Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Le Fanu, Joseph Sheridan] Carmilla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel est votre avis sur "Carmilla" ?

40% 40% 
[ 2 ]
20% 20% 
[ 1 ]
40% 40% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 5

[Le Fanu, Joseph Sheridan] Carmilla

Message par Invité le Ven 7 Nov 2008 - 23:57

Le titre du livre : Carmilla

Edition
: Le livre de poche

Nombre de pages
: 124




Dans la fabuleuse histoire de la littérature gothique, l'Irlandais Le Fanu fait figure de précurseur, lorsqu’il écrit Carmilla, en 1871, soit 26 ans avant le Dracula de Stoker.
Il n’est pas le seul à aborder le mythe du vampire, né au 18è.

Mais Carmilla possède des singularités qui rendent ce court récit attachant et extrêmement sensuel.

L’écriture faussement simple nous hypnotise et nous devenons vite esclaves du récit, à l’instar de l’héroïne, Laura, qui devient esclave de l’envoûtante Carmilla, arrivée un soir dans son château de Styrie, après un curieux accident de carrosse.

Laura vit avec son père dans cette contrée isolée. La nouvelle invitée, qui doit se reposer pour se remettre de l’accident, subjugue la pure Laura. Carmilla est belle et languide. Mais surtout, elle s’attache voluptueusement à elle, l’enlace fréquemment, et lui donne même un baiser.

Baiser particulier car baiser vampirique, comme on le découvre à la fin, quand on réalise que chaque matin, Laura se réveille avec des traces dans le cou et devient apathique.

Heureusement, un ami traqueur de vampires la sauvera à temps.

L’originalité réside dans l’audace saphique de cette relation entre deux demoiselles, à peine voilée dans le texte.

Il y a un amour très ambigu dans cette amitié inégale car l’une sait que l’autre est sa victime. Carmilla séduit pour mieux asservir mais s’éprend aussi de Laura. Cela donne une intensité affective et une profondeur au vampire aimant / amant, qui susurre à l’oreille de Laura : « Si ton cher cœur est blessé, mon cœur éperdu saigne avec le tien. Dans l’extase de ma très grande humiliation, je vis dans l’ardeur de ta vie, et tu mourras – doucement – dans la mienne. »

Le mythe du vampire condamné depuis 400 ans à trouver du sang frais pour survivre reste traditionnel, mais il est renouvelé par le regard de l’auteur : l’érotisme le dispute à l’innocence.

Une merveille du genre.

Y a t-il des amateurs de ce genre littéraire, toujours très envoûtant ? Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Fanu, Joseph Sheridan] Carmilla

Message par Invité le Sam 8 Nov 2008 - 9:13

Bonjour...

Non trop dur pour moi... les histoires de vampires ne m'attirent pas, je suis plutôt d'âme sensible... mais ton excellente critique donnera sûrement à d'autres l'envie de la lire...

A bientôt

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Fanu, Joseph Sheridan] Carmilla

Message par Pinky le Sam 8 Nov 2008 - 9:49

je ne suis pas tellement du genre non plus, pourtant j'en ai lu à une époque... aujourd'hui, je suis passée à autre chose...

Mais je suis de l'avis de Mélusine, ton avis donne envie de lire le livre...

AMicalement, Pinky
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5887
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Fanu, Joseph Sheridan] Carmilla

Message par Thot le Sam 8 Nov 2008 - 13:14

Moi par contre, il m'intéresse et je le note! Very Happy
avatar
Thot
Admin

Féminin
Nombre de messages : 6053
Age : 38
Localisation : Suisse
Genre littéraire préféré : Je lis de tout, mais j'aime moins la science-fiction.
Date d'inscription : 02/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Fanu, Joseph Sheridan] Carmilla

Message par Snoopinette le Sam 8 Nov 2008 - 15:35

Envoutant peut être pour les amateurs du genre, je n'en doute pas.
Pour ma part ca ne me tente pas énormément, mais qui sait un jour peut être ...
avatar
Snoopinette
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1923
Age : 37
Localisation : Sarthe
Emploi/loisirs : Chargée de mission, Profiter de mes enfants , la nature
Genre littéraire préféré : Presque tout, je m'épanouis dans la diversité
Date d'inscription : 09/10/2008

http://unpetitpeudemoi.rain-blog.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Fanu, Joseph Sheridan] Carmilla

Message par audreyzaz le Sam 8 Nov 2008 - 17:17

Moi aussi il me tente

merci Smile
avatar
audreyzaz
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3337
Age : 31
Localisation : Région parisienne (92)
Emploi/loisirs : En recherche d'emploi
Genre littéraire préféré : Un peu de tout
Date d'inscription : 04/06/2008

http://le-monde-de-la-lecture.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Fanu, Joseph Sheridan] Carmilla

Message par Olorin le Dim 23 Nov 2008 - 22:07

Et voilà, sondage ajouté, mieux vaut tard que jamais, mais je reconnais que je ne m'étais pas aperçu qu'il manquait Embarassed Embarassed
avatar
Olorin
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 5401
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Doctorat.
Genre littéraire préféré : Fantasy, Urban-Fantasy et policier
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Fanu, Joseph Sheridan] Carmilla

Message par Avalon le Lun 24 Nov 2008 - 21:01

C'est un livre qui traîne depuis pas mal de temps dans ma bibliothèque et que je n'ai pas encore lu !
avatar
Avalon
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1659
Age : 26
Localisation : Alsace
Emploi/loisirs : Licence de Droit Première Année
Genre littéraire préféré : Les romans
Date d'inscription : 06/06/2008

http://avalon-blossom.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Fanu, Joseph Sheridan] Carmilla

Message par Invité le Mer 6 Mai 2009 - 11:38

Très rapide à lire, je le conseille fortement !
Une histoire de vampire, on pourrait se dire que c'est d'un banal confondant et bien pas du tout !
On se sent très attiré par Carmilla, si belle, si mystérieuse et si dangereuse... On tremble pour la jeune Laura, tombée sous l'emprise de cette femme.
Un très beau livre ! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Fanu, Joseph Sheridan] Carmilla

Message par Justemoi87 le Sam 2 Jan 2010 - 13:28

Je m'attendais à mieux que ça... Evidemment, en sachant que c'est un des premiers romans vampiriques, ce n'est pas si mal mais j'espérais quelque chose de plus fouillé, plus détaillé dans les faits, de plus mystérieux.

Je pense qu'il doit être plus facile d'apprécier cette courte histoire quand on n'en sait pas trop car sinon, les personnages sont vites cernés, on comprend vite la "machination".

J'avoue que je n'accroche pas souvent aux nouvelles car je n'arrive pas à entrer dans l'histoire, celle-ci n'y échappe pas.

Cette nouvelle a été publiée 15 ans avant "Dracula" de Bram Stoker que je compte lire très bientôt. J'espère ne pas être déçue par ce roman.
avatar
Justemoi87
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1585
Age : 30
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Secrétaire indépendante
Genre littéraire préféré : Un peu tout
Date d'inscription : 04/09/2008

http://books-all-around.blogspot.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Fanu, Joseph Sheridan] Carmilla

Message par PetitePrincesse le Mar 26 Jan 2010 - 0:48

Evidemment, nous connaissons tous le mythe des vampires... Cela empêche surement de profiter à fond de l'histoire, mais je dois avouer que j'ai tout de même été surprise par deux ou trois faits, et malgré la briéveté du récit, je le trouve agréable. Le point de vue de Laura nous empêche de découvrir le pot-aux-roses trop vite (comme cela aurait été le cas si l'histoire été racontée du point de vue de son père par exemple, ou même d'un narrateur extérieur).
Bizarrement, ce ne sont pas les rites et modes de vie vampiriques de Le Fanu qui ont été retenus, mais ceux de Stoker, qui difèrent un peu... Peut-être parce que le second les montre beaucoup moins humains que le premier?
Toujours est-il que, en temps que classique du genre, il ne faut pas l'oublier, et j'ai pris plaisir à réparer cette erreur... Very Happy
avatar
PetitePrincesse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 4403
Age : 26
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Editrice scientifique / lecture (évidemment ^^)
Genre littéraire préféré : surtout SF et fantastique, jeunesse, mais ouverte à plein d'autres choses
Date d'inscription : 01/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Fanu, Joseph Sheridan] Carmilla

Message par Kahlan le Ven 10 Sep 2010 - 10:34

Je viens de finir ce livre qui m'a été conseillé par une collègue comme étant le premier livre parlant de vampire. Je suis un peu déçue parce que j'ai l'impression qu'il y a des erreurs de constructions dans la narration, surtout sur la fin
Spoiler:
Laura se rend compte qu'elle vit la même chose que la nièce du général et donc que Carmilla est un vampire lorsque le général raconte l'histoire, puis plus tard elle en refait la découverte , elle dit avoir compris au bout de 3 jours... bref, je ne sais pas si je m'explique bien, mon impression est que c'est mal construit
Le côté érotique est à peine esquissé, non pas que j'aurais voulu des scènes franchement torrides, non, Wink mais le côté "on se câline en toute innocence", que l'on rencontre beaucoup dans la littérature de l'époque, ne me parle pas, je trouve ça un peu idiot de naïveté et de bons sentiments... Bon, je l'ai lu, c'est fait, mais je ne suis pas enthousiaste ! :<|G:
avatar
Kahlan
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 74
Age : 48
Localisation : Strasbourg
Emploi/loisirs : Lire Lire Lire et accessoirement prof-doc...
Genre littéraire préféré : Héroic-fantasy, science fiction, polar...
Date d'inscription : 27/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Fanu, Joseph Sheridan] Carmilla

Message par Avalon le Sam 5 Fév 2011 - 20:41

Carmilla a été publié en 1872 et il s'inscrit dans les romans gothiques de l'époque mais également dans la tradition des vampires. Nous pourrions même le qualifier de précurseur puisque Dracula ne sera publié que quelques années plus tard, en 1897. D'ailleurs, j'ai trouvé qu'il y avait quelques similitudes mais j'y reviendrai un peu plus tard. Cela fait depuis longtemps que ce livre traînait sur les étagères de ma bibliothèque mais je ne me suis jamais vraiment décidé à le lire... Jusqu'à aujourd'hui. Finalement, je n'ai pas regretté de mettre plonger dans ce court récit (il doit faire entre cent et deux cent pages).


Le début n'est pas spécialement accrocheur. Il n'y a pas grand chose qui se passe et le style de l'auteur m'a fait un peu peur au départ. Je le trouvais lourd et légèrement alambiqué. Bref, il y avait tous les éléments réunis pour me faire abandonner cette lecture. Toutefois, j'ai continué et, à partir du moment où Carmilla entre en scène, j'ai commencé à véritablement apprécié le livre. Je dirai qu'il est même devenu intéressant. Le style est, finalement, passé à l'arrière-plan. J'ai suivi avec énormément de plaisir l'évolution de la santé de Laura, la narratrice mais surtout les relations entre les différents personnages et notamment celle des deux jeunes femmes. Cette dernière est ambigue et malsaine. En effet, Carmilla exerce un véritable ascendant sur son amie que s'en est presque fascinant. L'auteur nous le fait bien sentir à travers quelques mots bien choisis.


Carmilla annonce le chef d'oeuvre de Bram Stocker, Dracula. En effet, j'ai trouvé quelques ressemblances entre ces deux romans. Il y a, tout d'abord, la forte amitié entre la narratrice et Carmilla qui n'est pas sans rappeler celle de Mina Harker et Lucy Westenra. La scène finale du roman m'a également rappelé celle du film de Francis Ford Coppola. Toutefois, le roman de Bram Stocker est bien plus développé sur certains points. Sheridan Le Fanu passe assez vite sur la mythologie vampirique, par exemple.


J'ai beaucoup apprécié ce court roman même s'il ne s'agit pas d'un coup de coeur. C'est un classique qui est non seulement facile à lire mais qui peut être intéressant.
avatar
Avalon
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1659
Age : 26
Localisation : Alsace
Emploi/loisirs : Licence de Droit Première Année
Genre littéraire préféré : Les romans
Date d'inscription : 06/06/2008

http://avalon-blossom.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Fanu, Joseph Sheridan] Carmilla

Message par Sharon le Jeu 15 Aoû 2013 - 13:39

Mon avis :

Évidemment, je lis ce roman avec les yeux d’un lecteur moderne, et je ne pense pas vous en dévoiler trop en disant que Carmilla est une histoire de vampires.
Ou plutôt, une histoire de vampirette. Carmilla ne s’intéresse qu’aux jeunes filles, ou aux jeunes femmes. Homosexualité féminine ? Franchement, vous avez déjà vu des vampires chastes ? Ah, si, pardon, dans Twilight ! Donc, les intentions de Carmilla sont chastes et pures, et c’est en toute innocence qu’elle se rapproche de jeunes filles très jeunes, très belles. Mouais. N’y a-t-il pas de beaux jeunes hommes en Styrie ? Apparemment non.
Par contre, il existe des hommes d’âge mûr, qui ne parviennent pas à protéger les jeunes filles qui sont sous leur garde, que ce soit leur fille ou celle qu’ils considèrent comme leur fille. Comme quoi, il n’y a pas que les jeunes hommes qui représentent des dangers pour la gente féminine.
Ainsi, Laura et son père sont bien naïfs. L’une est trop jeune, trop inexpérimentée, trop seule enfin dans ce château où elle s’ennuie un peu, il faut bien le dire, l’autre est trop rationnel, trop peu à l’écoute des signes, et pourtant, il croit en l’histoire de la mère de Carmilla. De même, Laura croit en tout ce que lui dit Carmilla, trop contente de se trouver une amie, presque une âme soeur, et tant pis si son comportement est étrange. Carmilla a toujours une explication pour tout, elle a eu le temps de peaufiner sa stratégie.
Heureusement, le bien triomphe, grâce à un concours de circonstance. Nous le savions à l’avance, puisque le récit est rétrospectif. Il aura tout de même fallu plusieurs victimes…
Carmilla est à lire si vous aimez les vampires.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7524
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Fanu, Joseph Sheridan] Carmilla

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum