Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Jaenada, Philippe] Plage de Manaccora, 16h30

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avez-vous apprécié cette lecture ?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Jaenada, Philippe] Plage de Manaccora, 16h30

Message par Toutatys le Dim 6 Fév 2011 - 21:01

[img][/img]

Auteur : Philippe JAENADA
Titre : lage de Manaccora, 16h30
Edition : Points
ISBN : 9782246680215
Nb de pages : 221 p

Quatrième de couverture
Tout avait si bien commencé : en vacances un 24 juillet, au bord de l'Adriatique (à Peschici exactement), Voltaire le père, quadragénaire glissant sur ses tongs ; Oum sa femme, dont on sait depuis plusieurs livres la passion pour le ménage et l'ordre : Géo, leur petit garçon. Ils n'ont pas d'autre motif d'inquiétude que la perte de leurs chaussures japonaises. Le soleil chauffe. Trop. Ca grésille, les pommes de pin éclatent. Puis les flammes apparaissent, les visages bronzés blanchissent d'effroi, on commence à refluer depuis le camping voisin vers la plage, au pas de course. C'est le feu. Il faut gagner la mer, se croire sain et sauf, regarder derrière soi, laisser un chien au regard aveugle, une aïeule en robe noire, le feu progresse en un tumulte d'arbres arrachés, de rafales de vent, les visages noircissent, et puis c'est la fin de l'errance, le bout de la plage, la mort inéluctable. Les familles s'agenouillent au pied d'une Vierge absurdement posée là. Un miracle peut-il encore advenir ?

Mon avis
Des amis m'avaient vanté cet auteur, son sens de la dérision, le bon mot au bon moment... J'ai été fortement déçue pleure
200 pages racontant une après-midi d'horreur, une famille tentant d'échapper aux flammes d'un gigantesque incendie estival. L'auteur fait parler son héros à la première personne. Ses sentiments présents lui rappellent un évènement passé, sans intérêt ni pour la compréhension des évènements ni pour analyser les actes du héros. Les personnages secondaires sont peu fouillés et les anecdotes sur les comportements parfois absurdes lors d'évènements tragiques sont quasiment absentes.
Je me suis assez ennuyée à cette lecture, peut-être n'ai-je pas choisi le bon titre ?

Ma note
2/5
avatar
Toutatys
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 235
Age : 46
Localisation : Lavaur (81500)
Emploi/loisirs : achéologue. lecture/jardinage/cuisine
Genre littéraire préféré : romans espagnols et sud-américains, les romans anglo-saxons déjantés de T. Sharpe, bref un peu de tout
Date d'inscription : 06/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum