Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Gombrowicz, Witold] Cosmos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A propos de Cosmos

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Gombrowicz, Witold] Cosmos

Message par marsiho le Mar 28 Juin 2011 - 22:21


Quatrième de couverture

Perdu, couvert de sueur, je sentais à mes pieds la terre noire et nue. Là, entre les branches, il y avait quelque chose qui dépassait, quelque chose d'autre, d'étrange, d'imprécis. Et mon compagnon aussi regardait cela. - Un moineau. - Ouais. C'était un moineau. Un moineau à l'extrémité d'un fil de fer. Pendu. Avec sa petite tête inclinée et son petit bec ouvert. Il pendait à un mince fil de fer accroché à une branche. Bizarre.

Ma critique

Céline, Freud, Sartre et Kafka se réincarnent dans un seul et même corps ? Ce sera Witold Gombrowicz !
Pari audacieux, non ? Jusque là, cet auteur m'était inconnu. Et pourtant... Il est reconnu pour avoir, entre autres, influencé Kundera. Avant-gardiste de la littérature polonaise, il vivra longtemps en Argentine, puis en France. Son oeuvre fut interdite par les nazis, puis par les communistes, avant d'être enfin reconnue.
Dans Cosmos, il y a du Céline (le regard acide et inquisiteur qui dévoile l'ignominie humaine), du Sartre (référence à La nausée), du Freud (ah ouais, plein !) et du Kafka (pour le côté absurde et décalé du sujet). Ce n'est pas toujours simple d'accès (j'avoue même que je n'ai pas tout compris et qu'une deuxième lecture s'impose), mais c'est fascinant. On tourne les pages rapidement, ralentissant parfois à des petits chapitres bien ciselés, et aussi parfois à l'occasion de quelques longueurs. C'est assez unique comme écriture et je comprend que le bonhomme ait pu dérouter. Cosmos est un roman "sur la formation de la réalité"... Si vous voulez en comprendre plus que je ne saurai l'écrire, allez sur cette page du Cafard Cosmique. Quoique je ne sois pas sûr au final que ce soit plus clair que le roman lui-même ! lol!

En tous cas un livre envoûtant, sur lequel je reviendrai, c'est sûr.

Ma note : 8/10


Dernière édition par alexielle63 le Mer 29 Juin 2011 - 12:00, édité 1 fois (Raison : suppression du lien)
avatar
marsiho
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 124
Age : 52
Localisation : Béarn
Emploi/loisirs : Responsable d'un foyer de l'enfance. Loisirs : sport, montagne, moto, musique...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 29/09/2010

http://www.politique-jeunesse.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gombrowicz, Witold] Cosmos

Message par marona le Mer 29 Juin 2011 - 3:44

ça a l'air interessant, je le note. Merci marsiho Smile
avatar
marona
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 168
Age : 27
Localisation : Casablanca
Emploi/loisirs : Ingénieur/ Cinema, lecture, internet
Genre littéraire préféré : Roman classique, roman maghrebin, philosophie, soufisme...
Date d'inscription : 15/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum