Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Esperet, François] Larrons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'en avez-vous pensé?

50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Esperet, François] Larrons

Message par agathe le Mar 22 Mar 2011 - 12:37



Edition : aux Forges de Vulcain
Parution : 12/2010
102 pages


Quatrième de couverture :

Dans Paris prostitué souvent le soir je les vois
les princes dérisoires de la nuit les beaux étalons
castrés qui raclent le sol de leurs sabots précieux
avant de s’élancer trotteurs hystériques efféminés
dans les courses poussives des prix crépusculaires
je sens le souffle idiot de leurs naseaux camés
je vois leurs yeux aveugles se noyer en souriant
dans l’effondrement des paupières et des cernes
au fond boueux exsangue de leurs tristes orbites
et par ennui je mise quelques heures précieuses
sur l’une de ces carnes qui fuit sans fin l’abattoir.


Mon avis :

Après avoir lu quelques avis mitigés, c'est avec un peu d'appréhension que je me suis lancée dans la lecture de cet ouvrage. Et bien je n'ai pas été déçue, j'ai même beaucoup aimé.

Certes, le langage est parfois vulgaire mais tout est jeu de sonorité. Les mots se suivent et s’imbriquent les uns aux autres.

C’est un recueil à lire à voix haute (comme toute poésie) car les sonorités sont vraiment belles et aident à « faire passer » le sujet.

Car le sujet est dur.

Le poète à travers quatre chants nous dévoile la vie des mauvais garçons : la drogue, le sexe, les vices de la nuit…

J’ai beaucoup apprécié également les renvois à l’Odyssée d’Homère à travers sa construction (les chants), les personnage d’Ulysse ainsi que la ville d’Ithaque.

Le livre en lui-même est également très bien : pages épaisses, aucune fioriture sur la couverture, une photo plutôt jolie qui laisse entrevoir que le contenu ne correspondra pas forcément avec ce que l’on attend d’une poésie.

Donc un sans faute pour moi ! J’ai vraiment beaucoup aimé et je suis ravie d’avoir découvert ce nouveau poète !!



avatar
agathe
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 398
Age : 34
Localisation : France
Emploi/loisirs : lecture, musique, cuisine, cinéma, art
Genre littéraire préféré : le roman
Date d'inscription : 03/08/2010

http://leslivresdagathe.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Esperet, François] Larrons

Message par kély le Mar 22 Mar 2011 - 13:36

Effectivement, la 4ème de couverture donne déjà une forte tonalité quant au contenu... Merci pour ton ressenti agathe Wink
avatar
kély
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2462
Localisation : marseille
Genre littéraire préféré : Tous à priori. Je lis autant que mon emploi du temps me le permet. Je lis aussi beaucoup d'articles de presse magazine sur les sujets d'actualités (économie, société, religion, politique..). Très heureuse donc de faire partie de cette communauté de lecture, et espère pouvoir apporter ma contribution à chacune et chacun. Cordialement à tous.
Date d'inscription : 03/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Esperet, François] Larrons

Message par isa1977 le Sam 2 Avr 2011 - 21:12

Je n’ai pas l’habitude de lire ce type d’ouvrage et je suis très mitigée sur ce livre.
Larrons est une sorte de poésie moderne qui ressemble un peu à du slam.
On y retrouve aussi bien des très beaux mots de la langue française que des termes très vulgaires.
Le point négatif que j’ai relevé dans cette œuvre est l’écriture. J’ai eu beaucoup de mal à arriver à la fin de cette poésie sans ponctuation, sans majuscules. Je me suis sentie étouffée par le rythme et j’ai du faire souvent des retours en arrière dans les phrases pour trouver où elles s’arrêtaient.
J’ai eu plusieurs fois envie de l’arrêter et ce qui m’a empêché de le stopper c’est l’histoire en elle-même. Je vous conseille donc de ne pas vous arrêter à cette absence de ponctuation si vous aimez ce genre d’histoire.
J’ai beaucoup apprécié suivre la vie de ces voleurs, ces mauvais garçons qui ont choisi de tomber dans l’alcool, le trafic de drogues, le crime, le sexe et la violence.
On vit les aventures de ces larrons au cours de quatre nouvelles différentes appelées des chants. Je n’ai pas préféré un chant plus qu’un autre, ils se valaient vraiment tous.
avatar
isa1977
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 143
Age : 39
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Etudiante
Date d'inscription : 14/01/2011

http://isa1977.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Esperet, François] Larrons

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum