Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ulysse, Louis-Stéphane] Harold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

[Ulysse, Louis-Stéphane] Harold

Message par Pinky le Jeu 27 Jan 2011 - 19:57

Harold



Policier

344 pages édité au serpent à plumes en août 2010

Résumé

État de Californie, septembre 1961. Chase Lindsey, un éleveur d’oiseaux, recueille un corbeau blessé qui porte une bague argentée à la patte. L’oiseau s’appelle Harold.
Bodega Bay, 1962, le tournage des Oiseaux d’Hitchcock peut enfin commencer. Harold et Chase y participent, totalement hypnotisés par la fascinante Tippi Hedren.
Mais Harold est dangereux… et Tippi, en déroute…

Voici le point de départ d’une histoire hors du commun : l’histoire d’un corbeau et d’une actrice. Autour d’eux, Alfred Hitchcock, Éva Beaumont, Lew Wasserman, Mickey Cohen, les redoutables frères Gianelli, Abraham Zapruder, s’affrontent et se croisent dans un récit qui flirte avec le roman noir et le technicolor.

Harold, une histoire d’amour et de désir, une histoire de mort, une ode au cinéma et aux gangsters, où les bas-fonds de Los Angeles ne sont jamais bien loin des studios d’Hollywood.

Révélé par Florent Massot avec Soleil sale (1996), Louis-Stéphane Ulysse a fait partie des premiers auteurs de la « nouvelle génération » de Marion Mazauric, aux éditions J’ai lu. Il a publié également chez Calmann-Lévy et Flammarion.
Harold est son huitième roman.

Mon ressenti

Moi qui suit une réplique parfaite de Tippi mais en brune (quoi vous ne me croyez pas …), cela faisait un moment que ce volatile me faisait de l’œil quand je passais dans les rayons de livres. J’ai fini par l’acheter, moi une grande fan du film « les oiseaux », du cinéma d’Alfred Hitchcock, du cinéma de cette époque, je ne pouvais ne pas l’acheter…

C’est un livre déstabilisant, car l’auteur a su mêler l’histoire du film, les anecdotes, la vie des acteurs, du réalisateur, le tournage, donc une certaine réalité avec le reste, à tel point que je ne sais pas ce qui est vrai du faux… Bien sûr l’auteur romance l’atmosphère de l’époque avec les chantages, les enlèvements, des trafics et d’autres manipulations… de bandits bien identifiés comme faisant partie de la mafia ? Et bien sûr avec un suspense diabolique avec cet oiseau noir et son amour inconsidéré pour cette actrice Tippi… Qui est qui ? Qui est le fantasme de qui ?…

Par contre, si j’ai adoré tout ce qui se rapporte au film, j’ai moins aimé les parties concernant la mafia, mais c’est moi ça. Et puis surtout, il me manque des réponses, et ça, je n’aime pas du tout… mais je pense que c’est fait exprès….

A découvrir pour les amateurs

avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5873
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum