Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Scarrow, Alex] La théorie des dominos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de "La théorie des dominos" de Alex Scarrow ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Scarrow, Alex] La théorie des dominos

Message par Spyd Skorpionnan le Lun 20 Juin 2011 - 18:54



"La théorie des Dominos" De Alex Scarrow
"Last light", 2007
Le livre de poche 2011
572 pages

Quatrième de couverture:

Lundi : série d'attentats sur les réserves pétrolières.
Mardi : effondrement des marchés. Mise en quarantaine des transports.
Mercredi : restriction de l'approvisionnement en vivres et en énergie.
Jeudi : coupure de l'électricité, magasins pris d'assaut.
Vendredi : La panique et le chaos s'emparent de la rue.
Le scénario apocalyptique est en marche. Un seul homme peut l'arrêter.

Un thriller d'un réalisme effrayant, une tension extrême : les débuts fracassants d'un jeune écrivain considéré dans le monde entier comme le successeur de Robert Ludlum et de Tom Clancy.

Ce livre a été lu dans le cadre du jury des lecteurs Le livre de Poche Policier 2011, et j'en remercie l'éditeur.

Lecture:

David est expert en exploitation et stratégie pétrolière. Son dada : les scénarios apocalyptiques dus à une interruption brutale de la fourniture de pétrole. Plus qu'un dada, cela devient même une obsession. Au point que sa femme, lasse, a fait ses cartons. Il est en mission d'expertise en Irak pour une grosse compagnie pétrolière. Elle est à Londres pour son travail. Leur fille habite à la Faculté et leur jeune garçon est pensionnaire dans une école privée, chacun vit sa vie.

Lorsque les pires craintes de David se réalisent, lorsque tout le Moyen-Orient s'embrase, lorsque les attentats détruisent oléoducs, raffineries et canaux maritimes importants, la peur gagne le monde entier. La situation se transforme rapidement en panique mondiale, en émeute planétaire. Ce n'est pas seulement le chauffage qui manque. Comment survivre sans électricité, sans eau, sans nourriture. Plus rien ne peut être produit ou acheminé si l'énergie est coupée.

Chacun n'a alors qu'une idée en tête : survivre et retrouver les siens. David tente de retrouver et réunir ceux qu’il aime.

Mais ce chaos semble bien trop rapide pour être le seul fruit du hasard. David n'est peut-être pas paranoïaque à tort. Et lorsque des tueurs s'attaquent à lui et à sa famille, il sait que quelqu'un orchestre la déliquescence du monde.

Avis:

Le quatrième de couverture mentionne Robert Ludlum et Tom Clancy. Mais on rejoint aussi les livres d'anticipation d'apocalypse écologique, on pense ainsi au roman de Barjavel "Ravages" où l'électricité ne fonctionne plus, ou "Sécheresse" de JG Ballard où il ne pleut plus jamais sur Terre. Les similitudes sont nombreuses avec les thrillers paranoïaques. Le complot d'un groupe occulte éparpille la civilisation et vise à en récupérer et gouverner les restes. L'auteur assume parfaitement cette ascendance puisque le héros envisage un moment un méchant candidat maître du monde "caressant un gros chat" devant son écran de contrôle. Mais point ici de SMERSH , David n'est pas James Bond, il n'est pas non plus Jason Bourne. Sa petite folie personnelle ne l'empêche pas d'être un homme ordinaire. Comme le disait J.E.Hoover, le fait d'être paranoïaque n'empêche pas d'avoir des ennemis réels.
C'est là tout l'intérêt du livre, sur une trame assez classique, l'auteur suit des personnes communes. S’ils peuvent se montrer héroïques, ce ne sont que des quidams qui se retrouvent confrontés à l'effondrement de la civilisation. Bien sur, lorsque l'ordre disparaît, les prédateurs s'en donnent à cœur joie. Bien sur l'égoïsme et la survie prennent parfois le pas sur l'humanité et la fraternité. Mais, mis à part certains loups, les gens semblent avant tout désireux de se préserver plutôt que d'assouvir de bas instincts. Personne ne se promène avec une pancarte "Méchant" ou "Gentil". Les personnages sont complexes, ambigus; jamais ils ne tombent dans le manichéen ou le caricatural, des gens normaux, tout simplement.

Le déroulement du livre dans la déliquescence du monde civilisé est magnifiquement mené. Le titre "La théorie des dominos" est pertinent puisqu’il montre bien qu'il suffit que tombe un élément important pour que tout s'écroule dans une série implacable. La description que fait l’auteur de cette cascade laisse pantois. Tout y est réaliste, tout semble logique et bien qu’effarant, inéluctable. Les évènements et leurs conséquences sont menés et amenés finement. On sent le travail important de documentation mené. Même s’il transparait, il ne s’impose jamais en explications inutiles ou complexes.
On suit tout particulièrement David, son épouse, ses enfants en plus des parties contextuelles. Le fait de mêler ces quatre récits, tous convergents, amène une diversité bienvenue qui agrémente la lecture et soulage, ou souligne, les moments intenses par d'autres plus calmes. David remplit le registre guerrier, son épouse le road-movie survival, clin d'œil à Romero inclus, leur fille l'angoisse de la victime traquée. Le contexte solide et plein de suspense influe ces différentes vies et relativise les évènements. On trouve un écho entre les aventures personnelles et le sort de l'humanité. Comme le dit l'auteur, le monde n'est qu'un corps et si on coupe le pétrole, ce corps n'a plus de sang pour l'irriguer. La construction en faisceaux convergents qui tend vers la réunion (ou pas?) de la famille est logique, annoncée et naturelle.

La violence est assez présente dans ce livre. Il est par moment dur. La violence est donnée, vécue ou subie. Mais si l'auteur ne détourne jamais les yeux de la réalité lorsqu'elle est horrible, il ne s'y complaît jamais. J'ai trouvé le dosage parfait entre évocation et retenue. Cet aspect démarque le livre des auteurs cités. Tout comme la conclusion que je vous laisse découvrir, on y trouve toujours cet écho révélateur entre la situation du monde et celle de la famille.

Bien qu'assez conséquent, le livre se lit rapidement. Enfin si, comme moi, vous cédez à la tentation de vous y plonger, happé par cette histoire incroyable mais si crédible. Jamais l'écriture ne vient arrêter cet élan, le style s'accorde bien aux personnages et aux situations, à la fois travaillé et naturel. Bien que riche, le vocabulaire reste toujours accessible. Le rythme est particulièrement maîtrisé : les phrases sont construites en descriptions et en contexte, courtes et incisives dans l'action, hachées et chaotiques dans la peur et l'horreur.

Un seul élément m'a gêné tout au long de la lecture, à mon sens une faille majeure du scénario : Comment a-t-on pu laisser David survivre plus de deux mois à sa nuit à l'hôtel ? (vous comprendrez de quoi je parle après avoir lu le livre.). Sans cela, ce serait un coup de cœur.

Conclusion:

Un thriller solide, efficace, assez original qui tient en haleine jusque tard dans la nuit (ou ... le matin). J'ai eu du mal à le refermer, j'y ai pensé entre deux lectures, j'ai ressenti de l'excitation à le rouvrir. Un très bon moment presque sans fautes..

Ma note : 16.5 /20


Dernière édition par Spyd Skorpionnan le Mar 21 Juin 2011 - 0:25, édité 1 fois
avatar
Spyd Skorpionnan
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 119
Age : 51
Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : Informatique , lecture ciné ...
Genre littéraire préféré : Science fiction, classiques , romans contemporains
Date d'inscription : 29/12/2010

http://www.atelierdantec.com/joomla

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Scarrow, Alex] La théorie des dominos

Message par FrançoisG le Lun 20 Juin 2011 - 21:00

merci pour ta critique qui donne envie.

Parfois, ce qui apparaît au lecteur comme une invraisemblance est en fait un fait réel. La réalité dépasse souvent la fiction.

Pourrais-tu nous donner le titre original en anglais qui doit apparaître dans les premières pages ?

Merci d'avance.
avatar
FrançoisG
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Nombre de messages : 1418
Localisation : Dans ma maison au calme
Emploi/loisirs : Lecteur assidu
Genre littéraire préféré : Tous les genres
Date d'inscription : 23/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Scarrow, Alex] La théorie des dominos

Message par Spyd Skorpionnan le Mar 21 Juin 2011 - 0:22

Bonjour sauf erreur de ma part (j'ai prêté le livre dès que fini) , je l'ai déjà mis: Last light ( non, ce n'est pas le nom de l'éditeur),je rajoute des guillemets Cool
avatar
Spyd Skorpionnan
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 119
Age : 51
Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : Informatique , lecture ciné ...
Genre littéraire préféré : Science fiction, classiques , romans contemporains
Date d'inscription : 29/12/2010

http://www.atelierdantec.com/joomla

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Scarrow, Alex] La théorie des dominos

Message par antibiok le Sam 25 Juin 2011 - 21:08

Merci Spyd. Encore une critique qui fait mouche !
Plein d'images me sont remontées en te lisant : le spectacle de désolation que l'on peut voir dans New York 1997, Les Fils de l'Homme ou Zombie, oui, de Romero.
J'ai vu aussi les premières scènes du magnifique film d'animation coréen Wonderful Days, dans lequel il est question également d'exploitation du pétrole dans un futur noir et sans pitié.
Bref, dès lundi, je cours acheter cette Théorie !!!
study
avatar
antibiok
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 236
Localisation : Alphaville
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Scarrow, Alex] La théorie des dominos

Message par kély le Dim 26 Juin 2011 - 1:34

@Spyd
L'univers apocalyptique que tu décris m'a rappelée de nombreux ingrédients énoncés et décrits dans l'univers du "Feu de D.ieu" de Pierre Bordage. Merci pour cette référence que je rajoute à ma LAL biblio Wink
avatar
kély
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2462
Localisation : marseille
Genre littéraire préféré : Tous à priori. Je lis autant que mon emploi du temps me le permet. Je lis aussi beaucoup d'articles de presse magazine sur les sujets d'actualités (économie, société, religion, politique..). Très heureuse donc de faire partie de cette communauté de lecture, et espère pouvoir apporter ma contribution à chacune et chacun. Cordialement à tous.
Date d'inscription : 03/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Scarrow, Alex] La théorie des dominos

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum