Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Beauvoir, Simone (de)] Les Mandarins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Beauvoir, Simone (de)] Les Mandarins

Message par Le motard le Lun 23 Mai 2011 - 18:00



Les mandarins

Simone de Beauvoir

Folio,  507 p

L'auteur:

Simone de Beauvoir  est une philosophe, romancière, épistolière, mémorialiste et essayiste. Elle a partagé la vie du philosophe Jean-Paul Sartre. Leurs philosophies, bien que très proches, ne sauraient être confondues. Simone de Beauvoir est une théoricienne importante du féminisme, et a participé au mouvement de libération des femmes dans les années 1970.

Résumé:

Dans ce roman Simone de Beauvoir met en scène un groupe d'intellectuels parisiens qui confrontent leurs réflexions sur la société française en 1944 au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, qui s'apprête à entrer dans la période de la Guerre froide. Le récit est mené alternativement à la première personne par deux narrateurs : Anne Dubreuilh est une psychiatre et l'épouse d'un grand écrivain engagé Robert Dubreuilh mentor en littérature et politique de l'autre personnage principal du roman Henri Perron. Celui-ci, âgé d'une bonne trentaine d'années, est un résistant, écrivain et dirigeant d'un journal de gauche, intitulé L'Espoir, né dans la clandestinité de 1943.  
On a toujours embarrassé les écrivains en leur demandant : pourquoi écrivez-vous ? Mais jamais sans doute ne se sont-ils sentis aussi perplexes qu'au lendemain de la dernière guerre. Etonnés par quatre années d'horreur et par les perspectives qui s'ouvraient soudain au monde, ils découvraient que les vieilles valeurs avaient fait long feu et qu'une nouvelle figure de l'homme était en train de naître : quel rôle l'avenir leur réservait-il? les mots pouvaient-ils encore servir? à qui ? pour quoi ? Entre le nihilisme, l'esthétisme, l'action politique, où se situait la littérature? Ce livre n'apporte aucune réponse à ces questions : c'est un roman. Il relate seulement l'histoire de gens qui se les sont posées. On dit volontiers que les écrivains ne sont pas des personnages romanesques : pourtant les aventures de la pensée sont aussi réelles que les autres et elles mettent en jeu l'individu tout entier : pourquoi ne tenterait-on pas de les raconter ?

Mon avis:

Je n'avais jamais lu Simone de Beauvoir et la curiosité m'a guidé vers ce roman. C'est absolument magnifique, d'une profondeur et d'une puissance incroyable. Elle pose les questions qui aideront   l'homme à sortir d'une épreuve terrible qui a vu toutes ses certitudes s'écrouler, où il a du faire des choix terribles et qui permettrons de bâtir l'homme de demain, c'est à dire nous aujourd'hui. En ce sens il y a des propos prémonitoires. Elle disserte sur le rôle de l'intellectuel, sur la place de l'individu dans la société, sur le besoin du futile ou de l'art au regard des choses graves, sur le devoir de mémoire ou le besoin de vengeance. Ses réflexions sont absolument impressionnantes.
En parallèle des histoires d'amour et de passions anciennes qui s'éteignent irriguent ce roman et on commence, je pense, à percevoir ce qui fera de Simone de Beauvoir la grande féministe, via la description de femmes libres de leur corps et de leur vie même si le poids social et les convenances sont bien présents dans ce milieu bourgeois.
Je ne l'ai pas trouvé trop daté même si l'aspect politique qui met en regard le Parti Communiste et le renouveau d'une gauche socialiste peut sembler appartenir à l'histoire vu d'aujourd'hui. Ceci dit même dans cet aspect du roman il y a des leçons qui sont tout à fait d'actualité. J'ai vraiment été impressionné et je regrette de découvrir cet auteur si tardivement. Ce n'est pas un coup de cœur au sens où je l'entends car il y a quand même quelques passages un petit peu datés vis à vis de la politique de l'époque, mais pour donner envie à d'autres membres du forum de le lire je lui mets quand même la plus haute classification pour attirer l'attention sur ce très beau livre.
Juste une petite remarque mesquine pour terminer: après avoir lu un tel roman, on ne peut que trouver médiocre la prose de certains pseudos intellectuels contemporains.

Le motard
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Masculin
Nombre de messages : 252
Age : 60
Localisation : 92
Emploi/loisirs : aquarelle, moto, sport
Genre littéraire préféré : roman, policiers, BD
Date d'inscription : 02/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Beauvoir, Simone (de)] Les Mandarins

Message par Octavia le Lun 23 Mai 2011 - 18:16

Ah merci!
J'ai lu et adoré les livres autibiographiques de Simone de Beauvoir (Mémoires d'une jeune fille rangée, La force de l'âge, La force des choses), mais par contre je n'avais pas trop aimé le seul roman que j'ai lu d'elle, du coup je suis contente d'entendre parler de manière aussi positive d'un de ses romans, j'avais vraiment envie de redonner une chance au versant fiction de son oeuvre. Hop, dans ma LAL! Very Happy
avatar
Octavia
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 104
Age : 30
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Prof de lettres classiques
Date d'inscription : 12/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Beauvoir, Simone (de)] Les Mandarins

Message par Le motard le Mer 23 Jan 2013 - 15:55

Je viens de finir le tome 2, je ne sais pas si il a été écrit beaucoup plus tard que le tome 1. Très différend, centré sur l'histoire d'amour ente l’héroïne et un écrivain Américain rencontré à Chicago. Néanmoins on continue à suivre les péripéties politiques du parti de centre Gauche et la difficulté de gérer la situation en URSS (la découverte du Goulag) vis à vis du PC Français.
J'ai été vraiment déçu, si j'étais cruel, je pourrais presque dire que c'est du collection Arlequin écrit par S de Beauvoir, vraiment curieux surtout après la qualité du tome 1. A t elle voulu jouer le rôle de la femme libérée qui vole d'amant en amant ?

Le motard
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Masculin
Nombre de messages : 252
Age : 60
Localisation : 92
Emploi/loisirs : aquarelle, moto, sport
Genre littéraire préféré : roman, policiers, BD
Date d'inscription : 02/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Beauvoir, Simone (de)] Les Mandarins

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum