Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Faulkner, William] Requiem pour une nonne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "Requiem pour une nonne"

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Faulkner, William] Requiem pour une nonne

Message par Saphyr le Dim 14 Aoû 2011 - 17:24



Genre : Roman
Editions : Gallimard - Collection Folio
ISBN : 978-2-07-038625-2
288 pages

Quatrième de couverture :

Sanctuaire, l'un des romans les plus célèbres de Faulkner, racontait l'aventure scandaleuse d'une jeune collégienne américaine, Temple Drake, séquestrée dans une maison close par un gangster dégénéré, Popeye. Elle était libérée par l'arrestation de son «protecteur», condamné quelques mois plus tard et exécuté pour meurtre.
Sept ans après, Temple Drake est devenue une bourgeoise américaine, mariée au jeune homme qui fut responsable de son infamie, et mère de deux enfants. Elle a à son service une négresse, ancienne prostituée, Nancy Mannigoe. Survient un louche individu qui possède sur la vie passée de Temple des renseignements compromettants et qui la fait chanter. Temple est-elle amoureuse de cet homme, ou bien reprise par le goût du vice ? Elle décide de s'enfuir du domicile conjugal. Pour la retenir, Nancy Mannigoe imagine un horrible forfait : de ses propres mains elle tue l'un des enfants confiés à sa charge. Nancy est condamnée à mort. Mais Temple, sous la pression de son oncle Gavin, avocat de la criminelle, se rend chez le gouverneur pour arracher la grâce de la coupable. Elle ne peut y parvenir, mais trouve au moins l'occasion de confesser sa propre turpitude et de se racheter par l'humiliation, première station du long calvaire qui l'attend.
Telle est l'étrange et dramatique histoire que conte le grand romancier dans cet ouvrage, sorte de roman dialogué dont Albert Camus a tiré une pièce.
Mon avis :

Drôle de roman, hybride entre roman contemplatif détaillant l’histoire de la ville de Jefferson, et dialogues de théâtre déroulant l’intrigue.

En première lecture, le style des passages romancés apparaît proprement illisible. Les phrases, bourrées de parenthèses, de virgules, de tirets, sont interminables : cinq à six lignes au minimum, parfois une demi-page, voire une page complète.
Et puis, quand on en arrive au deuxième passage romancé, entre Acte I et Acte II, on commence à comprendre comment ça marche. William Faulkner ne nous raconte pas vraiment une histoire : il nous berce, nous imprègne, nous hypnotise, nous intègre en un doux mouvement de balancier dans l’Amérique profonde du 19è siècle, avec ses mutations fulgurantes, ses préjugés fermement enracinés, ses contradictions brûlantes.
A se débattre contre cette litanie ininterrompue, on perd toute la saveur, le sel, de cette lecture.
Mais, oh lecteur ! Laisse-toi bercer, laisse-toi emporter, et tu tomberas sous le charme de ce rythme obsédant. Les phrases auparavant interminables apparaissent comme de longs fleuves paresseux, divaguant de rive en rive, s’attardant dans une anse, se précipitant entre deux rochers...
Et on aborde le deuxième acte avec, en tête, cette ambiance rude et puissante, qui donne à chaque phrase, à chaque hésitation, à chaque répétition, un poids, une saveur.

Ici, pas de personnage s’exprimant à l’imparfait du subjonctif, pas de phrase travaillée et polie, qui sort d’un trait, comme mille fois répétée. Cela ne signifie pas que le style est pauvre, ou que les personnages s’expriment comme des charretiers. Simplement le débit, heurté, se permettant des digressions, des blancs, rend l’ensemble réaliste et nous immerge dans la scène, de la même façon que la genèse de Jefferson en tant que ville nous immerge dans l’Amérique brute des pionniers.

L’intrigue sans faux-semblants, les personnages éminemment imparfaits et donc follement vivants, ne font que renforcer ce réalisme à fleur de page.

Un excellent roman, que je recommande vivement.
Ma note : 9/10
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 37
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Faulkner, William] Requiem pour une nonne

Message par alexielle63 le Lun 15 Aoû 2011 - 14:49

Faut-il avoir lu au préalable Sanctuaire ou pas ? Merci Saphyr flower
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 35
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Faulkner, William] Requiem pour une nonne

Message par Saphyr le Lun 15 Aoû 2011 - 16:43

Ne pas l'avoir lu ne m'a pas empêchée de comprendre et de suivre l'histoire, mais je pense que c'est mieux. Ne serait-ce que parce l'intrigue de Sanctuaire est largement reprise dans Requiem pour une nonne et qu'on risque de perdre un peu d'effet de surprise le jour où on décide de lire le premier.
Personnellement, j'ai un peu regretté de ne pas avoir commencé par le commencement (mais bon, je suis une spécialiste du tiercé dans le désordre, on ne se refait pas Wink).
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 37
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Faulkner, William] Requiem pour une nonne

Message par FrançoisG le Mer 17 Aoû 2011 - 15:15

merci pour cette critique Wink
avatar
FrançoisG
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Nombre de messages : 1418
Localisation : Dans ma maison au calme
Emploi/loisirs : Lecteur assidu
Genre littéraire préféré : Tous les genres
Date d'inscription : 23/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Faulkner, William] Requiem pour une nonne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum