Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Murakami, Haruki] Sommeil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de "Sommeil" ?

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 2 ]
25% 25% 
[ 1 ]
25% 25% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Murakami, Haruki] Sommeil

Message par Natiora le Mar 30 Aoû 2011 - 15:48





Auteur : Haruki Murakami
Edition : Belfond
Pages : 77
Prix : 17 €

Après avoir publié le recueil L'éléphant s'évapore, la maison d'édition Belfond a choisi de mettre à l'honneur isolément la nouvelle Sommeil dans une édition luxueuse, grand format, avec de magnifiques illustrations signées Kat Menschik.

Il s'agit d'une histoire oscillant entre le réel et le surnaturel. La narratrice est une Japonaise trentenaire, vivant avec son mari dentiste et leur fils. Ses jours se suivent et se ressemblent, entre les courses, la préparation des repas et la demie-heure quotidienne de natation. Une nuit, un bouleversement intervient : après un cauchemar, elle aperçoit un homme au pied de son lit. Elle est tétanisée. Ferme les yeux. L'homme disparait. A compter de ce moment, elle ne trouvera plus le sommeil ; ni cette nuit, ni les suivantes. Un cognac à la main, Anna Karénine dans l'autre, c'est ainsi qu'elle occupe ces nuits d'insomnie. Insomnie... pas vraiment, puisque le souci n'est pas qu'elle n'arrive pas à dormir, mais qu'elle n'a plus besoin de dormir. Jour après jour, nuit après nuit, elle se sent revivre : son esprit est plus ancré dans la réalité, elle s'embellit, elle peut enfin trouver du temps pour elle pendant que sa famille dort. Celle-ci ne perçoit pas les modifications qui se sont produites chez l'épouse, la mère. Leur vie suit son cours.

Mais peu à peu, les souvenirs de la narratrice deviennent flous, elle s'isole des autres, son corps étant là mais son esprit ailleurs. Ses pensées se font plus critiques, même à l'égard de ses proches, alors qu'auparavant elle agissait mécaniquement, sans se poser de questions. Le ton ne change pas pour autant : tout au long de la nouvelle elle pose un regard froid sur les choses, distant, adopte un comportement contemplatif. Il y a très peu de sentiments dans sa réalité, alors que dans sa vie parallèle elle se laisse vivre : le chocolat, la romance, le cognac. Peu à peu, cette vie "à-côté" prend le dessus, ce qui est très bien amené par Haruki Murakami, qui laisse le lecteur dans le même état que sa narratrice, dans un état de flottement. On ne sait plus très bien ce qui est réel, ce qui ne l'est pas. On se doute d'invraisemblances que l'héroine ne soupçonne pas, mais on la suit allégrement dans son univers, tant l'auteur sait entremêler les notions à priori opposées du réel et de l'irréel, de la conscience et de l'inconscience, de la vie et de la mort.

Les dessins de Kat Menschik, subtilement travaillés, dans les tons marine et argent, servent à merveille le caractère onirique et fantastique de cette nouvelle. Un joli récit, mystérieux, qui plaira à ceux qui acceptent de perdre pied sans jamais retoucher terre.
avatar
Natiora
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 175
Age : 34
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Responsable de boutique // lire, lire, lire, et la rando, me balader au vert, un peu de scrapbooking quand j'ai le temps
Genre littéraire préféré : Tant que ça me surprend je prends
Date d'inscription : 18/08/2011

http://climaginaire.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Murakami, Haruki] Sommeil

Message par Meïnou le Mar 30 Aoû 2011 - 17:25

Il faut vraiment que je me mette à Murakami. Rien que le résumé de la nouvelle m'attire énormément.
Merci pour ta critique, très bien écrite.
avatar
Meïnou
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 109
Localisation : Sud de la France
Emploi/loisirs : Prof des écoles/Couture, lecture, cuisine
Genre littéraire préféré : un peu de tout, surtout contemporain
Date d'inscription : 13/04/2011

http://latelier2meinou.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Murakami, Haruki] Sommeil

Message par Natiora le Mar 30 Aoû 2011 - 17:34

Merci Meïnou, ça me fait plaisir Very Happy
C'est le premier Murakami que je lis (et encore ce n'est qu'une nouvelle) mais ça m'a donné très envie d'en lire davantage !
avatar
Natiora
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 175
Age : 34
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Responsable de boutique // lire, lire, lire, et la rando, me balader au vert, un peu de scrapbooking quand j'ai le temps
Genre littéraire préféré : Tant que ça me surprend je prends
Date d'inscription : 18/08/2011

http://climaginaire.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Murakami, Haruki] Sommeil

Message par Tchezare le Lun 7 Nov 2016 - 19:32

Elle a tout juste 30 ans, elle sait plus ou moins ce qu'est l'insomnie l'ayant déjà vécu durant sa vie d'étudiante et pourtant ce qui lui arrive aujourd'hui ne ressemble à rien de tout ça!
Elle se réveil en pleine nuit suite à un cauchemars et c'est de là que tout commence.
Elle se lève et ne ressent pas le sommeil venir. Ni cette nuit là ni les 17 autres qui suivent. Là où tout corps et être humain devrait ressentir une fatigue intense du à ses activités quotidienne et le manque de sommeil, notre protagoniste ne la ressent à aucun moment.
Ce livre sous forme de courte nouvelle va bien au delà d'une "pathologie" car celle-ci n'est même pas traité en détail mais remet en question le comportement humain quant à la routine et au "temps perdu" dû au sommeil.
Cette épouse et mère de famille où chaque jour est rythmé comme le précédent va alors prendre conscience qu'elle a fait fausse route jusque là et pourrait utiliser son temps à meilleur escient.
Sans délaisser ses devoirs de mère et d'épouse. Elle va retrouver des occupations passés alors oublier soit par le temps soit par sa nouvelle vie de couple. Elle se plongera dans une lecture à corps perdu, retrouvera le plaisir d'une tablette de chocolat, d'un verre de cognac.
Son image d'elle-même changera.

Et si plutôt que de voir ça comme un problème, il fallait l'accepter et en profiter...

Ce fut une très très belle lecture lu dans ma soirée d'hier. je recommande

_________________

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Lecture en cours :
N'éteins pas la lumière
de Bernard Minier




avatar
Tchezare
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 3136
Age : 30
Localisation : Sens/Yonne
Emploi/loisirs : Chauffeur livreur
Genre littéraire préféré : un peu de tout
Date d'inscription : 18/07/2013

https://leslecturesdetchez.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Murakami, Haruki] Sommeil

Message par Zia le Lun 7 Nov 2016 - 20:27

Cela fait longtemps que je n'ai pas lu Murakami et le sujet me tente. Je note donc ce livre.
Merci Tchezare et les lecteurs précédents pour vos critiques.
avatar
Zia
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 702
Age : 42
Localisation : Normandie
Genre littéraire préféré : Romans, romans historiques
Date d'inscription : 12/05/2015

http://ziaaz.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Murakami, Haruki] Sommeil

Message par Libellule le Sam 19 Nov 2016 - 17:45

J'aime beaucoup Murakami et j'etais heureuse de pouvoir lire "Sommeil" - une nouvelle.
Pour moi, elle est representative de l'univers de l'ecrivain ou se melent la vie et la mort, le reve et la realite, le conscient et l'inconscient. Un des livres les plus mysterieux et etrange de Murakami que j'aie lus.

L'absence de sommeil chez une femme de 30 ans, ne lui cause pas des troubles mentaux (ce que normalement, une insomnie de 17 jours devrait provoquer). Au contraire, elle trouve une autre vie bien plus eveillee et excitante. Son existence devient double - le jour, elle fait ses obligations routinieres de mere et epouse et elle les fait tres bien comme toujours, mais automatiquement et attend la nuit pour retrouver ses passe-temps norturnes qui lui plaisent. Allongée sur le canape du salon en buvant du cognac et en mangeant du chocolat, elle lit "Anne Karenine", un des romans russes qui avait marque sa vie d'etudiante. Est-ce un conflit entre la jeunesse insouciante et passionnante et la vie ulterieure ou la realite est soumise a des contraintes?

A la fin elle est enfermee dans sa voiture, la nuit, dans un parking desert, attaquee des deux cotes par deux ombres qui cherchent a renverser la voiture. Comme un passage deja preparé, vers l'au-dela.

Edition illustrée, de luxe, tres jolie:
avatar
Libellule
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 971
Age : 64
Localisation : Le pays d'Orphee
Genre littéraire préféré : Romans contemporains, a part romans de gare ou fantasy
Date d'inscription : 10/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Murakami, Haruki] Sommeil

Message par Zia le Sam 21 Jan 2017 - 13:02

Si l'idée de départ est bonne, le déroulement de cette nouvelle ne m'a pas convaincue.
L'héroïne découvre une situation étrange : ne plus dormir. Elle voit sa vie changer. Elle retrouve une liberté qu'elle n'avait plus en tant que mère de famille. Elle prend le temps de faire des activités pour elle, pour son développement personnel. Elle prend du recul sur sa vie et réfléchit à son parcours, ce qui n'est pas inintéressant.

J'ai retrouvé avec plaisir l'écriture sobre et ciselée de Murakami. Des phrases directes, sans fioritures. Un rythme à la fois dynamique et doux, qu'il est difficile de caractériser.

Mais la fin de l'histoire... n'est pas une fin. J'ai refermé le livre en me demandant quelle était cette imposture. J'ai retrouvé le même désagrément qu'à la lecture de L'instant présent de Guillaume Musso (même si, on est bien d'accord, on ne peut comparer ces deux auteurs aux antipodes l'un de l'autre). L'auteur choisit un sujet fantastique, le développe puis, ne sachant comment expliquer le phénomène ou permettre aux personnages d'en sortir, laisse le lecteur "en plan". Je trouve cela trop facile et presque malhonnête. Oscar Wilde, lui, avait eu le courage d'aller jusqu'à la mort du héros.

Pour résumer, vous l'aurez compris, je suis déçue, terriblement déçue, même si les illustrations sont originales et font de ce livre un bel objet.

J'avais peut-être été ensorcelée... Cela ne m'était jamais arrivé à moi, mais j'avais entendu parler de ce genre de choses par une amie de l'université qui en avait fait l'expérience. Elle m'avait expliqué qu'on voit la scène si nettement qu'on ne peut penser qu'il s'agisse d'un rêve. « Même maintenant, je suis sûre que ce n'était pas un rêve », avait-elle ajouté. Moi non plus, je n'avais pas l'impression d'avoir rêvé. Pourtant, c'était un rêve. Un rêve qui ressemblait étrangement à la réalité.

Quand avais-je lu un livre en entier pour la dernière fois ? Et duquel s'agissait-il ? J'avais beau réfléchir, je ne me rappelais pas le titre. Comment la vie pouvait-elle changer ainsi du tout au tout ? Où était passé l'ancien moi qui dévorait les livres comme un possédé ? Que représentaient pour moi cette époque-là et cette frénésie de lecture presque anormale ?

Ainsi, ne pas dormir ne me faisait plus peur. Je n'avais rien à craindre. Il fallait voir les choses positivement : ma vie prenait une nouvelle dimension, en fait. De dix heures du soir à six heures du matin, mon temps n'appartenait qu'à moi.
avatar
Zia
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 702
Age : 42
Localisation : Normandie
Genre littéraire préféré : Romans, romans historiques
Date d'inscription : 12/05/2015

http://ziaaz.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Murakami, Haruki] Sommeil

Message par Libellule le Sam 21 Jan 2017 - 13:28

Zia a écrit:
Mais la fin de l'histoire... n'est pas une fin. J'ai refermé le livre en me demandant quelle était cette imposture. J'ai retrouvé le même désagrément qu'à la lecture de L'instant présent de Guillaume Musso (même si, on est bien d'accord, on ne peut comparer ces deux auteurs aux antipodes l'un de l'autre). L'auteur choisit un sujet fantastique, le développe puis, ne sachant comment expliquer le phénomène ou permettre aux personnages d'en sortir, laisse le lecteur "en plan". Je trouve cela trop facile et presque malhonnête. Oscar Wilde, lui, avait eu le courage d'aller jusqu'à la mort du héros.

Pour résumer, vous l'aurez compris, je suis déçue, terriblement déçue, même si les illustrations sont originales et font de ce livre un bel objet.

Zia, tu es bien directe pour dire que ce livre t'a decue Twisted Evil . Tu as lu comment j'ai interprete la fin en pensant a la mort, mais c'est mon interpretation. Et puis, cette fin, n'a rien a voir avec l'idee du reste de la nouvelle. Pourquoi devrait-elle mourir? Mon interpretation tient mal.

Musso, je ne l'ai pas encore lu. En parlant d'Oscar Wilde, tu penses a laquelle de ses oeuvres?
avatar
Libellule
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 971
Age : 64
Localisation : Le pays d'Orphee
Genre littéraire préféré : Romans contemporains, a part romans de gare ou fantasy
Date d'inscription : 10/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Murakami, Haruki] Sommeil

Message par Zia le Sam 21 Jan 2017 - 16:46

Je parlais de Dorian Gray.

La fin, je suis déçue car je m'attendais à ce que l'héroïne trouve une issue à cette "pathologie" ou à ce qu'il se passe quelque chose dans sa vie de famille (si son mari découvre sa double vie, par exemple).

Je ne comprends pas pourquoi Murakami s'est arrêté là. Pourquoi ne pas avoir poursuivi dans un récit plus long ? Quel est le sens de cette nouvelle ? Dénoncer la routine de notre vie quotidienne d'adulte ? Prendre conscience qu'au fil des ans, nous oublions qui nous sommes vraiment pour nous enfermer dans un fonctionnement imposé par la société ?

Je trouve que le personnage n'utilise pas vraiment le temps ainsi retrouvé. Elle lit comme elle aimait le faire étant jeune. Mais elle ne construit rien, ne cherche pas à développer sa personnalité. J'imagine que de nombreuses personnes, dans une situation similaire (avoir toutes ses nuits devant soi sans avoir besoin de dormir) développeraient des activités créatrices, libéreraient leurs talents d'artiste.

Et puis, je ne me suis pas attachée à cette femme, qui a un fonctionnement très banal, routinier. Elle est mère au foyer et n'a de temps pour rien. Sa seule activité "personnelle" est d'aller nager 30 minutes par jour. Elle semble ne pas être humaine. Mais il y avait déjà un peu ça dans 1Q84 (j'ai oublié le prénom de l'héroïne mais elle avait un fonctionnement étrange aussi, centré sur le corps : elle entretenait son corps comme une mécanique bien huilée).

Bref, ce livre aurait mérité d'être plus long, plus développé. Dommage.
avatar
Zia
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 702
Age : 42
Localisation : Normandie
Genre littéraire préféré : Romans, romans historiques
Date d'inscription : 12/05/2015

http://ziaaz.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Murakami, Haruki] Sommeil

Message par Libellule le Sam 21 Jan 2017 - 19:47

Pas trop commesurables Dorian Grey et la dame de Sommeil. Juste l'aspiration a rester jeune ou a retrouver son Moi de ses jeunes annees.
La dame de Murakami brise le vide existentiel et peut-etre (je reviens a ma these), peut-etre qu'il lui faut une metamorphose.

Les personnages de Murakami sont toujours entoures d'un mystere, leurs actes ne sont pas souvent comme les notres.
L'heroine de 1Q84 c'est Aomame. Elle maintenait son corps en excellente forme a cause du metier qu'elle exercait.
Le fantastique est toujors present dans les histoires et les actes des personnages de notre cher Haruki. Mais ca, on le sait.

J'ose esperer un nouveau roman de lui qui soit par exemple comme "Kafka sur le rivage" que j'aime beaucoup.
avatar
Libellule
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 971
Age : 64
Localisation : Le pays d'Orphee
Genre littéraire préféré : Romans contemporains, a part romans de gare ou fantasy
Date d'inscription : 10/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Murakami, Haruki] Sommeil

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum