Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Sterling, Bruce] Mozart en verres miroirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A propos de ce livre

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Sterling, Bruce] Mozart en verres miroirs

Message par marsiho le Dim 3 Avr 2011 - 19:29



Quatrième de couverture

Révolutionnaires ? Les cyberpunks forment la première génération d'auteurs de science-fiction à avoir grandi non seulement dans une tradition littéraire spécifique, mais aussi dans une réalité qui désormais dépasse les rêves - ou les cauchemars - de leurs prédécesseurs. Pour eux, les techniques de la science-fiction classique - extrapolation, savoir technologique - ne sont pas de simples outils littéraires, mais des adjuvants de la vie quotidienne, des moyens, extrêmement précieux, d'accéder à la compréhension.
Pour les cyberpunks, contraste ô combien violent, la technologie est viscérale. Elle est envahissante, nous touche au plus intime. Non point en dehors de nous, mais à côté de nous. Sous notre peau ; et, souvent, à l'intérieur de notre esprit.
Démonstration en douze leçons magistrales.

Ma critique

Friand de SF, j'avais acheté cet ouvrage à sa sortie, et de sa lecture il ne me restait rien. Je l'ai donc ouvert une seconde fois cette semaine. Pour le refermer avant la fin...
Le style cyber-punk c'est quoi exactement ? Né dans les années 80, il est censé présenter un monde à fuir, où l'humain n'est plus qu'élément épars. A la source de ce genre on trouve bien sûr Le meilleur des mondes et Fahrenheit 451. Ce socle fait partie de mes références, mais là ses douze nouvelles "magistrales", je n'en ai pas perçu l'essence. La narration est parfois laborieuse, l'intrigue parfois difficile à discerner. Quant au futur censé faire peur, c'est sûr, mais il fait décor minimaliste. EN terme d'avenir sombre, je préfère de loin Les monades urbaines par exemple. Bref, un ouvrage décevant qui de plus induira les lecteurs en erreur sur les possibilités du genre.

Edité chez Folio SF; 426 pages. 3/10
avatar
marsiho
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 124
Age : 52
Localisation : Béarn
Emploi/loisirs : Responsable d'un foyer de l'enfance. Loisirs : sport, montagne, moto, musique...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 29/09/2010

http://www.politique-jeunesse.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sterling, Bruce] Mozart en verres miroirs

Message par Saphyr le Dim 3 Avr 2011 - 19:54

Merci pour cette critique, Marsiho Smile.

Même s'il m'arrive de me laisser tenter, le cyberpunk n'est pas vraiment mon sous-genre de prédilection au sein de la SF. Raison de plus pour se concentrer sur le haut du panier. Me voilà donc prévenue contre ce miroir... aux alouettes Wink.
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 38
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum