Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Cole, Martina] Deux femmes

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur Deux Femmes ?

6% 6% 
[ 1 ]
44% 44% 
[ 8 ]
17% 17% 
[ 3 ]
6% 6% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
27% 27% 
[ 5 ]
 
Total des votes : 18

[Cole, Martina] Deux femmes

Message par alexielle63 le Jeu 17 Fév 2011 - 16:22


Présentation éditeur (Le Livre de poche) :
Dans l’East End, banlieue sinistrée du sud-est de Londres, le danger et la violence sont l’ordinaire. Susan y joue des seules armes dont elle dispose : l’humour et l’amour infini qu’elle porte à Barry, son mari, le caïd à la gueule d’ange. Mais Barry ne sait pas l’aimer,
et la frappe à la moindre contrariété.
Un soir, dans un acte désespéré, Susan lui fait éclater le crâne à coups de marteau. Sa seule certitude, c’est d’avoir protégé ses quatre enfants d’un monstre. Eux, au moins, lui auront échappé.
On la transfère dans la cellule de Matilda Enderby, meurtrière elle aussi.
Les destins de ces deux femmes vont se nouer à jamais. Personne n’aurait pu prédire quelles conséquences aurait leur rencontre...

Vous pouvez poster vos avis à la suite de ce message...
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 35
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par Cassiopée le Jeu 17 Fév 2011 - 20:40

Mon avis:

« Deux femmes » … un titre et une quatrième de couverture un peu trompeurs …

De femmes, il en sera question dans ce roman, de deux femmes, oui, mais deux par deux …

La fille, la mère.
La bru, la belle-mère.
La femme, la maîtresse.
Les deux sœurs.
Les deux « coturnes ».
L’avocate, la détenue.
Les deux amies.

Des hommes aussi : pour la plupart, violents, violeurs, voleurs, machos, grossiers, vulgaires, petits ou gros caïds …

Un lieu : L’East d’Eden, banlieue londonienne de très mauvaise réputation où la violence, la drogue, l’alcool, les « magouilles », les excès, le sexe sans plaisir ….. sont monnaie courante.


Un roman qui se décline en trois parties, entourées d’un prologue et d’un épilogue le tout se déroulant entre 1960 et 1985.

Susan enfant, « intellectuelle frustrée » d’après son institutrice à qui elle dit «Vous, au moins, vous avez choisi d’être là. Nous, on n’a pas eu le choix. Moi, ça me plairait de vivre comme les filles qu’y a dans Bunty. »
Susan qui s’évade dans les livres mais qui, de ce fait, se trouve en marge de « son »milieu (« la lecture lui avait ouvert des horizons qu’elle mourait d’envie d’explorer. »)
Susan dont la mère, June, ne « s’épanouit que dans les conflits, les tensions et les soucis. Elle n’avait connu que ça depuis l’enfance, et c’était devenu une seconde nature. Elle n’avait l’impression d’être vivante que déchirée. Là, elle se sentait exister. »

Susan femme. « Rien n’avait changé d’un iota. Sauf le nom de la personne qui la contrôlait, elle, ses actes, ses pensées, ses paroles. »
Susan qui traîne le poids de son passé : « Ils sont immergés dans les bas-fonds de la condition humaine dès leur premier cri. », qui a conscience de sa condition mais qui se laisse faire par amour pour ses enfants, parce qu’elle ne sait pas comment réagir, relever la tête …
Susan qui accepte, se soumet …
Susan qui n’a pas appris le sens du verbe aimer …
Susan qui découvre l’amitié : « Susan est quelqu’un de formidable. La rencontrer, c’est le plus beau cadeau que la vie m’ait fait. Pour la première fois, j’ai une amie à qui je peux faire confiance, à qui je peux parler et avec qui je peux être moins même sans avoir honte de ce que je fais pour vivre, sans craindre d’être jugée, sans avoir à mentir sur ma vie pour la rendre plus respectable ou plus honorable. »

Susan en prison. « Si seulement elle pouvait comprendre qu’il était possible de l’aider, de rouvrir le procès, d’obtenir sa libération. A croire qu’elle se réjouissait d’être en prison, qu’elle se délectait de sa punition. »
C’est cette Susan que j’ai préférée, c’est là que je l’ai vu telle qu’elle était : mère jusqu’au bout des ongles, mère dans chacune de ses fibres, mère tigresse, mère lionne, mère avant tout, mère prête à donner sa vie pour ses enfants.
Qu’il a été long son cheminement avant d’accepter l’aide, de croire en l’autre et en son honnêteté, qu’il a été douloureux ….


Tout au long du roman, je me suis attachée aux pas de Susan, trop faible pour réagir, proie trop facile pour les hommes, qui se laisse humilier pour protéger sa sœur, ses enfants …
Oui, j’avais envie de lui dire « Pars, ne reste pas là, agis, les hommes sont ainsi avec toi parce que tu laisses faire, tu peux être aidée … »

Combien de femmes, encore maintenant, sont dans ce cas-là ? Partagées entre la soumission et la révolte ? Croyant « leur homme » chaque fois qu’il promet de s’améliorer, chaque fois qu’il jure que c’est « la dernière fois » ? Restant par amour ?

Comment faire pour changer le cours du destin ?
Qui sommes nous pour juger ?

J’ai lu ce livre avec ma sensibilité de femme, de mère, d’amie …
Les événements que j’y découvrais n’étaient pas sans me rappeler que la vie n’est pas facile pour tout le monde, que ce n’est pas un long fleuve tranquille …. Tous les jours, les médias, les journaux nous rapportent des faits semblables qui existent dans la « vraie vie ». On les prend en pleine « figure » et on se demande « pourquoi ? »

Alors, qu’en est-il ? Ces hommes violents agissent-ils comme des aimants ?
Quand ils sont « calmes », ils savent « acheter » l’amour de leur compagne, ils sont beaux, aimants, attentionnés, elles « oublient » alors les blessures morales, physiques, croyant leurs promesses …. et puis …. ça recommence ….
Pourquoi les femmes restent-elles avec eux au risque de se détruire ?
Parce qu'elles n'ont rien connu d'autre? Parce qu'elles reproduisent ce qu'elles ont vu chez leurs parents? Parce qu’elles ne peuvent pas faire autrement, sans être capables d'expliquer pourquoi ?....


Ce roman est construit d’une telle façon qu’on reçoit les événements qu’il évoque avec autant de puissance qu’il y a dans l’enchaînement des actions. C’est presque éprouvant.
L’écriture est adaptée au contexte, crue, violente, vulgaire parfois.
Le vocabulaire, en lien avec le milieu, est utilisé par les protagonistes avec facilité et sans complexe parce qu’ils n’ont connu que ça …. , que ça fait partie de leur vie …
C’est là que Susan montre qu’elle veut s’en sortir, refusant que ses enfants parlent de cette façon, refusant que les aléas de la vie prennent le dessus sur l’éducation qu’elle veut transmettre.
Ce langage était là mais l’évolution des personnages était telle que je ne pouvais pas lâcher ce livre ayant le souhait (même si j’avais lu la fin), de savoir ce qui allait se dérouler …

Certains reprocheront peut-être une fin « trop facile », mais peu importe … le message est passé :Ne vivons pas notre vie par procuration, avançons, demain est un autre jour, prenons notre vie en mains …
« La vie, c’est un don de Dieu. Mais ce qu’on en fait, ça dépend entièrement de nous. Et on n’a qu’une fois le droit d’y jouer. »

Pour moi ce roman n’est pas un thriller, je le mettrai dans la catégorie chronique sociale sur plusieurs générations.

En conclusion, une lecture que je ne regrette pas et où je n’ai pas vu le temps passer malgré le nombre de pages.
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9002
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par Invité le Jeu 17 Fév 2011 - 20:50

Q


Dernière édition par mimi54 le Dim 3 Avr 2011 - 13:36, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par lalyre le Jeu 17 Fév 2011 - 21:13

Mon résumé

Le roman écrit en trois^parties s’ouvre brièvement sur l’incarcération de Susan Dalston accusée d’avoir tué son mari à coups de marteau....

1960, dans les bas-quartiers de Londres, on fait la connaissance de Susan et sa famille, une mère battue, qui accepte son sort, un père alcoolique et violent, une enfance et adolescence dans l’enfer de la misère et de la peur du père qui abuse d’elle....

1966, Susan s’est mariée avec le beau Barry pour quitter sa famille, hélas le même scénario se reproduit avec Barry, coureur de jupons, la misère s’est invitée chez elle accompagnée de violence, d’alcoolisme, d’insultes et de jurons, la haine et le dégout. Quatre enfants sont nés de cette union que Susan protègera, prenant les coups à leur place, la police vient parfois chercher Barry pour une nuit en cellule, le lendemain il est relâché et tout recommence. A cause de raclée reçue, Susan a perdu deux bébés, mais rien ne retient cet homme monstrueux. Jusqu’à une certaine nuit ou elle découvre Wendy, sa fille aînée âgée de onze ans, les vêtements déchirés et tâchés de sang, venant d’être violée par Barry, c’est à ce moment que le drame se joue.....

Quelques temps après, on retrouve Susan en prison, elle est condamnée, elle n’a pas voulu se défendre, ni dévoiler ce qu’elle a vécu avec Barry, elle souffre de l’absence de ses enfants, de la séparation. En cellule, une autre femme meurtrière de son mari, cohabite avec elle, Susan doit purger sa peine et ce sera entre souvenirs et incarcèration que nous allons rester avec elle jusqu’en 1985 ou tout va se jouer.....

Mon avis

On se doute évidement que le thème principal est sur les femmes battues, le choix des personnages féminins est original car de mère en fille, elle subissent le même sort. Ce que j’ai surtout aimé c’est l’amour de Susan pour ses enfants, un amour allant jusqu’au renoncement de soi-même. C’est un roman qui m’a accrochée dès les premières pages, une histoire sordide d’une violence extrême, un univers sombre ou l’on est captivé par le destin de Susan et malgré son parcours chaotique j’ai trouvé ce personnage attachant. Bien que injures, gros mots et coups ont une grande part dans ce roman, j’ai aimé cette histoire qui nous montre la misère des femmes battues et soumises à leur mari. Certes, ce n’est pas de la grande littèrature mais dans ce livre, il y a tout de même de l’espoir , une lueur au bout du tunnel...4,5/5.
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5848
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par audreyzaz le Jeu 17 Fév 2011 - 21:15

Tout comme Mimi, je n'ai absolument pas apprécié ce livre. Je ne l'ai même pas terminé, toute cette vulgarité me révulse. On peut faire passer beaucoup de choses par les mots et je pense qu'utiliser un langage grossier n'est pas forcément nécessaire. Je veux bien qu'aujourd'hui la vulgarité est devenue pratiquement une banalité dans notre société et les médias mais il y a des limites à tout. On peut aisément faire passer des messages autrement.

La trame de l'histoire en elle-même était pourtant alléchante et méritait d'être traitée, c'est d'ailleurs bien pour cela que j'avais été attirée par cet ouvrage mais là je dis non. Heureusement que je l'ai emprunté à la médiathèque j'aurais été très déçue d'avoir mis de l'argent dans ce livre.
avatar
audreyzaz
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3337
Age : 31
Localisation : Région parisienne (92)
Emploi/loisirs : En recherche d'emploi
Genre littéraire préféré : Un peu de tout
Date d'inscription : 04/06/2008

http://le-monde-de-la-lecture.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par Saphyr le Jeu 17 Fév 2011 - 21:18

Parce que j'ai l'esprit de contradiction et que j'aimerais vraiment savoir ce qu'il peut bien y avoir de si terrible dans ce bouquin, vos critiques me donnent presque envie de le lire (presque parce que ma PàL stagne déjà à un niveau tout à fait déraisonnable Razz)
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 38
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par Invité le Jeu 17 Fév 2011 - 21:22

audreyzaz a écrit:Tout comme Mimi, je n'ai absolument pas apprécié ce livre. Je ne l'ai même pas terminé, toute cette vulgarité me révulse. On peut faire passer beaucoup de choses par les mots et je pense qu'utiliser un langage grossier n'est pas forcément nécessaire. Je veux bien qu'aujourd'hui la vulgarité est devenue pratiquement une banalité dans notre société et les médias mais il y a des limites à tout. On peut aisément faire passer des messages autrement.

La trame de l'histoire en elle-même était pourtant alléchante et méritait d'être traitée, c'est d'ailleurs bien pour cela que j'avais été attirée par cet ouvrage mais là je dis non. Heureusement que je l'ai emprunté à la médiathèque j'aurais été très déçue d'avoir mis de l'argent dans ce livre.



Dernière édition par mimi54 le Dim 3 Avr 2011 - 13:37, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par kély le Jeu 17 Fév 2011 - 22:20

Une lecture difficile pour moi.
Difficile sur le plan psychologique, et extrêmement difficile par le style d'écriture de l'auteure, son choix des mots.
En effet, seules les dix dernières pages de l'épilogue épargnent le lecteur du langage ordurier, outrancier, vulgaire, violent...
Martina Cole nous fait pénétrer dans l'univers de l'East End, historiquement réputé pour l'extrême violence régnant au quotidien, et qui a atteint son apogée dans les années soixante, avec le développement du gangstérisme.
Le lecteur se retrouve donc dans une ambiance lourde et engluante empreinte de criminalité, racisme, misère sociale et morale, analphabétisme, un monde dont on ne s'échappe pas!
Pourtant le parcours et la terrible histoire de Suzan a su retenir mon attention et m'accrocher jusqu'à la fin...sans doute parce que j'avais envie d'y trouver une fin heureuse, ou tout au moins, une lueur d'espoir!
On commence à espérer lorsque l'on découvre que sa "source de vie" sont ses enfants, pour lesquels elle fera preuve d'abnégation, et à qui elle dispense un amour sans limites. Sa vocation de mère lui suffira à endurer toutes les humiliations, les chagrins, les peurs, les violences, la faim...
Bien que révoltée, en tant que femme, tout au long de ma lecture et au fur et à mesure que Suzan "acceptait" cet enfer journalier, j'ai été très touchée par sa capacité à pardonner toute "la crasse" accumulée, notamment au niveau de sa mère et de sa soeur.
Pour conclure, je dirais que la gravité et la réalité du sujet abordé aurait mérité un autre traitement au niveau de l'écriture!
avatar
kély
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2462
Localisation : marseille
Genre littéraire préféré : Tous à priori. Je lis autant que mon emploi du temps me le permet. Je lis aussi beaucoup d'articles de presse magazine sur les sujets d'actualités (économie, société, religion, politique..). Très heureuse donc de faire partie de cette communauté de lecture, et espère pouvoir apporter ma contribution à chacune et chacun. Cordialement à tous.
Date d'inscription : 03/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par Natou le Ven 18 Fév 2011 - 0:27

Eh bien, je ne suis vraiment pas mécontente d'avoir été jusqu'au bout malgré la grande difficulté éprouvée une grande partie du début de l'histoire (en gros 300 pages)
Le vocabulaire employé est insoutenable malgré qu'il reflète bien l'ambiance des bas-quartiers défavorisés de Londres, là où les femmes survivent à la violence de leur mari et les hommes s'embringuent dans la violence la plus misérable qui soit. Tuer, violenter, frapper à mort n'est plus un secret, même la police n'en fait peu de cas.
Susan est la soeur aînée d'une de ces familles, paumée, elle va à l'école, elle aime lire (ce qui est peu commun apparemment dans cette société)... elle a une mère qui batifole, un père qui boit, la frappe et... abuse d'elle.
L'envie de se sortir de cet enfer la démange. Elle rencontre un garçon, plutôt beau gars, qu'elle épousera quelques années plus tard. Son mari n'est finalement pas meilleur que tous ces hommes qui se croient supérieurs à la gent féminine. Tout leur est accordé, bien évidemment. Il la maltraite, la prend quand ça lui chante, la bat, lui fait 4 gosses qu'elle va adorer et protéger comme elle peut jusqu'au jour où... ça dérape.
Elle se retrouve en prison pour meurtre...
Je pense quand même que toute cette grossièreté, vulgarité, aurait pu être évitée... la dernière partie du livre, le dénouement de l'histoire, est beaucoup plus soft.
J'ai quand même galéré, ce fut de la souffrance cette lecture (maso, moi ? euh... non, pourtant)
Donc voilà... j'en sors saine et sauve mais pas tout à fait indemne car c'est une histoire qui laisse des "séquelles" mine de rien...

Ma note : 0 pour le style d'écriture mais 4/5 pour l'histoire
avatar
Natou
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 722
Localisation : France
Emploi/loisirs : Traductrice/interprète assermentée/Pro du système D/Euh.... la lecture? Humpf
Genre littéraire préféré : Un peu de tout mais pitié épargnez-moi la SF pure et dure !!
Date d'inscription : 10/09/2010

http://voyance-lumiere.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par christa noel le Ven 18 Fév 2011 - 13:38

Je viens juste de finir le livre 'deux Femmes' ce matin.
Franchement, j'ai été tentée plusieurs fois d'abandonner la lecture de ce bouquin, car cet étalage de violence, abus sexuelles et de picole m'avait profondément rebuté.Mais j'ai continué; et finalement je n'ai pas regretté.
Ma réflexion a moi est celle: comment peut il avoir encore des hommes battant leur femme et souvent leurs enfants , et pratiquant l'inceste,non punis dans notre société actuelle.
Il faudrait beaucoup plus prendre en charge ces femmes et surtout, beaucoup plus éduquer les enfants dés leur plus jeune age.
Heureusement que ce livre finit bien avec beaucoup d'espoir.
Le langage: Quand vous écoutes des jeunes - et des moins jeunes -parler actuellement, ne venant pas forcement des quartiers difficiles, vous constaterez, que cela ressemble tout a fait a ce que l'on lit dans ce livre. Bien entendu, c'est beaucoup plus difficile a lire que d'entendre.
Il est vrai, des descriptions moins en détails et moins souvent et longues, n'auraient pas nui a l'histoire et auraient certainement servi le livre.
Ma note: 2 pour le langage (car il y a des belles descriptions d'amitié et de solidarité)) et 4/5 pour l'histoire
avatar
christa noel
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 535
Age : 77
Localisation : St. Dizier Leyrenne
Emploi/loisirs : jardin, chiens, musique et lecture
Genre littéraire préféré : romans anglais, historiques et polars
Date d'inscription : 04/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par yaki le Ven 18 Fév 2011 - 17:09

Je ne l'ai pas terminé pour les raisons que la plupart d'entre vous ont déjà évoquées, je n'ai absolument pas pu passer au-dessus du style d'écriture et de langage. C'est pas faute d'avoir essayé, le thème m'intéressait, à vrai dire j'avais même voté pour ce livre-là au vu de la 4ème de couverture... mais j'ai été fortement déçue ! et j'admire celles et ceux qui sont allés jusqu'au bout, d'autant plus qu'à lire vos commentaires vous ne l'avez pas regretté... bravo Smile
avatar
yaki
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 40
Localisation : Yvelines
Emploi/loisirs : Lecture, scrapbooking, balades,...
Genre littéraire préféré : Romans contemporains
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par Natou le Ven 18 Fév 2011 - 17:33

Il y a de tout dans ce monde, il faut aussi de tout pour faire un monde... on ne peut pas plaire à tout le monde c'est dans la diversité qu'on y trouve un enrichissement.....
Perso, comme je l'ai dit, j'ai eu du mal, j'ai hésité sur plus de 300 pages, à savoir si je continue ou pas...
Certes, on a tous un point de vue différent, on savoure tous différemment la lecture, on a tous un objectif différent....
J'adore les belles lettres, le beau langage mais j'aime aussi découvrir d'autres choses.... j'ai lu, je me suis fait une opinion, ok, c'est fait.... et je prends ça comme une "expérience" ^^
avatar
Natou
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 722
Localisation : France
Emploi/loisirs : Traductrice/interprète assermentée/Pro du système D/Euh.... la lecture? Humpf
Genre littéraire préféré : Un peu de tout mais pitié épargnez-moi la SF pure et dure !!
Date d'inscription : 10/09/2010

http://voyance-lumiere.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par PetitePrincesse le Ven 18 Fév 2011 - 19:14

Je fais un passage pour lire les avis... Je vois que c'est très tranché, soit on aime, soit on n'aime pas... Le sondage reflète bien ce ressenti d'ailleurs, mais il y a peu de votes par rapport aux avis postés, n'oubliez pas de cocher la case qui vous correspond Wink

Le résumé ne me tentais pas plus que ça lors du lancement de la lecture commune, et vu le pavé que vous décrivez, je ne pense pas le rajouter sur ma LàL...
avatar
PetitePrincesse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 4403
Age : 26
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Editrice scientifique / lecture (évidemment ^^)
Genre littéraire préféré : surtout SF et fantastique, jeunesse, mais ouverte à plein d'autres choses
Date d'inscription : 01/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par alexielle63 le Ven 18 Fév 2011 - 19:22

PetitePrincesse a écrit:Je fais un passage pour lire les avis... Je vois que c'est très tranché, soit on aime, soit on n'aime pas... Le sondage reflète bien ce ressenti d'ailleurs, mais il y a peu de votes par rapport aux avis postés, n'oubliez pas de cocher la case qui vous correspond Wink

Le résumé ne me tentais pas plus que ça lors du lancement de la lecture commune, et vu le pavé que vous décrivez, je ne pense pas le rajouter sur ma LàL...

Ah ben moi, je l'ai acheté donc je le lirai (par contre je suis pas sûre de l'avoir terminé fin février, je serai peut-être hors délai, j'ai pas mal de livres à lire avant et vu mon rythme de tortue ces temps-ci, c'est pas gagné!!!!!!!). Effectivement, j'ai lu les premières lignes et ai réagi comme beaucoup : c'est quoi ce langage ?????? Mais bon, je pense que cela tient également au contexte : on est dans un milieu carcéral alors soit cela fait très "cliché" mais ça se justifie peut-être : je n'en ai pas lu assez pour me faire une véritable opinion...
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 35
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par christa noel le Ven 18 Fév 2011 - 19:51

pour MIMI 54:
C'est vrai, j'aime les belles expressions; je me sens a l'aise dans les ambiances feutrés genre anglais et je déteste la grossièreté, pas forcement dans le langage, mais dans la pensée surtout. Les gens de ce livre parlent comme ils vivent et le plus navrant pour moi c'est qu'il y en a beaucoup. Il suffit de lire les faits divers.
Ce livre je l'ai lu pour comprendre, ce qui fait, que des gens deviennent ainsi - et je n'ai pas d'explication. Je crois, que le genre humain est capable de tout et ce n'est pas que dans des quartiers difficiles. Dans le livre il y a aussi "l'expérience" qu'a vécu cette avocate venant des beaux quartiers avec un père 'As' du Barreaux; la bassesse existe donc partout et n'est pas réservé a certains gens ou quartiers. Preuve l'héroïne qui est un exemple parfait de l'amour maternel par dessus tout et qui élève ses enfants parfaitement bien, malgré toutes ses difficultés.C'est difficile a lire j'en conviens, mais c'est un livre et on peut l'arrêter ou même le bruler si l'on veut.La vie, malheureusement est tout autre.
avatar
christa noel
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 535
Age : 77
Localisation : St. Dizier Leyrenne
Emploi/loisirs : jardin, chiens, musique et lecture
Genre littéraire préféré : romans anglais, historiques et polars
Date d'inscription : 04/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par christa noel le Ven 18 Fév 2011 - 20:51

C'est vrai, tu as raison et c'est pour cela que je failli l'abandonner en route. En fait, ce langage existe que au moment ou ces gens parlent et agissent, le reste du livre est bien écrit.
Bon, je n'en ferais pas mon livre de chevet; a l'époque, quand il est sortie, j'ai même brulé le livre "LA DEROBADE" justement a cause de cet étalage de vulgarité, qui m'avait profondément choquée.
'Le marquis de SADE' me choque tout autant, malgré le langage bien moins vulgaire.
avatar
christa noel
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 535
Age : 77
Localisation : St. Dizier Leyrenne
Emploi/loisirs : jardin, chiens, musique et lecture
Genre littéraire préféré : romans anglais, historiques et polars
Date d'inscription : 04/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par Natou le Ven 18 Fév 2011 - 21:05

ah oui, le marquis de Sade il est pas mal du tout son genre ...
avatar
Natou
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 722
Localisation : France
Emploi/loisirs : Traductrice/interprète assermentée/Pro du système D/Euh.... la lecture? Humpf
Genre littéraire préféré : Un peu de tout mais pitié épargnez-moi la SF pure et dure !!
Date d'inscription : 10/09/2010

http://voyance-lumiere.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par Bernard le Ven 18 Fév 2011 - 22:00

Ben heureusement encore qu'il y a de la diversité et des auteurs qui écrivent autrement que d'autres, Bukowski, Ellroy, Bunker, qui vous frappe à la tronche tel un uppercut avec leur prose et leur prosodie tout aussi chantante que Balzac dans ses délires. J'ai aimé La dérobade et Sade et Histoire d'Ô aussi. Sans diversité et sans acceptation de la diversité on serait tous tous blonds aux yeux bleus avec une plume dans le derche. Y en qui ont essayé, ils n'ont pas réussi et tant mieux !

B
avatar
Bernard
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Masculin
Nombre de messages : 519
Age : 72
Localisation : Pays d'Auge
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Polars
Date d'inscription : 22/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par malo le Sam 19 Fév 2011 - 1:54

Comment décrire la honte que ressent une femme battue, humiliée, qui cache les marques, les bleus, qui se cache tout simplement parce qu'elle se sent coupable.
Il n'est nul besoin de cet étalage de langage ordurier, ce n'est pas leur rendre hommage de traiter le sujet de la sorte.
C'est certainement la réalité, mais pas besoin d'étaler tout ceci, je ne pense pas que cela aide à comprendre pourquoi l'on reste où pas...
Aucune pudeur dans ce livre, aucun respect vis à vis de ces femmes
Je n'en dirais pas plus, la colère m'envahis...
avatar
malo
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3195
Age : 53
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Lecture
Genre littéraire préféré : Un peu de tout sauf fantasy
Date d'inscription : 02/08/2010

http://lespassionsdemalo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par Olorin le Sam 19 Fév 2011 - 2:33

Bien, un petit nettoyage du sujet s'imposait, et à donc été effectué. Merci de ne plus poster ici que des avis constructifs (pour ou conte, peu importe, mais ressasser les mêmes choses inlassablement, ce n'est pas la peine). Merci aussi de faire preuve de davantage de modération dans les propos à l'avenir.

Sinon, c'est une autre forme de modération qui reviendra...
avatar
Olorin
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 5401
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Doctorat.
Genre littéraire préféré : Fantasy, Urban-Fantasy et policier
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par lecoinlitteraire le Mar 22 Fév 2011 - 16:36

Cette lecture commune organisée par le forum Partage Lecture m'a tout de suite attirée lorsque j'ai lu son résumé.

C'est donc tout naturellement que je me suis lancée dans la lecture de ce pavé de 727 pages. Dès le début, ce qui saute aux yeux, il faut bien se l'avouer, c'est le langage dur et injurieux permanent. Car c'est bien la réalité, peu de passages en sont dépourvus. Il m'a dérangé au départ car il rendait la compréhension et l'avancée de la lecture très difficile ! J'ai trouvé les premières pages très longues, et l'engouement n'était pas toujours au rendez vous.

Cependant, à force de tourner les pages, je me suis passionnée de plus en plus pour l'histoire de Susan. C'est un personnage attachant, tellement triste et tiraillé qu'on ne peut faire autrement que d 'éprouver de la pitié pour elle et de la sympathie. J'ai beaucoup aimé son caractère, sa force et son désir de changer de vie. Et peu à peu, on oublie le langage injurieux pour se fondre dans l'histoire. Quand elle rencontre Barry, c'est le coup de foudre pour elle, elle voit en lui ce qu'il n'est pas, l'imagine bien différent de son père. Et pourtant, si Barry s'est si facilement approché d'elle c'est purement et simplement pour s'attirer la sympathie de son père.

Les relations dans ce roman sont très complexes. On passe rapidement de la violence à l'amour, si bien qu'on s'y perd très souvent et c'est ce qui , je pense nous pousse à toujours vouloir en savoir plus.

J'ai aimé l'histoire, l'intrigue même si j'ai souvent trouvé Susan tout à fait stupide que ce soit pendant la période où elle est mariée ou après la mort de Barry.
Quand elle se retrouve emprisonnée pour le meurtre de cet homme, elle refuse de dire la vérité, de révéler la raison de son geste, et longtemps on lui en veut de ne rien faire, de ne rien dévoiler, de se laisser accuser sans chercher à se défendre.

Quand enfin on apprend la vérité ( que je garderai soigneusement pour moi ), c'est un choc, et le mutisme de Susan devient alors héroïque.
J'émets cependant un bémol concernant la 4ème de couverture. Je pense qu'il est normal de prévenir les futurs lecteurs car la relation avec Matilda n'a pas vraiment énormément d'importance dans l'histoire, je trouve ce résumé un peu mensonger. Cela ne gâche néanmoins rien dans l'histoire qui m'a fascinée, il faut bien l'avouer.

Je conseille donc à tout le monde d'essayer de passer au dessus des premières impressions, et de se laisser aller à l'histoire sans réserve.
avatar
lecoinlitteraire
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 482
Age : 27
Localisation : Pas De Calais ( 62)
Genre littéraire préféré : Dans l'ensemble les romans dits réalistes sinon le fantasy, la science fiction ... un peu de tout :D ( sauf le policier)
Date d'inscription : 23/03/2010

http://le-coin-litteraire.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par christa noel le Mer 23 Fév 2011 - 12:28

Bien résumée. J'ai réfléchie depuis, concernant le langage 'vulgaire'. Est ce que l'écrivain n'a pas voulu nous 'pousser a bout jusqu'à l'écœurement' afin de tout a fait comprendre et admettre le geste de Susan? Car avec une description plus soft de sa vie et de sa maltraitance, on n'arrive pas toujours a trouver des 'circonstances atténuants' et la, très franchement, a mon avis, elle aurait du l'éliminer plus tôt c'est un nuisible.
avatar
christa noel
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 535
Age : 77
Localisation : St. Dizier Leyrenne
Emploi/loisirs : jardin, chiens, musique et lecture
Genre littéraire préféré : romans anglais, historiques et polars
Date d'inscription : 04/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par Natou le Mer 23 Fév 2011 - 21:54

christa noel a écrit:Bien résumée. J'ai réfléchie depuis, concernant le langage 'vulgaire'. Est ce que l'écrivain n'a pas voulu nous 'pousser a bout jusqu'à l'écœurement' afin de tout a fait comprendre et admettre le geste de Susan? .

C'est clair que ça marque... ça laisse des séquelles.... toute cette vulgarité a sans doute eu pour but de marquer le lecteur...
avatar
Natou
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 722
Localisation : France
Emploi/loisirs : Traductrice/interprète assermentée/Pro du système D/Euh.... la lecture? Humpf
Genre littéraire préféré : Un peu de tout mais pitié épargnez-moi la SF pure et dure !!
Date d'inscription : 10/09/2010

http://voyance-lumiere.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par Véronique M. le Jeu 24 Fév 2011 - 0:19

En ce qui me concerne, le langage ne m'a pas choqué. Le style est forcément adapté au but recherché, au milieu décrit et à l'ambiance que l'auteur souhaite créer.
L'action se déroule dans un milieu d'une extrème pauvreté culturelle et affective. Les rapports humains sont inexistants ou violents pour la plupart et les dialogues renforcent les descriptions. C'est vrai que les situations sont livrées de manière très crue, brute, en totale adéquation avec le monde dans lequel évoluent les personnages.

Certes, le dépaysement est complet, certains passages sont d'une violence quasi intolérable mais ce n'est pas en vain. Peu à peu je me suis attachée aux personnages et l'émotion a pris la place du sentiment d'agression que j'avais d'abord ressenti.

J'ai beaucoup apprécié que le salut vienne de la solidarité féminine et que peu à peu les femmes soient capables de montrer leur sensibilité particulière, si longtemps occultée par la rudesse du monde qui les entoure.

J'ai été émue aux larmes par certaines scènes de tendresse entre Susan et ses enfants.

En bref, voilà un livre que j'ai été contente de découvrir grâce à la lecture commune alors que ce n'est pas le style d'ouvrage vers lequel je me tourne spontanément.
avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 48
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par beagle le Dim 27 Fév 2011 - 13:46

Je n'ai pas pu terminé ce livre, je me suis arrêtée au bout d'une centaine de page. Peut-être que j'aurai dû insisté, mais vu le pavé, j'ai préféré abandonné.
Ce n'est pas tantla vulgarité qui m'a dérangée, certains auteurs peuvent choisir d'utiliser ce type de vocabulaire et avoir en même temps une écriture fluide et agréable. Mais je n'ai vraiment pas réussi à entrer dans l'histoire. J'avais été attirée par la quatrième de couverture qui parle d'une rencontre entre deux femmes qui va changé leurs destins. Mais si j'ai bien compris, cette rencontre n'aura lieu qu'à la 453éme page... C'est long, surtout que le style ne me convient pas et je finis par poser au bout d'une dizaine de pages lues... Bref il y a tellement de bons livres à lire que je préfère mettre celui là de côté.
avatar
beagle
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 111
Age : 50
Localisation : isere
Emploi/loisirs : lecture, randonnées, cinema
Genre littéraire préféré : romans contemporains, policiers
Date d'inscription : 21/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Cole, Martina] Deux femmes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum