Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

MISHIMA,Yukio

Aller en bas

MISHIMA,Yukio Empty MISHIMA,Yukio

Message par nunu Dim 23 Fév 2014 - 18:46

Longtemps que j'avais envie de vous parler de cet écrivain majeur de la littérature du 20° siècle.

Yukio Mishima est le nom de plume de Kimitake Hiraoka (j'écris à la française car les Japonais mettent le nom avant le prénom, ça sera plus facile pour s'y retrouver). Il est né en 1925 d'une famille descendant de paysan du coté de son père et de samourai du côté de sa mère (je simplifie au maximum pour pas rentrer dans l'histoire japonaise). il est élevé par sa grand mere et ne retrouve sa famille qu'a l'age de 12 ans. Il est élevé ensuite par une père très dur et autoritaire qui  déteste le penchant pour la littérature de son fils alors que sa mère a toujours été son premier supporter. De sa jeunesse et surtout du contact de sa grand mere vient sa fascination pour la mort qui le poursuivra jusqu'à la fin de sa vie.


Il commence à écrire très tot, son premier écrit La forêt tout en fleur sera publié en 1944 bien qu'écrit quelques années plus tôt. Il échappe à la conscription pendant la seconde guerre mondiale mais le regrettera plus tard car il aurait pu y trouver une mort héroique.

Après la guerre il continue à écrire soutenu par sa mère puis il rencontre celui qui sera son plus grand soutien Yasunari Kawabata, premier japonais à obtenir le Prix Nobel de Littérature et 1968. Il revient célèbre à l'age de 24 ans avec Confession d'un masque, à partir de là, il devient un écrivain prolifique. Ce roman devient vite célèbre et raconte l'homosexualité refoulé d'un jeune garçon. Le sujet est tabou à l'époque au Japon et l'homosexualité de Mishima est un secret de Polichinelle mais est souvent occulté dans pas mal d'oeuvre qui lui sont consacré. En 1968 son ami Yasunari Kawabata obtient le Nobel, et Mishima trois fois pressenti pour le prix sait qu'il a laissé passer sa chance. Il a aussi écrit des nouvelles, des pièces de Théâtre.


Mais plus que son statut d'écrivain  c'est la personnalité de Mishima qui est interessante, Homosexuel certes mais marié et père de deux enfants pour préserver les apparences. Très tôt il ne se reconnait plus dans le Japon d'après guerre et veut restaurer la grandeur de Japon et de l'Empereur. Pour cela entre l'écriture et le tournage de films, il crée une milice Tatenokai pour restaurer la grandeur du Japon. En 1970 après avoir apporté à son éditeur le manuscrit de sa Tétralogie, la Mer de la Fertilité (ce qui reste son chef d'œuvre), il prend en otage avec 4 membres de sa milice le Général qui commande les Forces d'Autodéfense du Japon. Par un discours il tente de rallier les soldats présents à sa cause mais voyant son échec se retire et se donne la mort par Seppuku (hara kiri). La décapitation survient juste après (http://fr.wikipedia.org/wiki/Seppuku)


Beaucoup pense que cette action était prémédité de longue date comme en témoigne certains de ses écrits récent. Marguerite Yourcenar dira même "la mort de Mishima est l'une de ses œuvres et même la plus préparée de ses œuvres". Elle écrira en 1981 un essai sur l'écrivain.


Bibliographie :



Une matinée d'amour pur, nouvelles (1946-1965)
Une histoire sur un promontoire (1946)
Haruko (1947)
Le Cirque (1948)
Papillon (1948)
La Lionne (1948)
Un voyage ennuyeux (1949)
Une matinée d'amour pur (1965)


Pèlerinage aux Trois Montagnes, nouvelles (1946-1965)
Jets d'eau sous la pluie (1965)
Pain aux raisins (1963)
Ken (1963)
La Mer et le Couchant (1955)
La Cigarette (1946)
Martyre (1964)
Pèlerinage aux Trois Montagnes (1965)


Confession d'un masque (1949)
Une soif d'amour (1950)
Les Amours interdites (1953)
Les Ailes (1951)

La Mort en été, nouvelles (1953-1966)

La Mort en été (1953)
Trois Millions de yens (1960)
Bouteilles Thermos
Le Prêtre du temple de Shiga et son amour (1954)
Les Sept Ponts (1958)
Patriotisme (1960)
Dojoji (1953)
Onnagata (1957)
La Perle
Les Langes (1955)


Le Tumulte des flots (1954)
Cinq Nôs modernes, théâtre (1956) Sotoba Komachi
Yoroboshi
Le Tambourin de soie
Aoi
Hanjo

Le Pavillon d'or (1956)
Le Palais des fêtes (1957)
La Maison de Kyoko (1959)
Après le banquet (1960)
L'Arbre des tropiques, théâtre (1960)
Le Marin rejeté par la mer (1963)
L'École de la chair (1964)

La Mer de la fertilité, tétralogie (1964-1970)

Neige de printemps (1968)
Chevaux échappés (1969)
Le Temple de l'aube (1970)
L'Ange en décomposition (1970)


La Musique (1965)
Les Paons (1965)
Madame de Sade, théâtre (1965)
Le Japon moderne et l'éthique samouraï, essai (1967)
Le Soleil et l'Acier, essai (1968)
Mon ami Hitler, théâtre (1968)
La Terrasse du roi lépreux, théâtre (1969)
Le Lézard noir, théâtre (1969)
Dōjōji et autres nouvelles, traduction française de nouvelles extraites de La mort en été (1966)
Djisei (les deux derniers poèmes de Mishima) (1970)
Kawabata Yasunari - Mishima Yukio, Correspondance 1945-1970 (1997)

nunu
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 137
Localisation : dijon
Emploi/loisirs : bibliothécaire
Genre littéraire préféré : SF, policier, Beat generation, littérature américaine
Date d'inscription : 19/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum