Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Cornwell, Patricia] Judy Hammer et Andy Brazil - Tome 2: La griffe du sud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'en avez-vous pensé?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Cornwell, Patricia] Judy Hammer et Andy Brazil - Tome 2: La griffe du sud

Message par Partage le Dim 30 Jan 2011 - 20:21


La griffe du sud
Patricia Cornwell
Editions Le Livre de Poche
415 pages

Quatrième de couverture :

Judy Hammer, l’héroïne de La ville des frelons, est nommée à Richmond (Virginie). Sa mission : réorganiser la police, lutter coûte que coûte contre une criminalité qui a fait de l’ancienne capitale sudiste une jungle urbaine. Auprès d’elle, ses adjoints, Virginia West et Andy Brazil.
Il leur faudra se battre sur tous les fronts : réformer une police corrompue ou récalcitrante, braver des mentalités racistes et bornées, et venir à bout d’une délinquance formée souvent de très jeunes criminels, soumis à la loi de fer des gangs. Comme celle que fait régner Smoke, véritable psychopathe qui sème la terreur et tue de sang-froid.
Noirceur et humour forment un mélange détonant, où l’efficacité n’empêche pas la lucidité.
Dans cette nouvelle série, Patricia Cornwell brosse le tableau sans concession d’une société à la dérive.

Mes impressions :

Il y a des livres qui vous laissent sans voix. Pas parce qu’ils vous ont marqués profondément mais plutôt parce qu’ils ne vous ont fait aucun effet. Ni chaud, ni froid.
C’est seulement le deuxième roman que je lis de Patricia Cornwell mais par rapport au précédent, je peux déjà dire que j’ai une préférence entre l’héroïne de ce roman, Judy Hammer et l’héroïne du précédent, Kay Scarpetta. Partant de ça, je pense que je pourrais choisir un peu mieux les romans de cet auteur.

Dans ce roman, trop de personnages, trop de « blablas » inutiles, trop de termes et de descriptions informatiques qui, au fond, n’apportent rien à l’histoire.
Toute ma lecture a été ponctuée de toutes petites secousses, me faisant espérer que le suspens serait au rendez-vous, que l’histoire allait décoller puis plus rien. Et ainsi de suite.
Résultat, un état parfois très proche de l’ennui au point de sauter parfois quelques pages.

L’héroïne ou plutôt la soi-disant héroïne n’a aucun charisme. Elle a pour mission de réorganiser la police et pourtant, elle semble manquer d’une évidente autorité. Elle peine à prendre les choses en main. En tout cas, j’ai eu l’impression d’être face à une femme qui se retrouve là malgré elle et qui ne sait pas vraiment comment faire. Et à force, c’est fatiguant. J’avais envie de voir une femme forte, une femme qui se bat pour ses croyances et non une femme qui donne l’impression de subir tout ce qu’il lui arrive.
Après Judy Hammer, il y a ses coéquipiers, Andy et Virginia, qui ne remontent pas forcément le niveau non plus. Ils ont vécu une histoire, ne sont plus ensemble sans que l’on sache vraiment pourquoi et passent leur temps (surtout elle) à se lancer des piques. Cela aurait pu être drôle mais les interventions de Virginia envers Andy sont souvent méchantes.
Donc pour ma part, aucun attachement aux personnages, à part peut-être le petit Weed que l’on a envie de prendre sous son aile.

L’histoire en elle-même ne déplace pas des montagnes, il n’y a pas d’évènement important au point qu’il devienne le centre du roman. La lecture se fait tout de même mais on se demande vraiment à quoi elle nous sert.

En bref, un roman qui ne me marque pas mais qui ne m’a pas découragée de lire cet auteur étant donné que le premier essai était concluant. Je veillerais juste à choisir plus attentivement mon héroïne la prochaine fois.

Partage
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum