Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Kitano, Takeshi] Kitano par Kitano

Aller en bas

Kitano par Kitano

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Kitano, Takeshi] Kitano par Kitano

Message par Pinky le Dim 27 Fév 2011 - 10:34

Kitano par Kitano



Biographie

329 pages édité chez Grasset & Fasquelle en février 2010

Résumé

" Je suis venu au cinéma un peu comme on vient au monde. Par hasard. " Takeshi Kitano, l'un des plus grands cinéastes japonais, se raconte dans cette autobiographie née de plusieurs années d'entretiens avec le journaliste français Michel Temman. Comment être à la fois un showman célèbre et un cinéaste exigeant ? Kitano n'en revient pas de sa " destinée ", lui l'autodidacte qui n'a jamais oublié ses origines modestes. Takeshi Kitano se souvient de sa jeunesse dans le Japon de l'après-guerre : une enfance interdite, une famille nombreuse entassée dans la misère d'un quartier populaire, la passion pour les sciences, ses rêves d'explorateur, les études qu'il poursuit, malgré la pauvreté, grâce à sa mère. Le père, enfin. " Je ne lui adressais jamais la parole. Lui ne me disait jamais rien. " Des sketchs provocateurs de son alter ego télévisé Beat Takeshi, au cinéma vu comme rédemption tardive : une esthétique de la violence, une musique envoûtante, des antihéros solitaires et torturés, deviennent ses marques de fabrique, comme dans Sonatine. Pour la première fois, Takeshi Kitano révèle dans cette autobiographie d'une étonnante vitalité son engagement humanitaire en Afrique autant que sa vision pessimiste du Japon, colonisé par l'Amérique et acculturé. Une vision très personnelle de la vie, entre acharnement au travail, bouddhisme zen et épicurisme.

Biographie de l'auteur : Takeshi Kitano, né le 18 janvier 1947 à Tokyo, est â l'une des plus célèbres stars de la télévision 8 japonaise, où il présente huit émissions hebdomadaires. Comme réalisateur, on lui doit .n Sonatine (1993), Hana-bi (1997, Lion d'or à Venise), ou Zatoïchi (2003, Lion d'argent à Venise). Michel Temman est journaliste et correspondant du quotidien Libération à Tokyo, où il réside.

Mon ressenti

Que dire de ce livre. Je connais Kitano grâce à quelques uns de ses films… et de ses peintures. J’ai de ce monsieur l’image d’un poète, d’un homme ayant perdu quelque chose ou qui court après quelque chose, d’une violence immense et d’une très grande douceur, et de ses peintures une certaine naïveté… Kitano m’attire à cause vraisemblablement de ses contrastes, il semble ne pas y avoir de gris, c’est soit blanc ou noir… Il ne mâche pas ses mots, il exprime ses idées telles qu’il les pense.

J’ai découvert dans ce livre une image du Japon très fermé, ancré dans ses traditions voire bloqué et peut ouvert sur l’extérieur. Alors que pour moi, le Japon était un pays très ouvert… Kitano a un regard très tranché sur le pays, sur les us et les coutumes, et sur leur culture. Ainsi, il explique, que culturellement pour le cinéma, si les américains disent que tels films venant du Japon est bien, les japonais font aimer, alors qu’eux même lui ont fait un accueil très mitigé… Bien sûr cela parle de ses films mais aussi d’autres cinéastes.

Kitano fait ce qu’il aime et tant pis si les autres n’aiment pas son film, son tableau, son œuvre… Il le fait parce qu’il a besoin de faire, de créer.. Si il est très critique envers les autres, il l’est tout autant de lui. Il se décrit comme un homme qui a sombré à une époque, il aurait pu devenir yakusa (délinquant+++ et gangster), il a fait plein de bêtises et il a un sens aigu de l’honneur, du clan… c’est une bête de travail, je ne sais pas comment il arrive à tout faire, ce bonhomme… Il travaille avec la même équipe depuis qu’il fait de la télé, ils font partis de sa famille. Ils le suivent partout et ils l’appellent le « … » seigneur en Japonais, ancien titre féodal…

J’ai été surprise, il anime entre 8 et 10 émissions de télévision tous les jours… cela va de l’émission du style « Benny Hill » à l’émission culturelle autour d’un débat politique ou de livres… Il a une culture énorme, lui qui a arrêté très tôt l’école pour vivre ou plutôt pour survivre, prend sa revanche. Cela le fait sourire ou rire, aujourd’hui quand des universités japonaises, lui demandent de faire le professeur. Anecdote : il a emmené tous ses élèves dans un bar restaurant, et ils ont mangé et ri. Pas de cours, « c’est dans la rue, dans la vie, que l’on apprend à devenir, à créer, pas dans une salle de classe… » Il est venu au cinéma par hasard et il n’a aucune formation. Il a commencé par faire l’acteur, un petit rôle puis il a remplacé quelqu’un et à fait un film… puis deux. Il est toujours étonné du succès de ses films. Ses deux derniers films sont une allégorie sur la création et l’art… Aux avis très encenseurs, il parle de son étonnement car lui-même n’a pas compris tout ce qu’il a mis dans son film et aux autres que cela ne l’étonne pas… Voilà, c’est Kitano…

Un accident grave lui a fait prendre un autre virage dans sa vie… C’est un homme qui chaque jour se remet en cause et qui va saisir toutes les opportunités pour grandir et s’enrichir. Il refuse les compromis et les modes, ou le politiquement correct, et fait ce en quoi il croit.

Provocateur, amuseur, poète, écrivain, cinéaste, réalisateur, acteur, peintre, anarchiste du petit écran, autant de qualificatif pour présenter cet homme que j’ai découvert avec grand bonheur. C’est un livre bien écrit qui change des bio habituelles. Ce sont des interviews autour d’un sujet ou d’une période de sa vie. Il explique sans fioriture ce qu’il comprend et conçoit des arts, de son œuvre… et l’auteur du livre, présente en italique le lieu où ils sont, dans quel état d’esprit est Kitano, … cela donne une impression très intimiste.

Une citation de Kitano que j’aime beaucoup : "Certains jugeront peut-être que je suis au sommet. Alors que moi, j'ai surtout l'impression de cumuler les échecs au cinéma et de commettre un crime à chaque fois que je me compromets dans des jeux télévisés. Mais faire de l'humour, même trash, est encore le seul moyen que j'ai trouvé dans mon pays pour rester libre." J’aime cet état d’esprit, la créativité est une histoire de liberté et non de célébrité…

A lire

avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6206
Age : 55
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Kitano, Takeshi] Kitano par Kitano

Message par Céline72 le Dim 27 Fév 2011 - 15:40

Merci pour cette très elle critique j'aime beaucoup Kitano et le livre m'a l'air vraiment bien.
avatar
Céline72
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1911
Age : 32
Localisation : Le Mans
Emploi/loisirs : Emploi : Chargée d'assistance / Loisirs : lecture, musiques, photos (la nature particulièrement), films
Genre littéraire préféré : Je lis un peu de tout....
Date d'inscription : 03/03/2010

http://univers-des-livres.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Kitano, Takeshi] Kitano par Kitano

Message par Invité le Dim 27 Fév 2011 - 16:16

J'aime beaucoup Takeshi Kitano, que ce soit en qu'acteur ou réalisateur. L'été de Kikujiro est d'ailleurs un de mes films japonais préférés Smile Je ne savais pas qu'il avait écrit sa biographie. Je serai curieuse de la lire ! Merci à toi Pinky Wink

Pinky a écrit:[Ils le suivent partout et ils l’appellent le « … » seigneur en Japonais, ancien titre féodal…

Tu voulais écrire damiyo ? confused

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Kitano, Takeshi] Kitano par Kitano

Message par Pinky le Dim 27 Fév 2011 - 17:06

Je file de suite, voir le mot manquant, j'ai fait la critique il y a quelques temps et je ne me rappelais plus...

je te reviens avec Arutha
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6206
Age : 55
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Kitano, Takeshi] Kitano par Kitano

Message par Ironman le Dim 27 Fév 2011 - 21:00

J'apprécie également Takeshi Kitano. J'ai vu plusieurs de ses films et ils sont généralement très originaux. Cette biographie semble intéressante. Merci, Pinky.
avatar
Ironman
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 3265
Age : 33
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Chercheur/Doctorant
Genre littéraire préféré : policier, thriller, fantastique, horreur, manga
Date d'inscription : 30/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Kitano, Takeshi] Kitano par Kitano

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum