Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres

Aller en bas

Votre avis ?

[Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres Vote_lcap0%[Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres Vote_lcap100%[Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres Vote_lcap0%[Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres Vote_lcap0%[Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres Vote_lcap0%[Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres Vote_lcap0%[Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres Empty [Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres

Message par Cassiopée le Jeu 23 Aoû 2018 - 15:51

[Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres Rome-n10

Rome ne paie pas les traîtres
Auteur : Matthieu Paulo
Éditions : Les Sentiers du Livre (3 Juillet 2018)
ISBN : 9782754307314
285 pages

Quatrième de couverture

En 147 av. J. C., alors que Rome vient d'anéantir définitivement Carthage, elle est confrontée à un nouveau danger : une révolte se lève dans toute l'Hispanie. Les Celtibères, voulant se libérer du joug romain, placent tous leurs espoirs en un berger : Viriathe. Des légions entières sont décimées, des milliers de soldats tombent. Alors que les Romains pensaient qu'il ne s'agissait que d'une rébellion passagère, ils finissent par prendre cette menace au sérieux et s'engagent dans un effort de guerre considérable. Scipion Emilien le Second Africain, chef militaire héroïque, s'appuie sur la volonté éteinte d'un homme populaire : le centurion Juventus Thalmas.

Mon avis

Les Guerres celtibères eurent lieu au troisième et au deuxième siècles avant Jésus-Christ entre la République romaine et les différents peuples celtibères, qui habitaient dans la zone moyenne de l'Èbre et le plateau supérieur. C’est dans ce contexte historique que se déroule le roman « Rome ne paie pas les traîtres ». On y rencontre Viriathe (un personnage ayant existé dont on sait peu de choses), un jeune berger qui va oser tenir tête aux troupes romaines. En face de lui et des hommes qu’il rallie à sa cause, des guerriers romains aguerris, solides, habitués aux combats et sachant s’organiser. Pot de fer contre pot de terre ? Ce serait sans compter sur les inévitables trahisons, mensonges, magouilles, secrets espionnés et révélés que comportent la société et sans oublier la fourberie de certaines femmes…..

Pour faire relever la tête aux romains, le centurion Juventus Thalmas, qui était au bord de la faillite, est missionné. L’occasion pour lui, s’il réussit le défi, de redorer son blason et de monter en grade. Sa femme, Claudia, belle et ambitieuse le pousse à accepter même s’il doit partir combattre loin de leur foyer. Elle pensera à lui, lui restera fidèle, dit-elle …. Alors, il y va et la situation ne va pas être aussi facile qu’on lui l’avait fait miroiter. D’abord, il y a des hommes qui jouent « double jeu » et qui vont lui faire des infidélités et puis en face, il y a Viriathe et ses acolytes. Le jeune homme pousse tous ceux qui lui font confiance à donner le maximum. Il est pugnace, rebelle, assoiffé de vengeance et il n’ a plus rien à perdre. Sa détermination et sa rage sont exceptionnelles.
Dans ce récit, au fil des chapitres, nous allons suivre les « aventures » de ces deux hommes. Lorsqu’il s’agit du centurion, c’est lui qui s’exprime et qui dit « je », sinon le reste du texte est à la troisième personne. Bien ancré dans la période présentée avec des personnages très crédibles, développant les mœurs et coutumes de l’époque (avec un vocabulaire adapté), le texte de Matthieu Paulo est non seulement intéressant, mais également très vif, captivant par les faits que l’on voit se dérouler sous nos yeux. Fresque vivante et visuelle, on s’approprie très vite les différents protagonistes et on suit sans peine tous les événements.

Je ne connaissais pas Viriathe et ce roman m’a donné l’envie de le découvrir un peu plus. J’ai donc consulté différents documents et c’est bien en rapport avec ce qu’on lit dans ce recueil. L’auteur a réussi là un roman abouti, complet, fascinant. Il le fait avec un style et une écriture de qualité et une documentation complète qu’il a parfaitement intégrée à son intrigue. Non seulement, on passe un agréable moment de lecture mais en plus on apprend plein de choses ! Que demander de plus ?

_________________
[Paulo, Matthieu] Rome ne paie pas les traîtres Cassio11
Cassiopée
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 12266
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum