Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Süskind, Patrick] Le Pigeon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "Le pigeon"

25% 25% 
[ 1 ]
75% 75% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Süskind, Patrick] Le Pigeon

Message par Ansault le Sam 8 Nov 2008 - 3:51


Le Pigeon

Auteur : Patrick Süskind
Édition : Fayard
Nombre de pages : 112

Quatrième de couverture :

" Lorsque lui arriva cette histoire de pigeon qui, du jour au lendemain, bouleversa son existence, Jonathan Noël avait déjà dépassé la cinquantaine, il avait derrière lui une période d'une bonne vingtaine d'années qui n'avait pas été marquée par le moindre événement, et jamais il n'aurait escompté que pût encore lui arriver rien de notable, sauf de mourir un jour. Et cela lui convenait tout à fait. Car il n'aimait pas les événements, et il avait une véritable horreur de ceux qui ébranlaient son équilibre intérieur et chamboulaient l'ordonnance de sa vie."

Qu'est-ce qu'un événement ?
Que se passe-t-il, en somme, quand il se passe quelque chose dans la vie d'un homme ?
Tel est au fond le sujet, étonnamment simple et profond, de ce nouveau conte philosophique et cocasse de l'auteur du PARFUM.

Mon appréciation :

L'enfance de Jonathan Noël est parcourue d'événements tragiques. Ses parents ont été déportés et lui-même a dû fuir et se cacher pour échapper à son funeste destin.
Envoyé faire la guerre en Indochine, trahi par une femme partie convoler avec un Tunisien, autant de traumatismes qui pousseront Jonathan Noël à s'exiler du monde. "De toutes ces péripéties, Jonathan Noël tira la conclusion qu’on ne pouvait se fier aux humains et qu’on ne saurait vivre en paix qu’en les tenant à l’écart."
Ainsi il prit la décision de tout quitter et partit pour Paris où il eut la chance de trouver un travail de vigile dans une banque et loua une minuscule chambre de bonne dans les combles d'un immeuble bourgeois.
Sa vie ainsi réglée ne laissa désormais plus de place à l'imprévu. Les jours se suivaient identiques à eux-mêmes et Jonathan Noël put enfin jouir du bonheur d'être seul, à l'abri du monde, à l'abri de l'autre.
Jusqu'au jour où... il se retrouva nez à nez avec un pigeon, un matin, alors qu'il sortait de sa chambre pour se rendre aux commodités. Et cet événement, ce non-événement, va être le grain de sable qui enrayera une machine huilée depuis plus d'une vingtaine d'années.

Le pigeon est un conte philosophique, une parabole. Le texte est court, sa lecture est facile, le récit fluide. Néanmoins au travers d'événements d'une absurdité confondante il soulève des questionnements d'une grande complexité.

En premier lieu le livre démarre sur un paradoxe, une énigme, Jonathan Noël et sa famille sont victimes de la persécution nazie, mais à aucun moment il n'est donné de détails sur ses origines ni sur les raisons de cette déportation. Il est donc naturel de penser que Jonathan Noël est juif, Jonathan est un nom hébreu signifiant "don de Dieu", mais pourtant Noël n'est en aucun cas un nom à connotation juive. Bien au contraire, Noël est indubitablement lié au Christ et au christianisme ! Ce paradoxe de départ est un mystère, en tout cas il a pour intérêt de situer le récit dans le domaine de la fable et du conte et oriente d'emblée le lecteur sur la thématique du sacré, ou tout du moins d'une certaine a-sacralité. La chambre de bonne dans laquelle il vit pourrait s'apparenter à une cellule monacale, c'est un espace sécuritaire, et c'est aussi la métaphore de son enveloppe corporelle.
Thématique du sacré que l'on retrouve à travers l'évocation qui est faite du pigeon. Jonathan Noël le perçoit comme un monstre. Cet animal est à ses yeux la personnification du mal, du démon qu'il faut fuir et combattre, c'est la synthèse de toutes les ignominies humaines. Le pigeon n'est pas ce nuisible urbain, mais c'est le dragon de l'apocalypse.
"Il était posé devant sa porte, à moins de vingt centimètres du seuil, dans la lueur blafarde du petit matin qui filtrait par la fenêtre. Il avait ses pattes rouges et crochues plantées dans le carrelage sang de boeuf du couloir, et son plumage lisse était d'un gris de plomb: le pigeon. Il avait penché sa tête de côté et fixait Jonathan de son oeil gauche. Cet oeil, un petit disque rond, brun avec un point noir au centre, était effrayant à voir. Il était fixé comme un bouton cousu sur le plumage de la tête, il était dépourvu de cils et de sourcils, il était tout nu et impudemment tourné vers l'extérieur, et monstrueusement ouvert; mais en même temps il y avait là, dans cet œil, une sorte de sournoiserie retenue; et, en même temps encore, il ne semblait être ni sournois, ni ouvert, mais tout simplement sans vie, comme l'objectif d'une caméra qui avale toute la lumière extérieure et ne laisse passer aucun rayon en provenance de son intérieur. Il n'y avait pas d'éclat, pas de lueur dans cet oeil, pas la moindre étincelle de vie. C'était un œil sans regard. Et il fixait Jonathan."
La seconde thématique récurrente de ce conte est l'œil et Süskind, alors qu'il avait traité le sens de l'odorat dans Le Parfum s'attelle ici à celui de la vue. En effet quand vous vous êtes à ce point retiré du monde et des autres et que vous avez passé votre vie à vous soustraire à leur influence, il est difficile de se soustraire à leur image. A plusieurs endroits du conte est donc fait référence à l'œil, l'œil du pigeon, petit (l'œil de la bête, l'œil sournois, l'œil de la perversion), l'œil de la couturière grossie par ses lunettes (l'œil sécuritaire, l'œil charitable, l'œil de la bonté), l'œil, les yeux de Jonathan Noël (mince paroi entre lui et le monde extérieur, une ouverture sur les autres, objets de sa souffrance).
La troisième thématique notable est celle de l'excrément. Voyez la scène très imagée du clochard déféquant entre deux voitures. A plusieurs endroits du conte l'auteur montre les angoisses issues de la relation de Jonathan Noël avec ses propres déjections et les productions de son corps. Sa relation avec l'urine, la matière fécale, le vomi, ce sont ce qui le rattache avec le monde réel et ce à quoi il ne peut se soustraire. C'est ce qui est identique à l'animal, à la bête, au monstre, au mal, ce qui fait que jamais il ne pourra être cette évanescence qu'il convoite, cet individu vierge de toutes souillures.

Ainsi ce petit recueil qui n'a l'air de rien est riche, très riche et en le lisant il m'a rappelé le travail et les écrits de George Bataille. Notamment Histoire de l'oeil, où il est raconté les pérégrinations pornographiques de trois personnages. Dans cet ouvrage, où les perversions et les violences sexuelles s'égrainent comme on égrainerait un chapelet de ses prières, se développe les même thèmes à savoir  le sacré par la voie du blasphème ; l'œil, les yeux et par extrapolation l'œuf ; les déjections corporelles, l'urine, la matière fécale, le lait, le sperme.
D'un côté nous avons Süskind et Jonathan Noël qui considère la vie comme une aventure risquée à laquelle il faut se soustraire, qui est terrorisé par la violence et qui n'aspire qu'à la protection et à la sécurité, et de l'autre nous avons George Bataille et ses anti-héros qui face au même constat ont choisit le cheminement inverse celui de la transgression et de la perversion.
L'un et autre sont complémentaires. L'un se nourrit de l'autre et ils ne sont pas si étrangers...

Voilà ce que je pouvais vous dire ce petit conte, en espérant que cela vous donne envie de lire...
avatar
Ansault
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Masculin
Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Süskind, Patrick] Le Pigeon

Message par Invité le Sam 8 Nov 2008 - 9:10

Bonjour,

Je n'avais pas aimé "Le parfum" alors je ne sais pas trop mais ce livre a l'air bien différent quand même et en général j'aime beaucoup les contes philosophiques...

Merci à toi de nous avoir fait partager ta lecture.
Bon week-end

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Süskind, Patrick] Le Pigeon

Message par Pinky le Sam 8 Nov 2008 - 9:53

J'ai adoré le livre "le parfum" de cet auteur... je ne connais pas ce livre, je le note... Chouette ta critique...

merci Ansault

Amicalement Pinky
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5860
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Süskind, Patrick] Le Pigeon

Message par Thot le Sam 8 Nov 2008 - 13:11

J'avais beaucoup apprécié "Le parfum" même si mes souvenirs de ce livre sont lointains.
Comment ne pas avoir envie de découvrir celui-ci après avoir lu l'excellente critique que tu en fais?

Un grand bravo Ansault!
avatar
Thot
Admin

Féminin
Nombre de messages : 6053
Age : 37
Localisation : Suisse
Genre littéraire préféré : Je lis de tout, mais j'aime moins la science-fiction.
Date d'inscription : 02/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Süskind, Patrick] Le Pigeon

Message par Snoopinette le Sam 8 Nov 2008 - 15:33

je ne savais pas que cet auteur avait écrit autre chose que Le Parfum...

Merci pour cette critique très complète
avatar
Snoopinette
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1923
Age : 37
Localisation : Sarthe
Emploi/loisirs : Chargée de mission, Profiter de mes enfants , la nature
Genre littéraire préféré : Presque tout, je m'épanouis dans la diversité
Date d'inscription : 09/10/2008

http://unpetitpeudemoi.rain-blog.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Süskind, Patrick] Le Pigeon

Message par Ironman le Sam 8 Nov 2008 - 20:59

Excellente critique...

Je crois qu'en disant "critique très complète" tu es encore en desous de la réalité Wink

Je ne connaissais pas cette histoire...
avatar
Ironman
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 3265
Age : 32
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Chercheur/Doctorant
Genre littéraire préféré : policier, thriller, fantastique, horreur, manga
Date d'inscription : 30/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Süskind, Patrick] Le Pigeon

Message par pointvirgule le Dim 9 Nov 2008 - 0:14

j'ai bien aimé cette histoire
à découvrir également de cet auteur : la contrebasse.
avatar
pointvirgule
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 73
Age : 65
Localisation : Toulouse France
Emploi/loisirs : lecture, cinéma, voyages, décoration, randonnées
Genre littéraire préféré : romans contemporains étrangers essentiellement
Date d'inscription : 06/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Süskind, Patrick] Le Pigeon

Message par audreyzaz le Dim 9 Nov 2008 - 0:23

Juste pour vous dire que j'ai rajouté le sondage pour ce livre donc à vos votes Smile
avatar
audreyzaz
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3337
Age : 31
Localisation : Région parisienne (92)
Emploi/loisirs : En recherche d'emploi
Genre littéraire préféré : Un peu de tout
Date d'inscription : 04/06/2008

http://le-monde-de-la-lecture.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Süskind, Patrick] Le Pigeon

Message par Ansault le Dim 9 Nov 2008 - 1:42

Merci à toi... J'avais oublié de le faire... drunken
Et merci à vous tous pour vos commentaires.
avatar
Ansault
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Masculin
Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Süskind, Patrick] Le Pigeon

Message par Invité le Mar 1 Sep 2009 - 0:11

Je dirai comme les autres : critique excellente, qui donne vraiment envie de le lire... Pourquoi pas alors ? Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Süskind, Patrick] Le Pigeon

Message par nanou le Ven 22 Jan 2010 - 23:54

c'est un roman plutot troublant atypique on s'y attend pas c'est vraiment bizarre comme livre
avatar
nanou
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 134
Age : 34
Localisation : haute savoie , 74, argonay
Emploi/loisirs : amp
Genre littéraire préféré : tous
Date d'inscription : 13/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Süskind, Patrick] Le Pigeon

Message par nuage le Sam 23 Jan 2010 - 10:12

Ce livre traine depuis longtemps dans ma LAL, j' avais beaucoup aimé le parfum du même auteur, je le lirais Merci Ansault pour cette excellente critique
avatar
nuage
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1266
Age : 43
Localisation : vaucluse
Emploi/loisirs : Moniteur d' atelier en CAT mais actuelement maman à temps plein. Dessin, Yoga, l' apprentisage de la sagesse !
Genre littéraire préféré : thriller psychologique, litterature victorienne mais je suis trés curieuse de tout genre...
Date d'inscription : 22/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Süskind, Patrick] Le Pigeon

Message par Pinky le Dim 17 Avr 2011 - 14:05

Mon ressenti

Le moins que l’on puisse dire, dès sa naissance, Jonathan n’a pas de chance, si je peux appeler ça chance… entre déportation, perte de ses parents, élevé dans une famille d’accueil, devenu ouvrier agricole, parti faire la guerre, marié sans choix, séparation … bref Jonathan subit la vie sans prendre une initiative. Il chemine dans sa vie tel un métronome, tout est compté, calculé et sans jamais d’imprévu. Jonathan ne souhaite qu’une chose, être tranquille.

Et puis l’insoutenable arrive avec le pigeon. Imaginez, une petite chambre de bonne d’à peine 10 m2, pour aller aux toilettes écouter à la porte pour être sûr qu’il n’y a personne dans le couloir ou que l’on pourrait croiser, ouvrir la porte, passer la porte et là, poser sur le sol fier comme un coq, le regard rivé au votre, un pigeon vous défit. Le quotidien de Jonathan bascule à ce moment là, paranoïa et peur irrationnelle vont s’installer. Ces deux éléments vont permettre au personnage de s’interroger sur le sens de la vie à bientôt 60 ans. La journée qu’il va vivre, va être une journée d’expérimentation : telle une réaction en chaîne, tout va se modifier. De pas beaucoup mais suffisamment pour entraîner le personnage dans les méandres de sa pensée et jeter un regard sur les autres…

Perdre la maîtrise, lâcher prise, s’autoriser sont peut être parfois des choses que l’on peut perdre de vue, car à des niveaux moindre, nous avons tous peur du changement dans nos vies que ce soit au niveau personnelles, familiales, professionnelles… car même si nous fuyons la routine, c’est quand même notre quotidien qui nous rassure un minimum.

Le pigeon tel le petit grain de sable a le mérite pour Jonathan de s’interroger sur une journée…

A découvrir ce petit conte moderne
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5860
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Süskind, Patrick] Le Pigeon

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum