Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bohringer, Richard] Traîne pas trop sous la pluie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis après lecture?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Bohringer, Richard] Traîne pas trop sous la pluie

Message par Cassiopée le Mar 3 Mai 2011 - 18:49



Titre : Traîne pas trop sous la pluie
Auteur : Richard Bohringer
Editions : Flammarion (14 Octobre 2009)
Nombre de pages : 170

Quatrième de couverture :

" Je suis arrivé devant l'hôpital posé à quai comme un cargo la nuit. Ses lumières immobiles sous la pluie. Planté là sous le néon, dégoulinant de l'averse. Le vent frissonne sur les flaques. Quelqu'un marche vite. Un taxi ferme sa lumière. J'y suis. J'ai demandé au toubib, perdu au milieu des perfus, des chariots, des solitaires sans un son, et puis d'autres qui en ont marre. On sait plus si c'est de la vie. J'ai demandé au toubib s'il me gardait cette nuit. Il a dit oui. "

Mon avis :

« Ecrire à l’instinct, déchirer l’avenir, ne vivre qu’avec le présent. »

Bien conscient qu’il ne produira pas un chef d’œuvre mais habité par la nécessité d’écrire, c’est avec un style rageur, déstructuré, décousu, parfois violent mais aussi poétique que Richard Bohringer va nous interpeler.

« Il est des blessures qui ne s’ouvrent qu’à la nuit, à l’heure où les rires se taisent, où l’âme a froid et fait trembler le corps »

Il a été hospitalisé pour une hépatite sévère, et fiévreux, malade, affaibli, il va sentir monter en lui les mots.
Les mots qui se bousculent, qui se tordent, se distordent, s’entrechoquent … Parfois en proie au délire, les mots expriment sous forme de phrases courtes, parfois de poèmes, le désarroi de l’homme devant son corps qui ne lui appartient plus, la mort qui rode, si proche …
Remonteront à la surface, les souvenirs d’enfance, les bons et les mauvais choix, la vie qu’on brûle par les deux bouts, les erreurs, les regrets …. Occasion de laisser une trace, un message, de dire à la vie
« Vie je t’aime. Je suis en attente de toi, de ton sourire etc… »

.... Besoin d’écrire pour lutter, pour vivre ….

avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9132
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Bohringer, Richard] Traîne pas trop sous la pluie

Message par malo le Mar 3 Mai 2011 - 20:34

Quelle belle critique Cassiopée, tu me donnes envie de le lire.
avatar
malo
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3219
Age : 53
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Lecture
Genre littéraire préféré : Un peu de tout sauf fantasy
Date d'inscription : 02/08/2010

http://lespassionsdemalo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum