Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ridgway, Keith] Mauvaise pente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel est votre avis sur "Mauvaise pente"?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Ridgway, Keith] Mauvaise pente

Message par zazy le Mar 16 Aoû - 22:33



Mauvaise pente
Keith Ridgway
Traduction de Philippe Gerval
Editions Phébus
331 pages
ISBN 2859407545
Biographie de l’auteur (source l’express.fr)
Né à Dublin en 1966, vite adoubé par ses pairs et déjà traduit en une douzaine de langues, Keith Ridgway s'est d'abord imposé dans son pays comme un nouvelliste raffiné, avant de signer en 1998 un premier roman, Mauvaise pente, qui lui a valu en France le prix Femina étranger, trois ans plus tard. Il vit aujourd'hui à Londres.
Mauvaise pente a reçu le Prix Femina étranger et le Prix premier roman étranger

Quatrième de couverture
Grace Quinn exploitait hier encore une ferme dans la campagne irlandaise, aux côtés de son mari. Mais Grace a tué son mari. Avec préméditation peut-être, mais non point froidement : rien n'est froid dans son histoire. Et elle s'en va à Dublin rejoindre Martin, son grand fils qu'elle n'a pas su aimer comme il aurait fallu... Prisonnière d'un passé qui refuse de se laisser oublier, Grace ne cesse de se faire violence à elle-même : elle joue au chat et à la souris avec la police mais voudrait avouer son crime à tous ceux qu'elle rencontre. Elle apprendra, au fil d'un itinéraire mouvementé, que l'aveu est une terrible épreuve : de toutes la plus périlleuse.

Résumé du livre :
Grace, épouse d’un ivrogne irlandais, ne cesse de payer « sa faute », la mort accidentelle de son fils ainé Sean, noyé dans un ruisseau un soir alors qu’elle rentrait son linge sec. Elle paie le prix fort : battue par son ivrogne de mari qui redoublera de violence après le départ du second fils Martin. Il avait osé avouer à ses parents son homosexualité. Puis ce même mari tue une petite fille alors qu’il conduisait ivre mort. A son retour de prison, les coups ne cessent de pleuvoir et, un soir par comme les autres, Grace passe à l’acte. Elle prend la voiture et va à la rencontre de ce monstre, qu’elle trouve en train de prier à l’endroit de l’accident et…. Va le tuer en lui roulant dessus. Après l’enterrement, elle se réfugie à Dublin chez Martin qui vit en couple avec Henry.

Mon avis :

Pour Grace la mauvaise pente a commencé par son mariage contracté en opposition à son père. La vie ne lui a rien épargné, elle a tout enduré, tout endossé jusqu’à l’explosion fatale. Elle pensait se défaire de son ivrogne de mari en le tuant et c’est le contraire qui est arrivé.

Dans un Dublin pluvieux et froid, nous assistons au face à face souvent laborieux, sans parole entre la mère et le fils. Grace, toute engluée dans sa culpabilité car, enfin, elle a tué ! ne peut parler à ce fils tendrement aimé, chassé de la maison par son père, empêtré dans une jalousie malsaine. Ils se frôlent, mais ne peuvent se toucher, se retrouver. Sean, un ami de Martin, jouera un rôle important car Grace lui racontera le meurtre et, incapable de se taire, il transmettra ce lourd secret à Martin. Alors là, se passe une chose inouïe : il ne peut accepter le meurtre de son père, lui qui l’a tant haï, et sa haine se retournera contre sa mère. Il ira jusqu’au bout de cette « folie » en avertissant la police.

Le seul moment de douceur de ce livre est l’arrivée de Grace dans une pension de famille où elle va poser sa valise et essayer de se retrouver. L’imposante Mrs Talbot saura lui donner un peu d’humanité et son amitié.


Grace, tout comme X, jeune fille de 14 ans violée à qui la justice refuse le droit de se faire avorter, sont les victimes et, en même temps, le symbole d’une Irlande qui essaie de se libérer du joug de la religion.

C’est un très beau roman aussi lourd que les manteaux mouillés par la pluie de Dublin, très prenant que l’on ne peut lâcher. Cette atmosphère pesante ira jusqu’à la double chute de Grace.

Un très beau prix Femina étranger

Par sa profondeur, je le déclare coup de cœur

Quelques phrases :
Imaginer que tomber de très haut est une progression. Une chose qui en vaut la peine.


Je l'ai fait parce que je voulais me libérer de lui, et maintenant je suis liée à lui plus indissolublement que je ne l'avais jamais été.
Elle avait tué, elle avait fait cela, elle avait accroché ce mot autour de son cou et il l'entraînait inexorablement vers le bas
Les statistiques. Ca vous fait penser à des choses qu'on n'imaginerait jamais autrement.

Un morceau de ciel d’un bleu immaculé qui s’étendait depuis les toits jusqu’au sommet de la fenêtre, comme si on avait mis la mer à sécher.
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ridgway, Keith] Mauvaise pente

Message par lalyre le Ven 26 Aoû - 18:55

Résumé
Dans l’Irlande des années 90, c’est l’histoire de Grâce, une femme approchant la cinquantaine, elle vit loin de la ville et exploite une petite ferme avec son mari. Ce dernier est alcoolique, ils ont eu deux garçons, l’un s’est noyé dans le ruisseau, Martin, l’autre fils est parti vers la ville, arrivé à l’âge adulte pour y vivre sa vie d’homosexuel. Ce qui n’a guère arrangé le caractère agressif du père, qui reproche sans cesse à Grâce la mort de leur jeune enfant. Elle vit avec la faute que son mari lui fait porter, elle est souvent battue. Lors de l’une de ses beuveries, rentrant en voiture, il renverse une jeune fille et cette mort crée un fossé encore plus grand entre eux, le jour ou il la frappe à coups de pieds, elle prend une grande décision, elle va le tuer et c’est ce qu’elle fait sans hésitation....Elle se réfugie chez son fils qui ignore qu’elle a tué le père mais lorsqu’il l’apprend par le biais d’un ami, elle s'enfuit. En même temps que la vie de Grâce, l’auteure parle aussi d’une jeune adolescente, enceinte par un viol et les autorités refusent qu’elle se fasse avorter, C’est lors d’une manifestation à laquelle Grâce participe que Martin son fils va faire un geste plus que inhumain à l’égard de sa mère....

Mon avis
Un portrait de femme battue, son cheminement difficile et presqu’impossible pour retrouver sa dignité, une histoire tragique et triste, une véritable sensation de brume qui en fait un roman sombre, des personnages pas vraiment attachants, j’ai détesté Martin pour sa trahison, je n’ai pu comprendre le comportement de Grâce après son forfait. Un livre difficile ,non par son écriture fluide et belle mais par les thèmes abordés, la mort, la violence, la culpabilité mais aussi la trahison du fils.....Je n’ai pas beaucoup aimé ce roman qui ne m’a rien apporté.........3,5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5839
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ridgway, Keith] Mauvaise pente

Message par zazy le Ven 26 Aoû - 19:30

Je ne suis pas d'accord avec toi, car il faut penser à ce qu'était la société irlandaise de l'époque pétrie de catholicisme pur et dur où la femme se devait d'être soumise. Pense à l'arrière fond de ce livre où il est question de cette ado de 14 ans violée et à laquelle on interdisait son expatriation pour se faire avorter en Angleterre puisque cet acte était interdit en Irlande.
Pour moi, il est certain que ce n'est pas un livre facile, mais quelle profondeur
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ridgway, Keith] Mauvaise pente

Message par lalyre le Ven 26 Aoû - 20:10

zazy a écrit:Je ne suis pas d'accord avec toi, car il faut penser à ce qu'était la société irlandaise de l'époque pétrie de catholicisme pur et dur où la femme se devait d'être soumise. Pense à l'arrière fond de ce livre où il est question de cette ado de 14 ans violée et à laquelle on interdisait son expatriation pour se faire avorter en Angleterre puisque cet acte était interdit en Irlande.
Pour moi, il est certain que ce n'est pas un livre facile, mais quelle profondeur

Embarassed Tu vois comme les avis divergent, sans doute n'était-ce pas moment pour moi lire ce livre
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5839
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ridgway, Keith] Mauvaise pente

Message par zazy le Ven 26 Aoû - 21:08

Non, nous avons chacun notre sensibilité, c'est tout
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ridgway, Keith] Mauvaise pente

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum