Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Coben, Harlan] Faute de preuves

Aller en bas

Votre avis sur Faute de preuves d'Harlan Coben

9% 9% 
[ 1 ]
36% 36% 
[ 4 ]
45% 45% 
[ 5 ]
9% 9% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 11

[Coben, Harlan] Faute de preuves

Message par Sharon le Jeu 17 Fév 2011 - 12:30


Titre : Faute de preuves.
Auteur : Harlan Coben.
Editeur : France Loisirs.
Nombre de pages : 439

Quatrième de couverture :

Wendy, célèbre journaliste dans une émission de télé-réalité, piège en direct des prédateurs sexuels. Quand elle coince Dan mercer, tous les faits accablent cet assistant social responsable d’adolescentes en difficulté. Pire encore, il est même soupçonné de meurtre;
Pourtant, Wendy le sent, quelque chose cloche. Et si elle s’était trompée ? Si Dan était innocent ? Elle décide alors de mener sa propre enquête. Peu à peu, ses investigations m’entraînent dans le passé de Dan, à l’université de Princeton, lorsqu’il partageait sa chambre avec quatre copains inséparables…
Secrets du passé, disparitions, complots machiavéliques, manipulations sur le Net : Wendy n’aurait jamais pu imaginer tout ce qu’elle s’apprête à découvrir. Mais elle est allée trop loin. Bientôt, le danger rôde et se rapproche, inexorablement.

Mon avis :

J’ai lu ce livre hier soir, d’une traite, et j’ai voulu laisser passer la nuit, afin de mieux cerner mon ressenti.
Je reconnais des qualités à ce roman : l’intrigue nous tient constamment en haleine, les rebondissements sont très nombreux et l’épilogue est pour le moins surprenant (ne le lisez surtout pas avant de commencer le livre). Il parle d’un sujet d’actualité : la traque des pédophiles. Il montre aussi les conséquences de la crise aux Etats-Unis via les membres du club des pères. Les personnages sont relativement intéressants car ils ont chacun leur part d’ombre, plus ou moins importante. J’aurai aimé que certains personnages secondaires soient davantage approfondis, comme Ariana Nasbro, au lieu de la voir simplement à travers le regard rempli de haine de Wendy.
Les personnages sont nuancés, donc, mais les nuances n’existent pas pour Wendy, la narratrice. Les gens sont bons ou mauvais, point, ils n‘ont aucune possibilité de changer, de se racheter. Au début du roman, elle est incapable d‘aller au-delà des apparences. Elle sera bien forcée d‘évoluer.

Maintenant, je trouve qu’Harlan Coben exploite toujours les mêmes thèmes. Les secrets du passé reviennent hanter notre présent (voir toute la série des Myron Bolitar) Que savons-nous réellement de nos enfants ? (Sans un mot et Promets-moi, ou encore la plupart des romans de Myron Bolitar) Après les pharm party, c’est l’alcoolisation des jeunes, parfois avec la bénédiction de leurs parents, que décrit ce roman. Il parle aussi de la vengeance (comme dans Temps mort) ou des conséquences à se faire justice soi-même (Sans un mot).

Avec la vengeance, nous trouvons son contraire, le pardon. Je n'aime pas ce concept dans un roman policier, car, dans un premier temps, il substitue un concept religieux à celui de justice. Harlan Coben nous montre comment ces personnages s'accommodent de cette notion. Pour Christa, pardonner est le résultat d‘un cheminement intime; Elle montre sa capacité à dépasser sa colère, sa haine, pour ramener les faits à leur juste mesure. Elle est le contraire des personnages vindicatifs des romans traditionnels, et ce personnage, en une seule apparition magistrale, est remarquable. Dan, lui, a cherché avant tout à se racheter et à donner un sens à sa vie.
Spoiler:
Sa dernière phrase (un peu pontifiante ? est d'ailleurs : je vous pardonne).
Pour d’autres, pardonner revient à fermer les yeux sur l’innommable. A ce compte, chacun pourrait régler ses petites affaires entre eux, et ne pas avoir recours à la justice. Attention danger.

C’est également ce que j’ai ressenti avec Wendy, journaliste d’investigation. Je ne pense pas que ce genre de reportage serait possible en France. Wendy se substitue littéralement à la police et traque les pédophiles avec des preuves bien minces. Naïve, Wendy ? Oui, elle est tellement certaine de son bon droit qu’elle se fit à un mail anonyme, des rumeurs sur internet, et n’hésite pas à mettre en lumière un soi-disant pédophile sans que la police (la vraie) ait fait son enquête et sans que le tribunal ait rendu son jugement. C’est l’occasion pour l’auteur de montrer à nouveau les dangers d’internet, en de longues explications pesantes, comme si ces lecteurs ne savaient pas se servir des réseaux sociaux (autre point commun avec Sans un mot).

Clin d’œil à l’ensemble de son œuvre, quelques personnages phares de la série Myron Bolitar font leur apparition : Win, ex-amant de Wendy, Big Cindy, Terese Collins ou encore Hester Crimstein.
Faute de preuves reste un thriller solide, capable de tenir son lecteur en haleine, mais comme j’aimerai qu’Harlan Coben renouvèle son inspiration !
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 8186
Age : 40
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Coben, Harlan] Faute de preuves

Message par Invité le Jeu 17 Fév 2011 - 14:44

Avec Harlan Coben, c'est toujours la même chose mais de mon côté, c'est souvent efficace. A condition de ne pas lire ses livres à la suite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Coben, Harlan] Faute de preuves

Message par Sharon le Jeu 17 Fév 2011 - 14:59

J'ai lu deux romans à la suite, il est vrai. Mais les souvenirs de mes premières lectures il y a trois ou quatre ans sont encore assez vivaces. J'ai commencé "Sans un adieu", mais je crois que je vais le laisser de côté : les deux livres contiennent quasiment la même scène dans les trente premières pages.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 8186
Age : 40
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Coben, Harlan] Faute de preuves

Message par Invité le Jeu 17 Fév 2011 - 15:03

Sharon a écrit:J'ai lu deux romans à la suite, il est vrai. Mais les souvenirs de mes premières lectures il y a trois ou quatre ans sont encore assez vivaces. J'ai commencé "Sans un adieu", mais je crois que je vais le laisser de côté : les deux
livres contiennent quasiment la même scène dans les trente premières pages.

C'est un peu le problème. Je me souviens avoir lu deux romans à la suite et les deux personnages se ressemblaient fortement. J'ai même retrouvé des phrases totalement identiques. C'est pour cette raison qu'il est mieux de laisser passer du temps entre deux livres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Coben, Harlan] Faute de preuves

Message par missnof-ice le Mar 31 Mai 2011 - 21:52

Je viens de finir ce livre, j'avoue que comme beaucoup je trouve que les livres de cet auteur se ressemblent souvent, mais comme je n'en avais pas lu depuis un moment j'ai tenté le coup et j'en suis relativement contente.

Il est vrai que j'ai eu un peu de mal à commencer le livre, je n'accrochais pas trop, je l'ai reposé plusieurs fois, mais c'était vraiment au tout début, je me suis accrochée et au final il n'est vraiment pas mal du tout, on s'attache au personage de Wendy, qui cherche à comprendre si oui ou non elle s'est fait manipuler et si oui par qui et pourquoi ?
Quel est dont le secret de Dan et ses anciens colocs ? est-ce oui ou non un complot evil ou de simples mais non moins troublantes coincidences ? C'est comme ça

A vous de le découvrir, bonne lecture !
ma note : 15/20 (parce que j'ai eu du mal à m'y mettre)
avatar
missnof-ice
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 30
Localisation : quimper
Genre littéraire préféré : un peu de tout, avec une préférence pour les thrillers.
Date d'inscription : 08/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Coben, Harlan] Faute de preuves

Message par sahj31 le Sam 25 Juin 2011 - 20:56

Je viens de le terminer (en VO) et comme d'habitude, j'accroche vraiment. Harlan Coben est certes toujours un peu dans le même registre, j'avoue que ça marche très bien sur moi !
Je n'aime pas trop les romans avec Myron Bolitar pourtant, je ne saurai trop dire pourquoi.
Mais je n'arrive jamais à poser un roman d'Harlan Coben, je les lis souvent d'une traite ! Celui-ci n'a pas échappé à la règle. Wendy est attachante, on arrive à s'identifier à elle et l'intrigue nous tient en haleine.
avatar
sahj31
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 46
Localisation : Midi Pyrénées
Emploi/loisirs : Traductrice
Genre littéraire préféré : Un peu tous les genres, sauf les mangas. J'aime varier, lire en anglais et espagnol. J'ai un faible pour Stephen King depuis mon adolescence !
Date d'inscription : 09/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Coben, Harlan] Faute de preuves

Message par Invité le Mar 8 Nov 2011 - 1:04

J'ai trouvé ce livre bien, très bien serait trop fort. Disons que ce n'est pas le livre d'Harlan Coben que je préfère. L'intrigue est la mais je sais pas, il n'y avait peut être pas assez d'action pour moi? Ou est ce que je me suis habitué au personnage de Myron Bolitar et du coup je suis un peu destabilisé que ca ne soit pas lui?? On retrouve quand même des personnages récurrents: Win, Big cindy et Hester Crimstein.

C'est un livre qui se lit quand même très facilement, mais je me suis habitué à mieux avec Harlan Coben. Ou peut etre que je deviens trop difficile??

Ma note: 13/20

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Coben, Harlan] Faute de preuves

Message par audreyzaz le Lun 28 Mai 2012 - 18:08

Mon avis :

Clairement pas mon préféré de l'auteur, mais cela se laisse lire quand on a rien d'autre sous la main.

J'ai trouvé l'intrigue longue à se mettre en place, peu d'action, on commence vraiment à être emporté vers la moitié du roman... dommage. Les personnages ne m'ont pas spécialement transporté, bien que pour certains ils soient déjà connus avec Myron Bolitar.

Le livre n'est pas mauvais mais disons que j'ai été tellement habituée à des récits époustouflants de la part de Harlan Coben, là je suis plus déçue et ce n'est pas le titre que je conseillerai pour quelqu'un qui souhaite commencer avec l'auteur.
avatar
audreyzaz
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3339
Age : 32
Localisation : Région parisienne (92)
Emploi/loisirs : En recherche d'emploi
Genre littéraire préféré : Un peu de tout
Date d'inscription : 04/06/2008

http://le-monde-de-la-lecture.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Coben, Harlan] Faute de preuves

Message par Phoenix12 le Jeu 24 Jan 2013 - 17:31

C'est pas le meilleur Coben que j'ai lu mais on retrouve quand même sa marque de fabrique: des rebondissements en tout genre, du suspens et quand on pense être arrivé à la fin, il y a toujours un rebondissement supplémentaire.

Il vaut quand même la peine d'être lu malgré tout, même si personnellement, je pense que j'aurai vite oublier l'histoire.
avatar
Phoenix12
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1015
Localisation : Dans le monde des livres
Genre littéraire préféré : Thriller
Date d'inscription : 23/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Coben, Harlan] Faute de preuves

Message par stella le Dim 15 Sep 2013 - 12:56

Je l'ai commencé sans grande conviction, pensant que je n'allais pas accrocher, mais finalement je me suis vite prise au jeu et attachée aux personnages de Dan et de Wendy. C'est un bon polar qui sait tenir le lecteur en haleine.
avatar
stella
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 119
Age : 41
Localisation : LYON
Emploi/loisirs : prof d'italien et de FLE Mes loisirs: lecture, cinéma,théâtre, équitation
Genre littéraire préféré : roman
Date d'inscription : 29/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Coben, Harlan] Faute de preuves

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum