Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Staël, Madame de] Trois nouvelles

Aller en bas

Votre avis sur ce livre :

[Staël, Madame de] Trois nouvelles Vote_lcap0%[Staël, Madame de] Trois nouvelles Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Staël, Madame de] Trois nouvelles Vote_lcap0%[Staël, Madame de] Trois nouvelles Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Staël, Madame de] Trois nouvelles Vote_lcap100%[Staël, Madame de] Trois nouvelles Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Staël, Madame de] Trois nouvelles Vote_lcap0%[Staël, Madame de] Trois nouvelles Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Staël, Madame de] Trois nouvelles Vote_lcap0%[Staël, Madame de] Trois nouvelles Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Staël, Madame de] Trois nouvelles Vote_lcap0%[Staël, Madame de] Trois nouvelles Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Staël, Madame de] Trois nouvelles Empty [Staël, Madame de] Trois nouvelles

Message par elea2020 Mer 13 Mai 2020 - 18:14

Trois Nouvelles
Madame de Staël
folio
99 pages
ISBN : 978-2-07-035976-9

[Staël, Madame de] Trois nouvelles Trois_10

Résumé de couverture :
Dans ces climats brûlants, où les hommes, uniquement occupés d'un commerce et d'un gain barbares, semblent, pour la plupart, avoir perdu les idées et les sentiments qui pourraient leur en inspirer l'horreur, une jeune fille, nommée Pauline de Gercourt, avait été mariée à l'âge de treize ans à un négociant fort riche, et plus avide encore de le devenir. Orpheline et mal élevée par un tuteur ami de son époux, et tout à fait dans le même genre, elle épousa M. de Valville, sans connaître la valeur de l'engagement qu'elle prenait, sans avoir réfléchi ni sur le présent ni sur l'avenir.

Germaine de Staël (1766-1817) est l'auteur d'une oeuvre considérable à laquelle sa dimension historique, politique, philosophique et littéraire assure une place de premier plan. Fille de Necker, longtemps compagne de Benjamin Constant, elle fit de sa résidence de Coppet un centre de diffusion exceptionnel des idées libérales et romantiques.

Mon avis :
J'ai passé un bon moment à lire ces trois nouvelles, faciles à parcourir, faciles à laisser aussi. L'ensemble donne l'impression de situations un peu artificielles créées pour étudier les sentiments qui seraient possibles dans ce cas, un peu comme un exercice de salon mondain. A partir de là, Mme de Staël a un style enlevé et une manière vive de dépeindre les sentiments, c'est plutôt agréable à lire, mais il n'y a pas vraiment d'enjeu.
Dans la première nouvelle, Mirza ou lettre d'un voyageur, un narrateur relate sa rencontre avec Ximéo, un jeune homme autrefois prince dans sa région du Sénégal, et délivré de l'esclavage, travaillant à présent dans une plantation modèle. Celui-ci lui fait le récit de son amour pour Mirza, jeune femme solitaire et très sage, qui lui a donné tout son amour et dont il s'est lassé, non sans connaître une grande douleur quand il comprend quel amour il a perdu, et sans chercher à se racheter.

C'est un peu la même situation qui se pose dans Adélaïde et Théodore : Adélaïde, jeune femme habituée au monde et un peu vaine, mais sensible, séjourne à la campagne chez une tante et rencontre Théodore. Ils s'éprennent tous deux l'un de l'autre, mais Théodore est un jeune homme épris de perfection et d'absolu, et si le moindre nuage ternit chez l'être aimé l'expression de son amour, il en vient aux pires extrémités.

La dernière nouvelle, Histoire de Pauline, propose encore sensiblement la même situation, mais compliquée de l'honneur d'une jeune fille avilie par un homme pervers qui a profité d'elle, et qui regagne le sens de l'honneur et de la vertu chez une femme de bien qui l'aide à fuir et la recueille. Alors, elle rencontre Edouard, dont elle ne se juge pas digne au départ, et aux avances duquel elle se dérobe. Mais elle finit par se laisser convaincre par sa protectrice, soucieuse de son bonheur, et par l'épouser, en lui cachant ce lourd secret qu'il finira malheureusement par apprendre...

Ce sont trois récits bien menés, tragiques dans le ton, qui offrent une réflexion sur la relation de couple, l'amour, et la notion que peut avoir chacun de l'amour fusionnel, où l'on ne serait heureux.se qu'en se fondant en l'autre et en vivant pour lui et par lui.

Ce sont aussi des réflexions sur l'éducation, l'expérience que confère la vie, qui peut amener à s'amender, mais aussi à vivre des traumatismes et à ne plus pouvoir se relever du déshonneur, surtout dans une société sévère, qui a vite fait de juger des fautes de jeunesse.
Madame de Staël avait, dit-on, reçu une éducation un peu trop libre, et lorsqu'elle décrit une jeune fille dans le monde, on sent qu'elle n'arrive pas à juger vraiment une certaine légèreté, envie de s'amuser, même si cela fait le malheur de l'autre.

Nous sommes dans un entre-deux ou il faut encore juger cela, alors qu'aujourd'hui, nous serions sévères pour celui qui exige de posséder totalement l'autre, et de ne le (la) voir vivre qu'avec lui, sans s'intéresser à rien ni personne d'autre. On jugerait ce type de relation étouffante, et d'une certaine manière, l'auteur en démontre l'impossibilité.
Certains passages sur l'incompréhension entre deux jeunes gens, le malheur qui s'installe parce que chacun(e) attend que l'autre le comprenne avant de parler, le malentendu qui pèse parce qu'on est trop fier(e) pour demander ou vérifier un doute, une inquiétude ; ces passages sont remarquablement réussis, très justes psychologiquement, et c'est ce qui m'a touchée, quoique je sois restée un peu étrangère à ces histoires romantiques de passions et de vertu.

Extrait:
"Adélaïde riche et belle attirait tous les hommages ; elle n'aimait pas moins Théodore, mais elle réunissait le goût du monde à ce sentiment et sans cesser de la dominer, l'amour ne l'occupait pas uniquement ; elle n'aurait point été dans une fête où l'on n'eût pas invité Théodore, mais elle préférait quelquefois le bal à la solitude avec lui. Elle lui dédiait ses succès, mais elle voulait en avoir ; s'il lui parlait au milieu du monde, elle quittait tout pour lui répondre ; mais s'il la laissait danser ou briller dans la conversation, elle y consacrait la soirée entière : elle n'aurait pu vivre sans Théodore, mais elle pouvait s'amuser sans lui. Si Adélaïde s'était aperçu de son propre changement, à l'instant même il n'aurait plus existé ; mais elle trouvait simple d'aimer le monde, de s'y plaire, d'y réussir ; et pensant que son époux devait partager ce sentiment, elle ne formait pas un doute qu'il ne l'éprouvât. Le premier nuage de tristesse qu'Adélaïde remarqua sur le visage de Théodore lui causa tant de peine, elle lui offrit de si bonne foi le sacrifice absolu de tous les plaisirs de la société, que lui-même ne voulut pas l'accepter. Parfaitement rassurés l'un par l'autre, Adélaïde recommença à se livrer à ses goûts, et Théodore qui l'en avait priée n'osa lui avouer qu'il eût désiré de ne pas obtenir si parfaitement ce qu'il avait demandé." (page 58)

Je voterais 3/5.
elea2020
elea2020
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2596
Age : 52
Localisation : 44
Emploi/loisirs : enseignante en reconversion
Genre littéraire préféré : dystopies et classiques, littérature russe
Date d'inscription : 02/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum