Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Lecaye, Alexis] Les Dames - Tome 5 : Dame d'atout

Aller en bas

Votre avis

[Lecaye, Alexis] Les Dames - Tome 5 : Dame d'atout Vote_lcap0%[Lecaye, Alexis] Les Dames - Tome 5 : Dame d'atout Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Lecaye, Alexis] Les Dames - Tome 5 : Dame d'atout Vote_lcap0%[Lecaye, Alexis] Les Dames - Tome 5 : Dame d'atout Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Lecaye, Alexis] Les Dames - Tome 5 : Dame d'atout Vote_lcap0%[Lecaye, Alexis] Les Dames - Tome 5 : Dame d'atout Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Lecaye, Alexis] Les Dames - Tome 5 : Dame d'atout Vote_lcap0%[Lecaye, Alexis] Les Dames - Tome 5 : Dame d'atout Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Lecaye, Alexis] Les Dames - Tome 5 : Dame d'atout Vote_lcap100%[Lecaye, Alexis] Les Dames - Tome 5 : Dame d'atout Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Lecaye, Alexis] Les Dames - Tome 5 : Dame d'atout Vote_lcap0%[Lecaye, Alexis] Les Dames - Tome 5 : Dame d'atout Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Lecaye, Alexis] Les Dames - Tome 5 : Dame d'atout Empty [Lecaye, Alexis] Les Dames - Tome 5 : Dame d'atout

Message par Sharon le Mer 28 Oct 2020 - 0:44

[Lecaye, Alexis] Les Dames - Tome 5 : Dame d'atout Couv1711

Titre : Dame d'atout
Auteur : Alexis Lecaye
Editeur : éditions du Masque
Nombre de pages : 480 pages.

Présentation de l’éditeur :

Le commissaire Martin est appelé au milieu de la nuit : le corps d’une fillette vient d’être retrouvé sur le périphérique entre Paris et Pantin. Malgré ses années de service, Martin ne peut s’habituer aux meurtres d’enfants et c’est animé d’une rage folle qu’il se rend sur les lieux du crime. Très vite, l’enquête le conduit au domicile d’un certain Akim Fédiche. Mais l’homme, récemment sorti de prison, semble impossible à confondre et les recherches pour l’interroger restent vaines. Jusqu’à ce qu’on le retrouve pendu, en pleine forêt, à une centaine de kilomètres de Paris dans un simulacre de suicide…

Mon avis :

J’ai enchainé la lecture des deux derniers tomes des dames – série signée Alexis Lecaye – et je dois dire que j’ai parfois du mal à distinguer les deux intrigues, voire à les distinguer des intrigues précédentes. L’une des raisons est que l’on retrouve un des tueurs d’un tome à l’autre, qu’il soit traqué, arrêté, ou relâché. La seconde raison est l’importance donnée aux problèmes personnels des enquêteurs. N’en jetez plus, c’est littéralement : « tu veux ou tu veux pas ? » Martin et Marion ont un fils, Rodolphe, se sont séparés, se sont remis, et dans ce tome, ils se séparent à nouveau à la suite d’une incartade de Martin. Je préfère ce terme à « coup d’un soir », et pourtant, c’est bien de cela dont il s’agit. Marion pourrait être policière : ce sont les cheveux blonds dans le caleçon qui ont trahi Martin ! Fort heureusement, elle n’est pas policière, elle n’est pas membre des experts, et ne fera pas de test ADN. Pardon, je m’égare ? Je vous assure que je prends plus de plaisir à écrire cela qu’à lire ce roman.
Si je retire les atermoiements sentimentaux des principaux enquêteurs, le récit aurait dû être poignant : une fillette est retrouvée morte, une autre est portée disparue, le compte à rebours a commencé pour la retrouver vivante. Partie poignante s’il en est, tout comme la dignité de sa famille. Alors, qu’est-ce qui cloche ? Nous savons à la moitié du roman qui est coupable, pourquoi il a agi ainsi, qui l’a aidé, qui l’a couvert, et le roman aurait pu se terminer une centaine de pages plus tôt. Parce que je ne m’intéresse que fort peu aux coupables, parce que nous évoluons avec lui dans un milieu très aisé, dans lequel sa mère a pu financer les traitements qui étaient censés le soigner. Ces « délires » ne m’attirent pas plus que cela, non plus que les questionnements traditionnels de son épouse, qui ne comprend pas ne pas avoir vu ce qui clochait chez son mari – si cela se voyait si facilement, cela se saurait.
Bref, passez votre chemin, il est d’autres rivages littéraires policiers à visiter.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 10539
Age : 42
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur
Genre littéraire préféré : romans policiers et polars
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum