Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Gallay, Claudie] Les déferlantes

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[sondage]

43% 43% 
[ 13 ]
27% 27% 
[ 8 ]
13% 13% 
[ 4 ]
7% 7% 
[ 2 ]
3% 3% 
[ 1 ]
7% 7% 
[ 2 ]
 
Total des votes : 30

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par cali4 le Lun 13 Déc 2010 - 0:22

Un livre que l'on m'a prêté et qui n'est pas du tout dans le style que je lis habituellement mais ce fut une petite surprise.
Le style est lent et au début j'ai pensé que l'écriture ne me plairait pas et petit à petit je me suis laissée bercer par ce livre que j'ai aimé au fil des pages. On y retrouve une multitude de sentiments, de personnages, des histoires de famille ...
Un livre au suspense tout relatif, mais une belle tranche de vie !!!

Une chose m'a frappé : ne rien savoir sur l'héroïne de ce livre, son prénom, sa vie passée ...
J'ai voté : Bien
avatar
cali4
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 263
Localisation : toulon
Emploi/loisirs : lecture, sport, loisirs creatifs, manga/anime
Genre littéraire préféré : manga, thriller, polcier
Date d'inscription : 27/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par Toutatys le Dim 6 Fév 2011 - 21:22

On vient de me l'offrir, de la part d'une océanique à une bretonne ! je finis celui que j'ai en route et je démarre celui-ci ! la mer me manque tellement que ce roman devrait me plaire ...
avatar
Toutatys
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 235
Age : 46
Localisation : Lavaur (81500)
Emploi/loisirs : achéologue. lecture/jardinage/cuisine
Genre littéraire préféré : romans espagnols et sud-américains, les romans anglo-saxons déjantés de T. Sharpe, bref un peu de tout
Date d'inscription : 06/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par Toutatys le Lun 21 Fév 2011 - 9:55

Je viens de refermer cet ouvrage. J'ai adoré, certes le style est peut-être un peu haché car il est saucissonné en chapitres très courts, entre 2 et 8 pages. Cela créée l'ambiance, celle d'un petit village maritime perdu sur les côtes du Cotentin, une vie rude, où les habitants vivent pratiquement en autarcie, les secrets bien gardés mais les rumeurs toujours présentes.... on se laisse entraîner en balade sur la côte, à compter les oiseaux avec l'héroïne et à mener, mine de rien, l'enquête sur un petit garçon disparu en mer 40 ans auparavant !
avatar
Toutatys
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 235
Age : 46
Localisation : Lavaur (81500)
Emploi/loisirs : achéologue. lecture/jardinage/cuisine
Genre littéraire préféré : romans espagnols et sud-américains, les romans anglo-saxons déjantés de T. Sharpe, bref un peu de tout
Date d'inscription : 06/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par adtraviata le Lun 25 Avr 2011 - 23:05

C'est un coup de coeur pour moi, à plusieurs titres, et j'espère ne pas en faire un commentaire trop décousu. Trop d'émotions à essayer de transmettre.

D'abord c'est une hymne à la mer, à la nature, aux oiseaux (et même aux animaux de la ferme) : je ne suis jamais allée aussi haut dans le Cotentin mais je rêve de voir en vrai le cap de La Hague, même si l'usine de retraitement des déchets nucléaires n'est pas loin... Le livre donne vie aussi aux légendes, celles que font vivre les femmes du coin, les esprits soufflent sur la lande, on se méfie des étrangères qui ne sont pas comme tout le monde.

C'est un livre qui parle de création: à La Griffue, vivent aussi Raphaël et sa soeur Morgane. Raphaël, sculpteur tourmenté qui se nourrit sans doute de la vie des gens du pays : "Comment Raphaël osait-il ? Je en sais pas où il puisait cette force, de quelle part obscure lui venait ce besoin de creuser toujours plus profond. Sans concession. J'aurais voulu être capable de vivre comme il sculptait. Au sang et à la chair. Oser ce que j'étais." (p. 369)

Et cela m'amène à dire les principaux attraits de ce livre : il parle des gens, il parle de gens blessés par la vie, et il en parle en creux, à petites touches. Petit à petit m'est venue l'idée d'un tableau impressionniste où chaque être se révèle petit à petit, suivant la lumière et le vent, et la narratrice est assez sensible pour saisir le moment où chacun est prêt à se dévoiler, sans forcer, sans juger.

A La Hague, on croise non seulement cet artiste tourmenté qu'est Raphaël, mais aussi Max, l'innocent du village, amoureux éconduit de Morgane et amoureux des mots. Monsieur Anselme, vieil homme raffiné épris de Prévert et de compagnie. Nan, que tout le monde prend pour une vieille folle qui cherche partout ses morts et attend le retour de son fils adoptif. Pourtant, avant elle était belle et ardente, elle s'appelait Florelle. Le vieux Théo, celui qui observait les oiseaux avant la narratrice, qui était aussi gardien du phare à ses heures, qui s'occupe de ses chats et rumine avec mélancolie son amour pour Nan, ou plutôt Florelle. Et pourtant il était marié à une autre, il a eu une fille, Lilli. Lilli qui ressasse les manques de son père et ne remâche plus que de l'amertume...

Et bien sûr il y a la narratrice qui se dévoile petit à petit, qui raconte le deuil, le manque, et qui se voit renaître petit à petit, presque sans le vouloir. Et il lui en faut du temps, des jours et des jours de silence sur la lande, pour renouer avec les mots, avec les gens. "Je savais que l'on pouvait rester très longtemps comme ça, les yeux dans la mer, sans voir personne. Sans parler. Sans même penser. Au bout de ce temps, la mer déversait en nous quelque chose qui nous rendait plus fort. Comme si elle nous faisait devenir une partie d'elle. Beaucoup de ceux qui vivaient cela ne repartaient pas." (p. 303) Pour apprivoiser le manque et oser se remettre à vivre : "Ce regret, toujours, de ne pas aimer suffisamment. De rester en lisière. Lambert aurait voulu pouvoir pleurer encore. Le manque de toi, je l'ai eu. Je ne l'avais plus. J'aurais voulu l'avoir toujours. C'est ce manque qui me manquait, mais ce manque, ce n'était déjà plus toi." (p. 506) Pour vivre avec la cicatrice : "J'ai ramassé un caillou. Un petit galet de granit noir, sur le côté il y avait une griffure plus claire, un impact en forme d'étoile. J'ai fermé mes doigts, doucement, et je l'ai glissé dans ma poche." (p. 525)

J'ai trouvé cette dernière image du caillou une belle métaphore de ce que devient la narratrice à la fin du roman, dans un bel apaisement. Pendant ma lecture, fait assez rare, une musique a fini par trotter dans ma tête, le deuxième mouvement du 2e Concerto pour piano et orchestre de Chostakovitch (qu'on entend aussi dans la bande-son du film Une exécution ordinaire de Marc Dugain), une musique à la fois déchirée et apaisée, qui me semblait bien représentatrice de cette héroïne qui m'a vraiment touchée. Dans la simplicité.
avatar
adtraviata
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 763
Localisation : Tournai (Belgique)
Emploi/loisirs : Enseignante, lecture, musique classique, cinéma, vie associative
Genre littéraire préféré : Littérature contemporaine, anglo-saxons, scandinaves, polars, jeunesse
Date d'inscription : 05/01/2011

http://desmotsetdesnotes.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par Véronique M. le Mar 26 Avr 2011 - 9:45

très belle critique Adtraviata!
avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 48
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par alexchipie le Mer 10 Aoû 2011 - 12:24

J ai lu ce livre il y a quelques mois car on me l avait prêté. Disons je dirais que ça se lis bien jusqu'à la fin mais il ne m'en restera pas un souvenir impérissable Very Happy
C'est bien écrit mais je trouve qu 'il y a quelques longueurs Wink
avatar
alexchipie
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 64
Localisation : nice
Date d'inscription : 10/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par Livresse le Mar 27 Déc 2011 - 0:23

En ouvrant le livre, nous sommes directement entraînés par la narratrice dans cet univers, un décor décrit à la perfection, on se sent avec elle, comme si nous la suivions. Les Déferlantes est un lieu où l'on sent un faux bien-être, on sent une tension. Un inconnu va lancer la narratrice dans une recherche sans limite, qui va lui accaparer l'esprit afin de ne plus penser à "lui". Je trouve cependant dommage que sur les personnages aucun ne s'énerve, ou ne l'envoie voir ailleurs, comme ce serait plus le cas dans la réalité; les habitants de la Hague ne révèlent cependant rien sans que cela leur soit tiré du nez, ou à leur insu, quand elle fouine dans leur affaire. Pour ma part, j'ai découvert assez rapidement la solution au "mystère" qui règne sur l'île, trouvant des insistances de l'auteur un peu trop flagrantes.
J'ai passé un agréable moment avec cette lecture, qui vous apaise et vous décontracte totalement, grâce à une histoire et des personnages attachants!
avatar
Livresse
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 213
Age : 26
Localisation : Drôme - Valence
Emploi/loisirs : Comptable/Lecture
Genre littéraire préféré : Tous (sauf théâtre, poésie, et classique)
Date d'inscription : 26/12/2011

http://livresse.eklablog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par lalyre le Mar 27 Déc 2011 - 11:50

En effet Livresse c'est une lecture apaisante, ce fut un coup de coeur pour moi flower
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5935
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par Pinky le Sam 18 Fév 2012 - 19:21

Mon ressenti

Un livre à tiroir comme je les aime. A un premier niveau, c’est la mer. C’est elle qui donne le rythme à la vie des gens, au village, aux rencontres. Telle une marée haute ou basse, les paysages se découvrent, les odeurs enivrent et les oiseaux nous racontent l’histoire de ce petit patelin perdu du côté de la Hague. Je suis dans mon élément, je suis bien… sans oublier les chats.

Dans un deuxième niveau, j’ai fait connaissance avec les gens du cru. Je suis un peu comme Lambert ou même la Horsain dans ce livre. Il faut faire sa place, faire connaissance et montrer « patte blanche » pour se lier et faire partie du décor, mais une fois acceptée, je me suis fondue avec eux.

Dans un troisième niveau, de même que la mer peut être belle, sereine, elle peut aussi être en colère et être violente, très violente ; les secrets des hommes et des femmes sont aussi à la hauteur de cette mer changeante, offrant de nombreuses promesses et prenant aussi ce que bon lui semble.

C’est avec poésie et émotion que Claudie aborde le désespoir, le manque de celui ou celle que l’on aime, la perte d’un être cher, le vide dans lequel on peut sombrer, le deuil, l’impossibilité de faire celui-ci. C’est avec tous ces personnages hauts en couleur que j’ai plongé dans leur humanité pour mieux repartir à la conquête de la vie et de l’espoir.

C’est lent mais c’est ainsi que nous comprenons mieux ce qui se passe, que nous goûtons ce qui passe à notre portée, que nous sentons et ressentons, que nous touchons. Petit à petit nous nous remplissons pour mieux être à l’écoute de l’autre et faire disparaître ce grand vide au profit de notre humanité.

Venez-vous perdre dans ce petit coin au bout du monde et faire connaissance de ces hommes et femmes pour mieux vous découvrir.

A découvrir absolument
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5886
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par adtraviata le Sam 18 Fév 2012 - 22:07

Oh la belle critique, Pinky, ça me rappelle un excellent souvenir de lecture, dont tu donnes un éclairage original !
avatar
adtraviata
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 763
Localisation : Tournai (Belgique)
Emploi/loisirs : Enseignante, lecture, musique classique, cinéma, vie associative
Genre littéraire préféré : Littérature contemporaine, anglo-saxons, scandinaves, polars, jeunesse
Date d'inscription : 05/01/2011

http://desmotsetdesnotes.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par BESMAR le Dim 19 Fév 2012 - 1:01

J'aime beaucoup cette auteure, elle est calme et relaxante !
avatar
BESMAR
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1211
Age : 53
Localisation : Au Quebec
Emploi/loisirs : agente de gestion du personnel en invalidité- loisirs : lecture, rénovations-bricolage-décoration.
Genre littéraire préféré : Policiers (PD James, Connelly,Reich), romans historiques, aventure, tres peu de fiction sinon toute lecture m'interesse !!mon coup de coeur actuel est "L'Élégance du Hérisson" de Mureil Barberry
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par Pinky le Dim 19 Fév 2012 - 12:10

merci de votre passage Adtraviata et Besmar

je suis sensible à ce que tu as dit Adtraviata, quel est ce souvenir ?
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5886
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par adtraviata le Dim 19 Fév 2012 - 13:21

C'est la lecture du livre en général, le souvenir agréable (même coup de coeur, je crois !)
avatar
adtraviata
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 763
Localisation : Tournai (Belgique)
Emploi/loisirs : Enseignante, lecture, musique classique, cinéma, vie associative
Genre littéraire préféré : Littérature contemporaine, anglo-saxons, scandinaves, polars, jeunesse
Date d'inscription : 05/01/2011

http://desmotsetdesnotes.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par Pinky le Dim 19 Fév 2012 - 13:23

merci de ta réponse
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5886
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par Step le Lun 24 Sep 2012 - 10:33

Il n'y a pas à hésiter, je le mets dans ma Liste de souhaits, merci à vous pour ces belles critiques.

_________________
 study   "La faiseuse d'anges" Camilla Läckberg                            
                           " La magie de l'hiver"   de Maude Perrier study


         


Mes listes et challenges


flower Challenge Partage -Lecture 6/7 flower Challenge Bis-repetita 8/8 Terminé flower Challenge suivi d'auteurs illimité  flower
avatar
Step
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6602
Localisation : Fontainebleau
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par Salsera15 le Lun 24 Sep 2012 - 16:48

Je le note, le résumé m'intéresse!
avatar
Salsera15
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 363
Age : 28
Localisation : St-Jérôme
Emploi/loisirs : Étudiante en communication
Genre littéraire préféré : Drames romantiques, jeunesse et fantasy
Date d'inscription : 18/07/2011

http://salsera15.blogspot.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par christa noel le Sam 6 Oct 2012 - 13:36

Superbe Livre sur le fait d'aimer, bien ou mal, le manque d'un être, la solitude et le mal de revivre après la perte d'un être cher.
L'amour, la haine aussi, qui n'est que la partie frustration, quand un amour n'est pas partagé.
Une merveille, ce livre. Il restera longtemps dans ma mémoire.
avatar
christa noel
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 535
Age : 77
Localisation : St. Dizier Leyrenne
Emploi/loisirs : jardin, chiens, musique et lecture
Genre littéraire préféré : romans anglais, historiques et polars
Date d'inscription : 04/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par la grande astrance le Jeu 24 Jan 2013 - 21:14

un roman que j'ai adoré et conseillé à mes amies.
Si je connaissais un peu les côtes normandes , j'avais marché sur le chemin qui monte à la grande Chartreuse : une belle expérience.Ces 2 sites sont superbement décrits pas Claudie GALLAY et l'émotion soulevée par cette histoire d'amours font la grande qualité de ce roman
avatar
la grande astrance
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 353
Age : 61
Localisation : isere
Emploi/loisirs : psychomotricienne //le scrabble en ligne- astrance chez Word Biz
Genre littéraire préféré : les auteurs nordiques surtout les policiers
Date d'inscription : 15/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par Lovebook le Jeu 24 Jan 2013 - 22:00

Après avoir lu toutes ces bonnes critiques, je me le note!
avatar
Lovebook
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 431
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par Lilo85 le Ven 25 Jan 2013 - 1:10

J'en avais aussi entendu de très bonnes critiques, donc je m'y étais mise... mais j'ai vite abandonné: pas assez d'action! Ce n'était pas le bon moment pour le lire... Qui sait peut-être que je m'y lancerai à nouveau!

_________________
Lecture en cours :  study  Jenny Colgan - Une saison à la petite boulangerie study
                                                                         
avatar
Lilo85
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 2194
Age : 32
Localisation : Au milieu des montagnes
Emploi/loisirs : Juriste
Genre littéraire préféré : Tout et même plus... Je me laisse surprendre !
Date d'inscription : 22/05/2012

http://m-selle-lit.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par viou1108 le Mer 27 Fév 2013 - 19:52

Les Déferlantes, c’est avant tout une ambiance. N’y cherchez pas une intrigue complexe avec suspense, personnages hauts en couleurs et révélations fracassantes. S’il y a quelque chose qui se fracasse dans ces pages, c’est l’eau, de pluie ou de mer, qui s’abat par paquets sur les vitres ou les rochers pendant les tempêtes, ce sont les âmes et les esprits des vivants, fissurés sous le poids du mystère ou du secret, hantés par le souvenir des morts.
Car à la pointe du Cotentin, près de la Hague, il faut prendre la mer au sérieux. Souvent elle se déchaîne, et parfois, ne rend pas ceux qui s’y aventurent. Comme les parents et le petit frère de Lambert, personnage mystérieux qui revient sur les lieux 40 ans plus tard. Comme la famille de Nan, 60 ans plus tôt, condamnant celle-ci à une attente vaine et insensée.
La narratrice est arrivée dans ce bout du monde quelques mois auparavant. Ornithologue, elle recense les oiseaux sur les falaises. Ame solitaire secrète et blessée elle aussi, les habitants l’ont acceptée parmi eux sans guère poser de questions. Car on n’est pas comme ça par ici, on serait plutôt taciturne, on ne s’exprime pas haut et clair. On est dans le non-dit, avec parfois quelques éclats de colère, de rancœur ou de désespoir.
L’intrigue est simple : des secrets de famille affleurent, la narratrice et Lambert vont mener l’enquête.

Ce roman n’échappe pas aux clichés : la nature âpre mais belle, la rencontre de deux âmes sœurs tourmentées, l’artiste torturé, l’idiot du village, le notable et sa marotte (Prévert), la haine filiale, les amours secrètes et les secrets d’amour,…
Il y a quelque chose d’assez paradoxal dans ce livre : il est long (trop long ?) : 500 pages, et pourtant les phrases sont courtes, très courtes. Cela donne un style que j’avoue n’avoir pas apprécié : un récit haché, sec, avec des dialogues très « parlés ». Mais bon, ce n’est pas l’Académie française qui a récompensé ce roman. Ni d’ailleurs le grand prix du polar, tant la clé du mystère saute aux yeux rapidement.
Je suis sans doute un peu dure, mais, malgré quelques poignantes fulgurances, on tourne beaucoup en rond sur ce chemin de rédemption, au point qu’on pourrait bien quitter cette maritime ambiance d’ennui et de déprime pour d’autres cieux, ou plutôt d’autres reliefs plus sereins. Ceux qui ont lu jusqu’au bout comprendront…
avatar
viou1108
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 40
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 10/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

un bon roman

Message par bastinou33 le Mar 16 Avr 2013 - 23:11

un roman à lire...j'ai eu tout le long du livre un sentiment d'arret du temps,il me faisait penser à ses anciennes horloges qu'il fallait remonter...tic....tac(d'ailleurs à la fin du livre;l'auteur y fait référence!)
j'ai eu un peu de mal à rentrer dedans puis finalement,j'ai bien aimé...
comme Viou,j'ai eu un peu de mal avec le style un peu "enfantin"mais ca donne aussi du charme à ce roman!

bastinou33
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 155
Age : 45
Localisation : 33
Genre littéraire préféré : un peu de tout,pas mal de thrillers
Date d'inscription : 01/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par la grande astrance le Dim 10 Nov 2013 - 21:28

je le guettais depuis un moment ...

voilà c'est programmé le téléfilm adapté du roman passera sur ARTE le vendredi 22 novembre prochain
avec Sylvie Testud et Bruno Todeschini
j'espère y retrouver la même émotion
avatar
la grande astrance
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 353
Age : 61
Localisation : isere
Emploi/loisirs : psychomotricienne //le scrabble en ligne- astrance chez Word Biz
Genre littéraire préféré : les auteurs nordiques surtout les policiers
Date d'inscription : 15/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gallay, Claudie] Les déferlantes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum