Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Coetzee, John Maxwell] L'été de la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Coetze, John Maxwell] L'été de la vie

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Coetzee, John Maxwell] L'été de la vie

Message par jostein le Mar 3 Mai 2011 - 12:04


Titre : L'été de la vie
Auteur : J.M. Coetze
Editeur : Seuil
Nombre de pages : 315
Date de parution : août 2010


Résumé :
Après Scènes de la vie d'un jeune garçon et Vers l'âge d'homme, voici le troisième volet de l'entreprise autobiographique de Coetzee : il a atteint la trentaine et, de retour au pays natal, partage avec son père vieillissant une maison délabrée dans la banlieue du Cap. Autobiographie fictive puisque l'auteur confie la tâche d'un portrait posthume à un jeune universitaire anglais qui recueille les témoignages de quatre femmes et d'un collègue qui auraient compté pour l'écrivain en gestation dans les années 1970. Ce quintette de voix laisse entrevoir un homme maladroit, mal à l'aise, brebis galeuse de la famille afrikaner qui peine à ouvrir son coeur. La femme adultère, la danseuse brésilienne, la cousine chérie, l'universitaire et la maîtresse française s'accordent à faire de lui un amant sans chaleur, un amoureux indésirable, un enseignant sans charisme. Ces entretiens sont encadrés de notes et fragments extraits de carnets où l'écrivain s'interroge et se cherche. Dans ce récit où se mêlent le comique et le ridicule, la mélancolie et le désespoir, Coetzee se livre avec prudence et dévoile peu à peu un coeur en souffrance sous la cuirasse. Il invite une nouvelle fois le lecteur à une superbe méditation sur la condition humaine.

Mon avis :
J.M. Coetze nous livre ici une fiction autobiographique. Par l'intermédiaire d'un journaliste qui interviewe cinq proches de l'auteur récemment décédé, Coetze nous donne sa vision de l'écrivain et se dénigre en tant qu' homme.
Différentes approches, celles d'amantes, d'une cousine, d'un ami ou d'une mère d'élève, décrivent l'auteur comme un niais, un être ridicule empêtré dans son corps.
" Comment pouvez-vous être un grand écrivain si vous n'êtes qu'un petit homme ordinaire?"
Les grands écrivains vivent-ils donc dans un monde à part, et sont-ils mal à
l'aise dans leur vie d'homme? C'est ce que semble nous dire J.M. Coetze. Je n'ai pas lu les deux premiers romans
autobiographiques, mais celui-ci exprime de manière très touchante le malaise de l'homme, indépendamment de son talent. J'ai apprécié son dévouement pour son père, sa façon de manier la pelle et d'ainsi renier l'esclavage, son écoute poétique de la musique classique. Mais l'on perçoit, notamment par le biais du témoignage de la cousine, l'homme blessé.

Le contexte est intéressant puisqu'il positionne les afrikaners dans l'Afrique du Sud.
" Notre présence était légale mais illégitime. Nous avons un droit abstrait d'y être, mais ce droit reposait sur une imposture. Notre présence était fondée sur un crime, à savoir la conquête coloniale, perpétuée par l'apartheid."
L'auteur traite du rôle de l'éducation, de l'importance des livres et de la place de l'écrivain.
"Si l'on représente l'enfant comme une plante, l'éducateur devrait nourrir les racines de la plante et la regarder pousser en la surveillant, plutôt que de tailler les branches pour lui donner une forme, comme les kuypéristes le préconisent." Il renie ainsi l'éducation du protestantisme hollandais.
C'est donc un livre très intéressant, traité de manière vivante et touchante par le biais de différents témoignages.
avatar
jostein
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 544
Age : 57
Localisation : Région centre
Emploi/loisirs : Lecture, jardinage
Genre littéraire préféré : auteurs contemporains
Date d'inscription : 21/02/2010

http://www.surlaroutedejostein.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum