Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Levin, Ira] Un bonheur insoutenable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis ...

17% 17% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 3 ]
33% 33% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 6

[Levin, Ira] Un bonheur insoutenable

Message par odile le Lun 18 Juil 2011 - 21:38

Titre : Un bonheur insoutenable
Auteur : Ira Levin
Collection : J'ai lu Science-fiction
372 pages



Biographie de l'auteur
Né à New York en 1929, Ira Levin est l'auteur de "Ces garçons qui venaient du Brésil" et de "Les femmes de Stepford". "Un bébé pour Rosemary", son chef-d'œuvre, a envahi le monde d'une inoubliable sensation de malaise et a été adapté au cinéma par Roman Polanski. Il a récemment donné une suite à ce best-seller, "Le fils de Rosemary".

Présentation de l'éditeur
Dans le futur, les nations ont aboli les guerres et la misère. Mais à quel prix ? Gouvernés par un ordinateur géant, les hommes sont - à l'aide d'un traitement hormonal mensuel adéquat - uniformisés, privés de toute pensée originale. Dans un univers où il n'existe que quatre prénoms différents pour chaque sexe, le jeune Li RM35M4419 va hériter de son grand-père d'un étrange cadeau : un surnom, Copeau. Ce sera le début pour lui d'une odyssée qui va l'amener d'abord à s'accepter en tant qu'individu, puis à la révolte. Il n'est heureusement pas seul, d'autres ont décidé de se rebeller. Mais seront-ils assez forts pour lutter contre Uni, le super-cerveau informatique de cette humanité déshumanisée ?

Préambule
Je ne sais plus comment ce titre s'est retrouvé sur ma liste, j'ai dû lire, il y a quelques mois, un avis quelque part (a priori pas sur ce forum puisqu'il n'était pas commenté ....) et je n'avais pas intégré que c'était un livre de science-fiction avant de le tenir en main or ... c'est un genre que je ne connais pas du tout... Je pense, qu'étant étudiante, j'ai dû lire 1 ou 2 livres de SF recommandés par des copains mais cela fait bien longtemps ... donc mon avis ne sera certainement pas pertinent pour des familiers du genre.

Mon avis
Mon manque d'intérêt pour les livres de science-fiction est lié au fait que j'ai du mal à me représenter mentalement le cadre des histoires et les personnages. Dans le cas présent, et c'est ce qui m'a permis d'aller sans déplaisir jusqu'au bout de ma lecture, le monde décrit n'est pas si différent du nôtre : on se déplace en vélo ou en avion, on mange, on dort, on vit seul ou en couple, on a, ou non, des enfants, et un conseiller est toujours disponible pour aider à mieux vivre sa vie ...

Par contre, comme on est dans un livre de science-fiction, il fallait se démarquer de notre espace temps, d'où l'idée que c'est un ordinateur géant qui pilote et uniformise chacune des vies mais, par moment, j'ai presque oublié "ce détail" et, quand je m'imaginais le flot des personnes, toutes habillées pareil, qui se dirigeaient en masse vers leur travail, je n'étais pas très éloignée de scènes quotidiennes.

Sinon, l'histoire en tant que telle est intéressante, j'ai ressenti de la sympathie pour Copeau qui cherche à se sortir "du moule" et j'étais impatiente de connaitre la fin de l'histoire. En résumé, j'ai passé un bon moment de lecture.
avatar
odile
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 271
Age : 57
Localisation : entre Chatillon (92) et Voiron (38)
Emploi/loisirs : Ingénieur / Voyages, sport, couture
Genre littéraire préféré : Romans contemporains et policiers de temps en temps
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Levin, Ira] Un bonheur insoutenable

Message par Saphyr le Dim 14 Aoû 2011 - 14:29

Un livre que j'ai lu adolescente et dont je me souviens encore parfaitement (je pense que je l'ai lu deux fois). L'écriture est un peu simple mais l'intrigue bien menée, avec un personnage principal attachant.
Un bon souvenir de lecture, idéal pour faire connaissance avec l'anticipation réaliste.
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 37
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Levin, Ira] Un bonheur insoutenable

Message par petitepom le Mer 28 Nov 2012 - 15:25

Ce roman de SF est un classique, on vit dans le futur, où les individus sont, grace à des traitements programmés, à être bien, tous conforme à une vie idéale ; plus de peurs, de soucis, on vit comme des machines.
Cela reprend le même principe que l'on retrouve souvent dans ce genre de littérature ; anticiper l'avenir avec nos outils actuels : des humains deshumanisés, et des machines qui gèrent tout ; la perte de liberté est voulu et controlé afin de vivre en harmonie.
Mais bien sûr, il y en a toujours qui raisonne et se pose des questions, c'est le cas de Copeau, le personnage principal, nous allons suivre l'évolution de son parcours, cela va nous entrainer à découvrir la vraie nature de ceux qui excercent le controle ; il y a des rebondissements étonnants qui sont assez déroutants pour le lecteur, qui ne sait plus trop quoi penser : on passe par des phases où on trouve ce mode de vie ignoble et d'autres, où on trouve que c'est pas si mal que cela , on finit par accepter l'uniformité comme moyen plus simple de vivre.
C'est de la bonne littérature SF( pas le meilleur), apportant des interrogations au lecteur, ce que j'aime dans la SF ; en effet, sorti de ce livre, on a la tête plein de doute.
avatar
petitepom
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 687
Localisation : Corrèze
Date d'inscription : 22/08/2010

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Levin, Ira] Un bonheur insoutenable

Message par Crockyx le Mar 15 Jan 2013 - 11:26

Un grand classique qui me replonge dans mon adolescence Very Happy

Fait partie de mon top 10 même s'il a "vieilli" Wink L'histoire est bien construite et permet aux personnes réfractaires à la SF de se familiariser avec cette famille littéraire.

Je vais peut-être le re-re-relire Rolling Eyes
avatar
Crockyx
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Masculin
Nombre de messages : 669
Age : 55
Localisation : LYON
Emploi/loisirs : Consultant / Photo
Genre littéraire préféré : Tous les genres selon mon humeur !
Date d'inscription : 15/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Levin, Ira] Un bonheur insoutenable

Message par virgule le Lun 22 Avr 2013 - 14:01

J'ai voté : beaucoup apprécié


J'ai eu envie de relire ce livre, le seul et unique livre de science-fiction que j'avais lu étant ado.
Je n'en avais plus beaucoup de souvenirs, à vrai dire. Je n'ai pas été déçue par cette (re)découverte.

Nous sommes en 145 A.U. c'est-à-dire 145 ans après l'Unification. UniOrd, un ordinateur central, gouverne le monde.
Les hommes sont tous identiques : crâne rasé, yeux marrons, profil similaire, et réactions identiques de cordialité, de fraternité.
La violence n'existe plus, les maladies non plus, car tous les membres de la "Famille" sont traités une fois par mois.
Ils perdent également toute liberté : c'est Uni qui décide de leur affectation, de leur lieu de vie, de la possibilité ou non pour eux d'avoir un enfant et même du moment où ils vont mourir, à 62 ans.

Dans cette vie calme et monotone, Li RM35M4419 surnommé Copeau, 10 ans, va visiter UniOrd en compagnie de son grand-père, Papa Jan. Et cette visite sera l'étincelle qui viendra semer le trouble dans son esprit.
En grandissant, le jeune garçon va se poser de plus en plus de questions, surtout les jours où il est le plus lucide, juste avant son traitement.

Peu à peu, il va se révolter et ne supportera plus ce "bonheur" imposé par Uni.
Il va découvrir que d'autres "incurables" existent et veulent, comme lui, pouvoir décider seuls de leur vie.
Où sont-ils ? Copeau pourra-t-il les rejoindre ?
Comment faire pour retrouver Lilas, cette femme un peu différente des autres, qui lui plaisait tant ?
Acceptera-t-elle de le suivre ?

Un récit bien construit, mélange de science-fiction et d'aventure.
J'ai aimé les allusions aux dictatures et aux religions, qui nous amènent à nous poser des questions.

Seul petit bémol : ce roman a été écrit en 1969 donc l'écriture manque parfois de vigueur.
J'ai lu, depuis, Les âmes vagabondes de Stephenie Meyer, qui est plus "actuel", qui a plus de rythme.

Je pense, malgré cela, que ce livre est un excellent moyen de découvrir la science-fiction.



PS. J'ai toujours l'ancienne édition J'ai lu et j'aime beaucoup l'image de couverture ; ces deux personnages qui sont atterrés par l'uniformité de la foule qui passe devant leur fenêtre (illustration de Michael Wheelan).

avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Levin, Ira] Un bonheur insoutenable

Message par Pinky Hier à 19:10

UN BONHEUR INSOUTENABLE



SF
édité chez J’ai lu en mars 2003

372 pages

Résumé

Dans le futur, les nations ont aboli les guerres et la misère. Mais à quel prix ? Gouvernés par un ordinateur géant, les hommes sont - à l'aide d'un traitement hormonal mensuel adéquat - uniformisés, privés de toute pensée originale. Dans un univers où il n'existe que quatre prénoms différents pour chaque sexe, le jeune Li RM35M4419 va hériter de son grand-père d'un étrange cadeau : un surnom, Copeau. Ce sera le début pour lui d'une odyssée qui va l'amener d'abord à s'accepter en tant qu'individu, puis à la révolte. Il n'est heureusement pas seul, d'autres ont décidé de se rebeller. Mais seront-ils assez forts pour lutter contre Uni, le super-cerveau informatique de cette humanité déshumanisée ?

Mon ressenti

Le monde de Copeau est un monde parfait (comme Duloc le monde parfait de Lord Farquaad dans Srek !) comme parfois nous aimerions qu’il soit : plus de famines, plus de guerres, plus d’inégalités ou d’injustices sur Terre (jusque-là, je suis pour !) ; le revers, c’est la suppression de l’agressivité (source de créativé ou d’esprit d’initiative) et donc de la liberté ! (Là, je ne suis plus d’accord).

Tout le monde a les mêmes yeux, la même taille, les mêmes cheveux (pratiquement des play-mobil !), je ne vous parle pas des prénoms (seulement 8 sont autorisés avec des numéros !). Je ne suis plus d’accord pour vivre comme ça d’autant qu’un ordinateur décide de toute votre vie : métier, études, lectures, promenade, repas, gouts, et même quand vous devez avoir des relations sexuelles ou tout simplement avoir des enfants ou pas !

L’ordinateur n’a qu’une chose en tête que chacun soit heureux. Pour cela, chacun recevra par semaine une injection qui inhibe l’agressivité en décuplant l’empathie. Dans ce monde parfait, il y a toujours des semeurs de troubles que voulez-vous ! L’humain est ainsi fait, jamais content de ce qu’il a ! Copeau trouvera-t-il ce qu’il cherche depuis longtemps ?
Au travers de cette histoire, l’auteur vient poser quelques questions dérangeantes : qu’est-ce que le bonheur ? Pour être heureux, doit-on réfléchir par soi-même ou pouvons-nous être heureux quand on nous impose les choses ? Qu’est-ce la liberté ? Cette dernière est-elle nécessaire au bonheur ou à la paix qu’elle soit intérieure ou universelle ?

Au travers de cette contre-utopie, l’auteur nous montre combien tout n’est pas si simple que cela, que chaque solution ou système de pensées à des avantages mais aussi des inconvénients (qu’il soit d’ordre politique [capitalisme, communisme, totalitarisme], religieux, économique, social…). Nous devons tous mener notre barque au mieux pour trouver en fin de compte ce que nous appelons le bonheur.

A découvrir


avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5801
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Levin, Ira] Un bonheur insoutenable

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum