Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Zola, Emile] Nana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis,

0% 0% 
[ 0 ]
60% 60% 
[ 3 ]
20% 20% 
[ 1 ]
20% 20% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 5

[Zola, Emile] Nana

Message par Sarfre le Ven 1 Avr 2011 - 12:16



Auteur : Emile Zola
Editeur : Livre de poche
Collection : Classiques
Nombre de pages : 508

Présentation :

Zola brûlait d'écrire Nana. Je crois que ce sera bien raide. Je veux tout dire, et il y a des choses bien grosses. Vous serez content de la façon paternelle et bourgeoise dont je vais peindre les bonnes "filles de joie". En fait de joie, l'actrice, Nana, dévore les hommes, croque les héritages et plonge les familles dans le désespoir. Belle et prodigue, elle mène une danse diabolique dans le Paris du Second Empire, le Paris des lettres, de la finance et du plaisir. En se détruisant elle-même, elle donne le coup de grâce à une société condamnée, détestée par Zola. Neuvième volume de la série des Rougon-Macquart, Nana est le plus enivrant d'érotisme et de passion déchaînée.

Mon avis :

9ème tome des rougon macquart écrit en 1880.

A travers ce volume, Zola dresse un tableau peu reluisant d'une époque, celle de l'avant guerre de 1870. Il décrit toute une bourgeoisie oisive, décadente qui sombre dans la luxure. Dans cette critique sociale, il montre l'aliénation et l'asservissement de cette population, et des gens qui gravitent autour, à leurs propres vices, à ce mode de vie. On sent bien que Zola a en horreur cette faillite morale, et ces personnages, et il ne cesse de les tourner en dérision.
On retrouve de nombreux personnages, peut-être trop, auxquels on n’arrive pas à s'attacher.
Le style est dense et d'une grande puissance évocatrice, mais l'auteur s'attarde dans de longues descriptions quelques fois ennuyeuses. Du coup la lecture perd un peu de son intérêt et n'a pas réussi à me captiver complètement.
Une lecture difficile et longue pour moi, qui au final ne m'a pas donné beaucoup de plaisir.

4/10
avatar
Sarfre
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Masculin
Nombre de messages : 507
Age : 41
Localisation : Metz
Emploi/loisirs : Informatique
Genre littéraire préféré : Romans classiques, contemporains; Sciences humaines; Fantasy; Policier, Thriller.
Date d'inscription : 14/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Zola, Emile] Nana

Message par nymou le Ven 1 Avr 2011 - 18:54

Pour une romaniste, j'ai toujours du mal avec les classiques donc je peux comprendre ta réticence. Les nombreuses descriptions et les thèmes abordés ont vieillis, ne correspondent plus à l'univers que nous côtoyons aujourd'hui et, par conséquent, ne plaisent pas à grand monde.
avatar
nymou
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 361
Age : 32
Localisation : Liège (Belgique)
Emploi/loisirs : professeur de français en secondaire supérieur
Genre littéraire préféré : de tout excepté les romans historiques, les récits de guerre et de sciences-fiction
Date d'inscription : 16/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Zola, Emile] Nana

Message par Invité le Dim 3 Avr 2011 - 12:36

Personnellement, je l'ai beaucoup apprécié - la peinture de la période du Second Empire est, comme toujours chez Zola, puissamment dévastatrice et montre ici une société pourrissante (et même physiquement pourrissante) qui court à sa destruction.
On s'attache malgré tout à certains de ces êtres à la dérive, qui s'efforcent tant bien que mal de survivre et de grappiller au moins quelques instants de plaisir, sinon de bonheur, dans un univers foncièrement inhumain.
Les "retrouvailles" de Nana et de Rose Mignon, dans les tragiques circonstances finales, ouvrent malgré tout une possibilité de rédemption - il y a là un moment de grâce au bord du précipice absolument splendide.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Zola, Emile] Nana

Message par katiaa8 le Jeu 4 Juil 2013 - 17:43

Il m'a été donné en tant que lecture scolaire pour le bac,et à vrai dire,je ne comprenait pas très bien au début. Cependant,au fil de ma lecture,j'ai commencée à apprécier le roman et la plume de Zola. Ce fut un livre plutôt compliqué pour moi mais il était pas mal!
avatar
katiaa8
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 21
Localisation : France
Emploi/loisirs : Etudiante
Genre littéraire préféré : A vrai dire je lis de tout,je suis très ouverte par rapport à ça mais j'ai des penchants pour la science fiction (comme Bradbury par exemple),les ouvrages philosphiques,la littérature anglophone telle que Jane Austen,les soeurs Brontë.
Date d'inscription : 04/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Zola, Emile] Nana

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum