Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Nganang, Patrice] Mont Plaisant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'en avez-vous pensé?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Nganang, Patrice] Mont Plaisant

Message par Invité le Mar 8 Fév 2011 - 16:58



Mont Plaisant
Patrice Nganang
Editions Philippe Rey
507 pages

Quatrième de couverture :

En 1931, Sara, neuf ans, est arrachée à sa mère et offerte au sultan Njoya dont elle doit rejoindre les 681 femmes du Mont Plaisant, à Yaoundé, où Njoya a été exilé par l’occupant français. Mais à la suite de circonstances imprévues, la matrone qui prépare Sara décide de la travestir en garçon : désormais, elle va vivre dans le cour sous le nom de Nebu, tandis qu’au dehors, les nations se préparent à la Seconde Guerre Mondiale.

Soixante-dix ans plus tard, c’est à Bertha, une jeune Camerounaise étudiante aux Etats-Unis et revenue au pays, que Sara va raconter son histoire peuplée d’incroyables personnages. Au premier rang desquels le sultan Njoya lui-même, homme curieux des sciences, inventeur d’un alphabet, entouré d’une colonie d’artistes, et qui s’évertue à faire prospérer la culture raffinée de son peuple. On croise aussi Joseph Ngono, ancien professeur à l’université de Berlin, qui a décidé de rentrer au Cameroun, où sa déception est cruelle. Joseph qui est aussi le père de Sara…

Mes impressions :

Comme il est difficile d’écrire ses impressions sur un livre que l’on qualifie de « bon livre » mais auquel on n’a pas vraiment accroché.

Pourtant, dès les premières pages j’ai tout de suite repéré et apprécié l’écriture et le style de l’auteur. L’écriture est dense, profonde mais sans aucune lourdeur. Elle est prenante mais il y a une certaine fluidité qui rend la lecture très facile.
Le sujet m’intéressait car il m’était inconnu et qu’il est toujours intéressant de découvrir d’autres auteurs, d’autres horizons.
Ce que j’ai trouvé appréciable dans ce texte, c’est que même si notre culture n’est pas étendue sur l’Afrique et notamment sur l’histoire du Cameroun, cela ne gêne pas notre lecture. L’auteur est très bien renseigné sur son sujet et il parvient à l’expliquer clairement.
Ce roman est intense, rempli de descriptions, de détails mais toujours sans aucune impression de lourdeur.

Les personnages, quant à eux, sont approfondis. Au fil des pages, on parvient à les imaginer entièrement, que ce soit physiquement ou mentalement. L’auteur parvient à nous en faire une image très nette. On s’y attache ou non mais on peut difficilement y être indifférent.
Le jeu entre Sara et Bertha est intéressant. La jeunesse qui interroge la vieillesse, la vieillesse qui semble raconter ses propres histoires au point de ne plus savoir ce qui est vrai ou pas. Mais au fil des pages, cela a de moins de moins d’importance. Sara a vécu de grandes choses, a assisté à des évènements que plus personne ne peut raconter aujourd’hui et puis, elle les raconte avec ses yeux d’enfant, d’il y a soixante-dix ans. Alors on ferme les yeux sur certaines choses sur le moment et on l’écoute raconter un bout de sa vie, ses souvenirs.

Concernant les points négatifs, le seul véritable est que je n’ai pas réussi à m’accrocher à l’histoire. L’écriture est belle, agréable, les personnages sont approfondis, le sujet est intéressant, recherché et pourtant, je n’y ai pas été sensible au point de trouver cela terriblement long parfois. Ce qui rend la rédaction de mes impressions un peu difficile.
Parce qu’au fond, je recommande vivement ce livre à toutes les personnes intéressées par le sujet.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum