Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Andrieux, Perrine] Tenez vous droit et fixez l'objectif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

votre appréciation

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
67% 67% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Andrieux, Perrine] Tenez vous droit et fixez l'objectif

Message par Isis le Ven 1 Juil 2011 - 11:07



Broché: 276 pages
Editeur : L'Harmattan (24 décembre 2010)
Collection : Ecritures

4ème couverture
"Le service de cancérologie du CHU de Nantes était énorme. J'aurais pu m'y perdre s'il n'y avait eu un contre-stéréotype d'infirmière pour m'orienter dans les méandres de ma destinée.
La grosse bonne femme m'indiqua le fond du couloir avec pour tout sourire, sa main gauche en angle droit.
Je fus reçu par un médecin qui avait l'air adorable - ils existaient donc. Quand les images de mon intérieur nous parvin­rent, il les examina avec soin et me dit dans un sourire jaune : "Tout va bien, vous pouvez rentrer chez vous !"
J'étais content, d'être en pleine forme et de ne plus avoir les mêmes dents. Il faut dire que je ne fumais plus depuis presque deux mois. Avoir un cancer est la meilleure façon d'arrêter de fumer : ça coupe l'envie et ça évite les patchs."

Merci aux éditions L'Harmattan et au forum de m'avoir fait partager ce partenariat

Lorsqu'on connaît le thème de ce roman on s'attend à pleurer chaudement à chaque page et à ne pas vouloir finir le livre de peur que la prochaine page nous plonge dans le thème de la mort avec tout ce que cela peut engendrer.
Or ce n'est pas du tout l'ambiance de ce livre et à chaque page on sourit en se disant que ce monsieur (dont on ne connaît pas le prénom) va vaincre la maladie.
Ce livre n'est pas tragique et on ne sombre pas dans le drame. Au contraire c'est un hymne à la vie.
Ce couple qui est à la fois touché par la maladie et par la vie, puisque madame tombe enceinte, nous emmène avec eux sur le parcours difficile que les gens rencontrent lors de leur rencontre avec cette terrible maladie.
Monsieur, qui est touché, garde espoir alors que madame n'arrive pas à faire face à la maladie.
On voit comment les gens malades se raccrochent à des moments du quotidien et où un simple geste du quotidien comme un repas prend de l'importance quand on ne sait pas si demain on sera à nouveau là pour partager ce moment.

Je regrette cependant une chose lors de cette lecture.
Je n'ai pas été surprise.
Lorsque je lis un livre j'aime être transportée dans l'histoire, vivre l'histoire avec les personnages.
Mais là ça n'a pas été le cas.
J'ai du mal à expliquer ce sentiment. Est ce peut être dû au thème délicat de ce roman ? (j'ai pourtant lu des thèmes difficiles et je n'ai pas ressenti ce sentiment).
En fait les pages défilent et à chaque page suivante je me disais : et alors ?
Je suis confuse dans mes explications mais j'ai vraiment du mal à les exprimer.

En conclusion, je dirai que d'une part c'est une réussite car bien qu'ayant traité d'un sujet très difficile on ne sombre jamais dans le mélo-dramatique, on sourit même à certains moments. Et d'autre part je m'attendais à autre chose de plus vivant.
Mais un livre plus vivant traitant de la mort ????? lol!

je suis désolée si je ne suis pas très claire dans ma critique, j'espère lire des prochaines critiques qui m'aideront peut etre à mieux m'exprimer. hi


avatar
Isis
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 564
Age : 42
Localisation : 30
Emploi/loisirs : 3 enfants
Genre littéraire préféré : thriller, policier je commence le fantasy
Date d'inscription : 23/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Andrieux, Perrine] Tenez vous droit et fixez l'objectif

Message par isa1977 le Ven 15 Juil 2011 - 21:12

Tout d'abord, je voudrais dire merci à toute l'équipe de Partage lecture et aux Editions L'Harmattan de m'avoir permis de découvrir ce bouquin.

Quand j’ai vu le thème de ce roman j’ai longuement hésité. J’avais peur de le trouver trop émouvant et de ne pas arriver à la fin.
Je vous rassure, c’est tout le contraire, l’auteure a choisi de nous faire partager le combat contre le cancer du personnage principal du livre avec humour.

Pour un premier livre de Perrine Andrieux, je le trouve très réussi : il est très léger et se lit très vite.

Les trois parties de cette œuvre sont vraiment bien faites. Elles nous permettent de passer de l’annonce de la maladie à l’hospitalisation en passant par l’opération.

Je me suis beaucoup attachée à cet homme dont on ne connaît pas le nom. Le fait qu’il raconte son combat contre le cancer à la première personne, nous plonge vraiment dans l’histoire et nous fait ressentir les sentiments de ce personnage. Je l’ai trouvé vraiment très courageux. On a vraiment l’impression d’être à ses côtés dans son quotidien.

Sa femme est aussi très attachante. Elle a du mal à faire face à la maladie de son mari et on la sent vraiment triste.

J’ai eu beaucoup de mal à supporter son père. J’ai eu l’impression qu’il ne pensait qu’à lui en inventant des histoires pour se rendre intéressant.

Je pourrais vous en dire beaucoup plus sur ce livre mais je ne le ferai pas de peur de spoiler.

Pour conclure, je dirais donc que j’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteure a traité du cancer sans rendre ce livre poignant et dramatique.

avatar
isa1977
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 143
Age : 39
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Etudiante
Date d'inscription : 14/01/2011

http://isa1977.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Andrieux, Perrine] Tenez vous droit et fixez l'objectif

Message par isa1977 le Ven 15 Juil 2011 - 21:12

Je suis comme toi Isis, j'ai eu un peu de mal à m'exprimer sur ce livre Wink
avatar
isa1977
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 143
Age : 39
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Etudiante
Date d'inscription : 14/01/2011

http://isa1977.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Andrieux, Perrine] Tenez vous droit et fixez l'objectif

Message par Isis le Sam 16 Juil 2011 - 9:53

concernant son père je ne suis pas tout à fait d'accord sur le fait de dire qu'il se rend intéressant.
Moi je pense que compte tenu de sa vie et de comment il s'est retrouvé avec ces deux enfants il a eu besoin de s'évader pour paraître un héros aux yeux de ses enfants.
quand on connait la vérité sur la disparition de leur mère on comprend mieux pourquoi. hi
avatar
Isis
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 564
Age : 42
Localisation : 30
Emploi/loisirs : 3 enfants
Genre littéraire préféré : thriller, policier je commence le fantasy
Date d'inscription : 23/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Andrieux, Perrine] Tenez vous droit et fixez l'objectif

Message par Sara2a le Lun 1 Aoû 2011 - 18:33

Au début de l’histoire tout semble aller bien pour notre héro, un jeune homme à qui la vie semble avoir souri. Une gentille épouse, un boulot prometteur et un futur qu’il n’a qu’à composer. Mais un jour la roue du hasard s’arrête sur lui et le désigne porteur d’une maladie qui n’arrive qu’aux autres « un cancer ».

Perrine Andrieux s’attache à une lourde tâche: décrire le parcours d’un cancéreux sur un ton humoristique. Personnellement j’ai peiné dans la lecture tout en découvrant que l’auteure s’armait des bonnes armes pour y parvenir. Elle ne donne pas de nom à son héro, ce qui crée une distance et une certaine froideur vis-à-vis de sa tragédie personnelle, elle le dépeind en être égoïste et orgueilleux il en mériterait presque d’être malade !

Peut-on rire de tout ? Je n’en ai jamais été convaincue et cette lecture a renforcé mon opinion. J’ai ressenti un certain malaise devant mon absence de compassion envers ce personnage qui ne parvient pas à se rendre attachant malgré sa maladie , lui enfermé dans sa bulle d’égoïsme et de dénégation et moi lectrice lambda incapable de percer sa bulle, je ne suis pas parvenue à comprendre l’auteur .

Passer à côté d’une lecture est toujours un échec pour moi, le style de l’auteur n’est pourtant pas rébarbatif, et l’histoire en elle-même est intéressante mais la façon de présenter ce sujet m’a gênée, peut-être suis-je encore trop ancrée dans un raisonnement qui n’admet pas la dérision face à certains sujets .

Un grand merci aux Editions L'Harmattan et au forum pour cette expérience.
avatar
Sara2a
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3057
Age : 47
Localisation : Porto-Vecchio
Genre littéraire préféré : Thrillers, fantastiques et un peu de tout ce qui peut me tomber sous les yeux .
Date d'inscription : 24/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Andrieux, Perrine] Tenez vous droit et fixez l'objectif

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum