Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Victor, Gary] Le sang et la mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Victor, Gary] Le sang et la mer

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Victor, Gary] Le sang et la mer

Message par jostein le Jeu 26 Mai 2011, 3:12 pm


Titre : Le sang et la mer
Auteur : Gary Victor
Editeur : Vents d'Ailleurs
Nombre de pages : 192
Date de parution : septembre 2010


Résumé :
Où naissent les rêves des jeunes filles ? Hérodiane, orpheline, vivant à Paradi, un bidonville de Port-au-Prince, rêve du prince charmant à la peau claire et aux yeux bleus. Est-ce parce qu'une religieuse lui a lancé sur un ton haineux : « Noire comme tu es, comment veux-tu que Jésus t'aime ? » ou parce que, Estevèl, son frère adoré, salué à sa naissance par l'écume d'une vague de mer, s'adonne à d'autres plaisirs ? Le rêve s'incarne en Yvan, riche mulâtre d'une des grandes fortunes du pays, et se révélera un cauchemar quand Hérodiane commencera à découvrir l'envers des mythes et des discours. Si les âmes corrompues des vivants peuvent faire basculer les coeurs fragiles dans l'enfer sur terre, les rêves brisés des jeunes filles créent l'espoir d'un autre avenir.
Gary Victor révise ici, avec la maestria qu'on lui connaît, le rêve du prince charmant à la manière haïtienne. Comment dans cette société perverse et corrompue, dans cet univers où les plus riches asservissent encore et toujours les plus pauvres, les jeunes filles peuvent venger le monde.


Mon avis :
Gary Victor a une très belle écriture, poétique et son univers est à la fois concret et surréaliste.
Concret, parce qu'il décrit Haïti avec la corruption, les clivages entre pauvres et nantis issus de la colonisation et aussi la fragilité de ce pays face aux éléments naturels. Dans ce quartier où habitent Hérodiane et son frère, en haut du sentier reptilien, si la terre tremble, il ne restera rien.
" la lèpre de Paradi suspendue à ce flanc de montagne, attendant le prochain ouragan ou un tremblement de terre pour que la croûte craque, noyant de son pus la grande respiration des guignols."
Et ce sont les riches qui entassent les malheureux dans ces quartiers et, en plus, en tirent profit. Ils les renient mais tirent de l'argent de cette misère.
L'imaginaire est présent par le biais d'Estevel, le frère d'Hérodiane. Il est né prématurément, en pleine mer lors d'un orage. Sa mère le disait fils d'Agwe, un dieu marin. Il se transforme en l'océan pour sauver ou venger sa soeur ou pour trouver un refuge. C'est tout le mystère de la culture vaudoue.
Dans ce contexte, l'auteur nous conte l'histoire d'Hérodiane qui rêve du prince charmant et croit le rencontrer en la personne d'Ivan, un mulâtre fortuné aux yeux bleus .Mais les filles de son milieu ont-elles droit à ce bonheur?
Les personnages sont certes un peu typiques et l'histoire d'amour est classique mais il y a aussi toute la chaleur des relations d'amitié, avec son frère, avec Monsieur Wilson, le peintre ou avec Marie-Edith, la fille de la voisine.
Ce livre m'a permis de découvrir Haïti et son histoire et sa façon de vivre, sa richesse culturelle et sa fragilité.
avatar
jostein
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 544
Age : 57
Localisation : Région centre
Emploi/loisirs : Lecture, jardinage
Genre littéraire préféré : auteurs contemporains
Date d'inscription : 21/02/2010

http://www.surlaroutedejostein.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Victor, Gary] Le sang et la mer

Message par Skritt le Jeu 26 Mai 2011, 9:02 pm

Mon avis :

Avant de commencer cette chronique, je tiens à remercier BoB et Vents d'ailleurs pour ce partenariat.

Le Sang et la Mer est une magnifique histoire, celle d'une belle jeune fille pauvre vivant à Haïti, un pays fait de corruption et de haine, dont les parents meurent et qui reste seule avec son grand frère.

Elle essaye tant bien que mal de rester sur le droit chemin, celui de la dignité. Une histoire tragique qui nous raconte d'une belle manière la pauvreté et la vie débilitante que doivent vivre les habitants des ghettos soumis à l'esclavage des plus riches.

La vie d'Hérodiane est un conte et j'ai pris énormément de plaisir à lire cette oeuvre. L'écriture est belle même si j'ai trouvé que les premières pages m'ont paru fastidieuses. J'ai la sensation que l'auteur a eu du mal à "accoucher" le début, mais que, au fil de l'histoire et des pages écrites, il s'est délié.

Les images que veut nous faire voir Gary Victor sont magnifiques, Hérodiane étant au centre de deux mondes qui se confrontent constamment.

Ce roman se termine en beauté, avec beaucoup d'émotions. Un beau roman...
avatar
Skritt
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 171
Localisation : Flassans
Date d'inscription : 23/05/2011

http://skritt.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum