Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Borny, Nil] Le début de la faim

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

[Borny, Nil] Le début de la faim Vote_lcap0%[Borny, Nil] Le début de la faim Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Borny, Nil] Le début de la faim Vote_lcap100%[Borny, Nil] Le début de la faim Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Borny, Nil] Le début de la faim Vote_lcap0%[Borny, Nil] Le début de la faim Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Borny, Nil] Le début de la faim Vote_lcap0%[Borny, Nil] Le début de la faim Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Borny, Nil] Le début de la faim Vote_lcap0%[Borny, Nil] Le début de la faim Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Borny, Nil] Le début de la faim Vote_lcap0%[Borny, Nil] Le début de la faim Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Borny, Nil] Le début de la faim Empty [Borny, Nil] Le début de la faim

Message par Eiger le Sam 10 Nov 2018 - 14:48

[Borny, Nil] Le début de la faim 51n8qn10
 
Une histoire de zombie par comme les autres ! Le Premier Roman de Gare RER
 
Année de parution : 2018
Nombre de pages : 454
ISBN : 979-10227-5514-6
Editions : Autoédition
 
***Résumé (quatrième de couverture) :
 
« "C'est la fin du monde ! On va tous y rester et crever dans d'atroces souffrances et... une bombe atomique me kiffe ?! La vie est vraiment fantastique !"
Un étrange phénomène se propage dans la capitale française et sa banlieue, transformant la majorité de la population en monstres avides de chair humaine. Pour une raison inconnue, certains survivants ne présentent aucun symptôme. 
L'épidémie est vécue à travers les yeux de femmes et d'hommes que rien ne prédestinait à se rencontrer. 
Mathieu, Natacha et Louis vont se croiser d'une manière bien singulière. Se croyant bien à l'abri, ils apprendront que les hordes de morts-vivants qui sillonnent les rues sont loin d'être leur seul problème.
Malgré eux, ils vont s'immerger jusqu'aux origines du mal.
Le Début de la Faim est également le récit d'une histoire d'amour déguisée en roman apocalyptique. »
 
***Quelques mots sur l’auteur :
 
Auteur du premier Roman de Gare de RER, si nos sources sont bonnes.
Addict à la bande-dessinée qu'il a essayé de pratiquer. Malheureusement, munit de deux mains gauches, il dessine comme un pied.
Découverte tardive d'une passion pour l'écriture et surtout les histoires abracadabrantesques.
« Le Début de la Faim » est son premier roman. 
Une suite est actuellement en chantier : « VIKTOR » [Source_site de l'auteur]
 
***Maintenant, place au livre !
 
Une histoire de zombie par comme les autres ! Le Premier Roman de Gare RER
 
Mon cher lecteur, ma chère lectrice, pour tout te dire et ne rien te cacher, ce roman, je l’aime autant que qu’il m’énerve ! Woaw c’est très tranché ! Oui enfin euh…
 
Bref, un roman de Gare RER. L’autre jour, je rencontre Nil Borny. Très sympathique et atypique comme bonhomme, j’ai commencé à discuter avec lui. Il m’a dit un roman de gare RER… J’ai dit ok ! Il m’a dit des zombies, j’ai d’accord. Il m’a dit une histoire d’amour, j’ai dit « ah d’accord » ! J’ai lu le livre et je n’ai pas compris pourquoi le roman de Gare RER… Bref, j’ai lu un roman de gare RER J (allez jeter un œil sur son site Wink adresse en fin de chronique).
 
C’est l’histoire de la population de notre Capitale : Paris, qui part en vrille totale ! Un matin, alors que n’importe quel quidam part à son travail, à l’école ou fait l’école buissonnière, des choses étranges se déroulent… Des personnes qui se transforment en zombies des horreurs qui se déchaînent partout, une section de recherche qui joue à Dr Frankenstein, des militaires dézingués (ça, ça paraît à peu près normal), des personnes tombent amoureuses… Mais c’est quoi tout ce foutoir ? Nil… Nil ? Qu’est-ce que tu nous as fait ?! C’est le bazar !
 
Oui, c’est le bazar ! Nous allons suivre cette population qui plonge peu à peu dans apocalypse ! Et puis pas qu’un peu ! D’abord à travers les yeux de notre jeune personnage féminin et un peu borné (agent de la RATP ah, peut-être un début d’explication ?), agressive (bombe atomique dans tous les sens du terme) Natacha qui a vécu déception sur déception avec les hommes ! D’où son côté Grrrr ! Elle, je ne la comprend pas ! Elle m’énerve ! Enfin bon, continuons ! On rencontre également Bernie, le pauvre, c’est le collègue de Nathacha… Ensuite, nous allons retrouver quelques hommes, femmes et adolescents qui n’ont pas été contaminé ou bouffé par ces horribles choses ! Tous les personnages de ce livre sont importants ! Et amène son pesant de cacahuète.
 
On ne regarde pas trop les monstres qui font grrr, grrr, grrr enfin si, mais ils se font dégommer. Alors ça, si vous ne le comprenez pas, moi, je ne sais plus comment vous l’expliquer ! Dans le livre, le nombre de fois où les personnages dégomment des têtes, c’est hallucinant et laçant !
Bref, ce qui est sympa, ici c’est la manière dont est amenée l’histoire. C’est un genre de roman chorale où tous les personnages ont une histoire chacun de leur côté et qui se rejoignent à un moment donné (soit par des liens de l’histoire, soit physiquement). On a également le côté innovant, ce qui est plutôt rare dans le monde des zombies.
 
Ce que j’ai apprécié mais qui m’a un peu crispé aussi à d’autres moment c’est l’humour caustique ! Il y en a à peu près partout. C’est rafraîchissant, tordant, mais aussi agaçant et déroutant ! Ben oui quoi ! Nil, quand je suis plongé dans un moment de suspense y’en a un qui me sort une vanne pourri ! Alors oui, c’est drôle, mais je ne m’y attends pas alors ça me grrrr ! Mais à d’autres moments, j’avoue que ça m’a fait rire J Et pour finir un petit bémol, il y a des moments de suspense en demi-mesure que j’aurai aimé plus poussé, plus fou, plus lourd, plus anxiogène…
 
Mais ce que j’ai oublié de vous dire, c’est que cette histoire a du sens, elle est recherchée, elle tient à peu près très bien la route (sauf peut-être les prêchiprêcha des amoureux qui sont au demeurant assez drôle j’avoue). Mon cher lecteur, ma chère lectrice, vous trouverez ici du suspense, une évolution dans l’histoire avec une vraie histoire ! Et pas « c’est l’apocalypse, tout le monde se fait bouffer et fin ! » Non, pas du tout ! C’est ce que j’ai aimé ici ! C’est une vraie histoire avec des explications rationnelles de surcroit ! Comme une enquête avec des retournements et des rebondissements.
 
L’écriture de Nil Borny est malgré tout assez fluide et fait vraiment prendre vie à ses personnages. Ils ont tellement de charisme que pour certains, si on les avait en face, on ne resterait pas de marbre ! C’est teinté d’humour, parfois grinçant certes, mais c’est aussi ce qui fait le charme de ce roman Fantasy. On s’attache à certains comme à Théo, Bouli ou Flip…
 
Je ne vous en dis pas plus, je vous conseille de prendre un peu de temps pour lire ce livre, prenez le comme un roman de gare RER J c’est-à-dire une lecture simple, légère, sans prise de tête, mais qui tient la route Wink Nil, j’ai enfin trouvé la définition J Bref, je vous conseille un roman de gare RER !

_________________
On veut ? On peut ? Alors on fait ! Et si on ne peut pas, on trouve des solutions !
Eiger
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2365
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum