Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Rousseau, Jean-Jacques] Le sentiment de l'existence

Aller en bas

Votre avis sur le livre

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Rousseau, Jean-Jacques] Le sentiment de l'existence

Message par letteratura le Dim 8 Mai 2011 - 13:57


Le sentiment de l'existence

Auteur : Jean-Jacques Rousseau
Édition: Atelier de l'agneau
Pages: 86

Quatrième de couverture:
Ce livre comprend des textes de Rousseau suivants : « La cinquième promenade" extraite des "Rêveries du promeneur solitaire" et des extraits de "Correspondance" et des "Confessions" de l'automne 1765. Françoise Favretto publie une promenade actuelle, en quelques stations : "L'île St-Pierre, juin 2010".
"Le sentiment de l'existence", expression de Rousseau, rassemble les écrits d'une courte période enautomne 1765, où l'auteur a connu ce moment si rare pour tout individu : le bonheur. Poursuivi et condamné pour ses œuvres "L'Emile" et " le Contrat Social", Rousseau s'enfuit de pays en pays et trouve un court refuge dans une île du lac de Bienne, en Suisse où il formera avec sa femme et le couple des "Receveurs" une petite communauté qu'il quittera parfois pour herboriser ou voguer sur une barque et "rêver".
Depuis, tout a changé bien sûr, l'île est devenue presqu'île et les touristes sillonnent les chemins voire écrasent les fleurs ou cassent avec leurs bateaux les roselières. Il y a quelques habitants mais il est interdit de construire depuis pas mal de temps. le "lieu" de Rousseau transformé en hôtel- restaurant. Françoise Favretto, qui la visite en 2010 écrit en guise de complément, ce qui pour elle fait la différence.

Mon avis :
Ce livre est vraiment inattendu, puisque j’attendais un livre d’une difficulté conséquente, alors que ce livre est très facile à lire. On sent voyager dans toute l’ile grâce aux écrits de Rousseau. L’histoire de Rousseau est tellement complète, que l’on pourrait croire un roman à part entière, parce qu’il a vécut tant de choses en si peu de temps. C’est sincèrement la première fois que je lis du Rousseau, que je pensais très difficile à lire, alors qu’il est un auteur et philosophe tout à fait accessible.
Je pense que les œuvres intégrales des extraits sont très lourds à lire, alors qu’une œuvre qui présente seulement un aspect de sa vie est d’autant plus intéressant que la vie entière présenté sans détails. Cet évènement de l’ile St Pierre nous est présenté sous trois formes différentes, sous la forme d’un portrait de l’ile, sous la forme de correspondance avec l’extérieur et finalement, sous la forme d’une chronologie en prose.
La fin du livre comporte une surprise, la chronique de la description de la ville aujourd’hui, par Françoise Fravetto. Il semblerai que beaucoup de choses est changé.

Ma note : 7.5/10
avatar
letteratura
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 45
Age : 22
Localisation : France
Genre littéraire préféré : Classique
Date d'inscription : 30/04/2011

http://litteraire-en-herbe.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum