Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Dick, Philip K.] Minority report

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "Minority Report"

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Dick, Philip K.] Minority report

Message par Saphyr le Ven 25 Mar 2011 - 16:40



Genre : Science-Fiction
Editions : Gallimard - Collection Folio SF
ISBN : 978-2-07-042606-5
438 pages

Quatrième de couverture :

Washington, 2054. John Anderton est membre de Précrime, une unité gouvernementale utilisant les dons de prescience de trois mutants, les précogs, pour arrêter les criminels avant leur passage à l'acte. Avant même qu'ils aient imaginé de passer à l'acte.
Anderton a une confiance aveugle dans les prédictions des précogs. Mais quand, chasseur devenu gibier, il se retrouvera lui-même accusé du meurtre d'un homme qu'il n'a jamais rencontré, il lui faudra découvrir les véritables rouages de Précrime pour prouver son innocence.

Après
Blade Runner, le chef-d’oeuvre de Ridley Scott, l’œuvre de Philip K. Dick a inspiré quatre des films de science-fiction les plus remarquables de ces dernières années : Total Recall, Planète hurlante, Impostor, et Minority Report. Réunies dans ce recueil à l’occasion de l’adaptation par Steven Spielberg de «Rapport Minoritaire», les nouvelles à l’origine de ces longs-métrages illustrent l’imaginaire exceptionnel de l’auteur de Substance Mort.
Mon avis :

Que de choses j’ai découvertes avec ce livre.

Tout d’abord, je ne savais pas (ou j’avais oublié) que Total Recall et Planète hurlante étaient des adaptations de nouvelles de Philip K. Dick. Ensuite, j’ai découvert qu’il était tout à fait possible de sublimer un livre en l’adaptant au cinéma, plutôt que de le massacrer. En effet, il semble improbable qu’un réalisateur, si talentueux soit-il, parvienne à accoucher d’un monument du cinéma de SF tel que Minority Report ou Planète hurlante à partir des deux minuscules nouvelles qui figurent dans ce livre. Même Total Recall, navet intersidéral et néanmoins incontournable du cinéma de SF, est une variation plus que libre sur le récit Souvenirs à vendre.

Attention, loin de moi l’idée de nier le talent de l’auteur. Chacune de ces nouvelles est un concentré d’originalité, tant par son intrigue que par l’univers dans lequel il l’enracine. Quelques phrases lui suffisent à tracer les grandes lignes d’une civilisation tout entière, avec son histoire et ses ressorts propres. Quelques pages et le lecteur y évolue sans peine, presque sans étonnement, aux côtés d’un héros étrangement familier.

Mais il s’agit précisément d’un concentré, car Philip K. Dick ne s’embarrasse guère de longueurs ou de détails. C’est même plutôt un adepte du bon vieux direct au foie, qui sèche le lecteur une bonne fois pour toutes, sans fioritures ni état d’âme. Il faut donc toute la finesse d’un réalisateur de génie pour en extraire la substantifique moelle par une mise en scène tout en nuance.

Pour en revenir aux nouvelles proprement dites, servies par un style clair et abrupt, elles dépeignent chacune à leur façon un monde sombre et sans pitié, où la technologie est dangereuse, où les extraterrestres sont hostiles, et où les hommes manquent cruellement... d’humanité. Vision pessimiste typique des écrivains de SF des années 50-70 qui ont, sciemment ou non, exprimé au travers de leurs œuvres les craintes de leurs contemporains, confrontés à la guerre froide et sa menace d’anéantissement nucléaire.

De lecture plus facile que Le maître du Haut Château, très puissant mais par moment presque incompréhensible, je recommande ce recueil aux adeptes du genre.
Ma note : 7,5/10
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 38
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Minority report

Message par FrançoisG le Dim 22 Avr 2012 - 14:33

merci pour ta critique.
avatar
FrançoisG
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Nombre de messages : 1418
Localisation : Dans ma maison au calme
Emploi/loisirs : Lecteur assidu
Genre littéraire préféré : Tous les genres
Date d'inscription : 23/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum