra tout hagard dans son logement ; sans quitter ni manteau ni chapeau, il traversa le couloir et, comme frappé de la foudre, s'arrêta sur le seuil de sa chambre. L'inconnu était assis devant lui, en manteau et chapeau lui aussi, sur son propre lit, souriant légèrement, et, clignant un peu des yeux, il le saluait amicalement de la tête. M. Goliadkine voulut crier mais ne put et il se laissa tomber sur une chaise presque évanoui d'épouvante. Et à vrai dire il y avait de quoi. M. Goliadkine avait tout à fait reconnu son nocturne compagnon. Son nocturne compagnon n'était autre que lui-même, M. Goliadkine lui-même, un autre M. Goliadkine, mais tout à fait identique à lui-même ; en un mot ce qui s'appelle son double sous tous les rapports...
Mon avis :

Cela faisait longtemps que cela ne m’était pas arrivé, mais j’ai dû me plonger dans la préface pour comprendre quel pouvait être le propos de l’auteur en écrivant ce livre.
Sa lecture est en effet difficile, et à plus d’un titre.

Le double relate la plongée d’un petit fonctionnaire russe, Jacob Peitrovith Goliadkine, dans les affres de la schyzophrénie paranoïaque. Les conversations sont donc incohérentes, souvent absurdes ou unilatérales, et cette confusion ne facilite pas la tâche du lecteur.
De plus, l’auteur est russe, ce qui n’est pas un mince handicap. En effet, un Russe qui se respecte possède trois noms, sans compter les éventuels surnoms ou diminutifs, et ces noms peuvent être utilisés séparément tout au long du récit. Le héros du Double s’appelle ainsi Jacob (son prénom), Pietrovith («le fils de Pierre»), et Goliadkine (son nom patronymique). Comme le disait mon ancienne prof de russe : « La littérature russe n’est pas compliquée parce qu’il y a trop de personnages. La littérature russe est compliquée parce que chaque personnage a douze noms différents... » Very Happy.
Enfin, le style proprement dit est très riche, avec des phrases longues et des tournures recherchées.
C'est parfois très plaisant car cela permet de saisir parfaitement le ressenti de l’auteur. La description de Goliadkine se rendant au bal dans ses vêtements trop neufs, son équipage loué, avec une arrogance fébrile, fait admirablement ressortir son caractère à la fois ridicule et pathétique, encore souligné par l’insistance grossière de l’auteur à ne le désigner que par les termes «notre héros». La description du bal lui-même, avec sa «compagnie admirable», ces «gens d’un goût parfait», nous brosse subtilement un tableau caustique de cette compagnie de fonctionnaires imbus d’eux-même jusqu’au délire.
A d’autres moments, ce style si détaillé devient plus pesant, et on peine à aller jusqu’au bout de la page.

Pour ce qui est du propos en tant que tel, la chute d’un esprit sain vers une folie auto-destructrice, il est résolument en avance sur une époque où les désordres psychiatriques étaient peu connus et leurs victimes rangées dans distinction sous l’épithète de «fous». Difficile pour nous, comme pour notre héros, de faire la part entre réalité et délire, entre jumeau bien vivant et double personnalité, entre complots réels et paranoïa.

Critique éclairée de la société étriquée et protocolaire de son époque, descente dans les arcanes de la folie humaine, ce livre assez court mérite assurément quelques efforts.
Ma note : 8/10


Dernière édition par Saphyr le Jeu 31 Oct 2013 - 1:04, édité 1 fois
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 37
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dostoïevski, Fédor] Le double

Message par kokhaba le Lun 30 Jan 2012 - 1:59

Dostoïevski était comme moi, passionné par l'anthropologie criminelle et les troubles cérébraux... donc je vais ajouter ce livre sur ma LAL...
avatar
kokhaba
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 252
Localisation : Sous les oliviers de Provence
Emploi/loisirs : Photographie et voyages // Végétarisme et cause animale
Genre littéraire préféré : Histoire des religions - Origines du christianisme - Philosophie - Psychologie - Esotérisme - Biographies - Récits de voyages - Histoires insolites - Polars - SF - etc.
Date d'inscription : 25/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dostoïevski, Fédor] Le double

Message par boumtchak le Mar 29 Oct 2013 - 18:30

Confus, drôle, ce roman est une réussite !
On se demande comment le personnage pourrait s'enfoncer plus, et il y arrive ! Mais ce n'est pas tragique, c'est plutôt embarrassant, et il y a aussi une légèreté bien agréable qui ressort dans le ton de Dostoïevski, un peu moqueur, qui se plait à entretenir le mystère sur son personnage : Est-il fou ? Est-il vraiment harcelé par un double ? Est-il complètement stupide ? On ne finit pas forcément avec des réponses mais ce n'est pas gênant.
Un bel ouvrage de cet auteur vraiment talentueux que j'ai toujours un grand plaisir à lire.

boumtchak
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 23
Localisation : Herault
Genre littéraire préféré : Classique, mais toujours prête à faire des découvertes
Date d'inscription : 15/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dostoïevski, Fédor] Le double

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum