Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ergasse, Corinne] Que votre règne arrive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que votre règne arrive - Corinne Ergasse?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Ergasse, Corinne] Que votre règne arrive

Message par Invité le Sam 7 Mai 2011 - 11:16



Que votre règne arrive
Corinne Ergasse
Editions Calleva
133 pages

Quatrième de couverture :

Elle a sept ans, le même âge que Ludivine, la fille de ses maîtres. Si on lui demandait quel être au monde lui était le plus cher, elle répondrait à coup sûr Ludivine.
Il faut la voir cette presque sœur, comme elle sait susciter l’attention et l’affection de son entourage.
La petite princesse feint de ne pas entendre les hommages, ça fait vulgaire, mais elle aurait rendu un crapaud amoureux rien que pour tester son pouvoir de séduction.

Comment, quand on n’est fille que de la cuisinière, grandir sans drame dans l’ombre de cette presque sœur là ?
Ne faut-il pas, un jour, pour gagner sa propre place, commettre l’irréparable ?

A la frontière entre l’amitié et le rang social, un roman d’initiation à la cruauté.


Mes impressions :

La narratrice, qui au début du livre, est âgée de sept ans, voue une admiration sans limites à Ludivine, la fille de ses maîtres. Les deux petites filles sont aussi proches que peut leur permettre leur rang social mais une relation de domination se met rapidement en place.
Ludivine est une séductrice dans l’âme. Dès son plus jeune âge, elle séduit hommes et femmes, jeunes et vieux. Elle sait manipuler les gens avec son sourire et sa bonne humeur pour arriver à ses fins. Elle est ce qu’on appellerait « une petite fille gâtée ».

Ludivine va, au fil des années, se permettre des choses qu’une véritable amie ne ferait pas. Mais la narratrice l’aime tellement qu’elle éprouvera toujours une difficulté à lui en vouloir. Quelques heures passent et tout s’efface. Et quand je parle d’amour, c’est véritablement le cas. Quand la narratrice va éprouver un béguin pour le fils du jardinier, elle va avoir l’impression de tromper Ludivine. C’est de la l’amour fraternel mais un amour absolument inconditionnel. Jusqu’au jour où les rôles vont s’inverser. Ou plutôt lorsque Ludivine et la narratrice vont se retrouver à peu près au même rang social. A peu près parce qu’on ne change jamais réellement d’où l’on vient.
Mais ce qui changera beaucoup leur relation, c’est la rencontre que fera Ludivine. Sans vouloir trop en dévoiler, la petite fille gâtée qu’elle était va perdre de sa splendeur auprès de la narratrice. La voir béate d’amour devant le premier venu, un homme qui n’est pas de son rang en plus, va briser l’admiration qu’elle avait pour elle.

Les évènements vont alors s’enchaîner, au début anodins mais prenant de plus en plus d’ampleur au point d’aboutir à l’irréparable. On se demande alors comment une amitié si forte au début, même si elle était plutôt en sens unique peut aboutir à ce genre de drame.
Pourtant, nous avons tous vécu une situation similaire. Une personne que l’on admire, puis quelque chose se brise, parfois à cause d’un petit rien, souvent à cause d’une accumulation de ces petits riens et tout bascule. La personne en face de nous n’est plus celle à qui on pardonne tout mais celle qui nous agace, celle à qui on a envie de dire ses quatre vérités. La narratrice va aller bien plus loin qu’une simple vérité, elle va se venger. Des quelques brimades lorsqu’elles étaient jeunes ? D’abuser de son rang social sans se soucier des autres ? De n’en faire qu’à sa tête ? On ne sait pas vraiment.
Quoiqu’il en soit, on se prend tout de même d’affection pour ces deux personnages. On les aime et on les déteste également. Mais elles prouvent que le monde n’est pas tout blanc ou tout noir et les gens également. On a toujours une part sombre en nous qui peut ressurgir à n’importe quel moment. Et les gens qui apparaissaient les plus plaisants ne le sont pas forcément.

Un livre agréable de part son écriture, même si quelquefois j’ai trouvé cela un peu confus. Cependant, c’est vraiment un tout petit bémol. Et c’est possible que cela soit plus dû à ma condition lors de ma lecture que de l’écriture elle-même.
Une histoire attachante, des personnages qui ont de la profondeur. Une belle découverte, tout simplement !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum