Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le Deal du moment : -31%
Play-Doh – 36 pots de Pate à Modeler ...
Voir le deal
17.99 €

Seinen :Pandemonium série [Shibamoto, Shô]

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé du livre?

Seinen :Pandemonium  série [Shibamoto, Shô] Vote_lcap100%Seinen :Pandemonium  série [Shibamoto, Shô] Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
Seinen :Pandemonium  série [Shibamoto, Shô] Vote_lcap0%Seinen :Pandemonium  série [Shibamoto, Shô] Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Seinen :Pandemonium  série [Shibamoto, Shô] Vote_lcap0%Seinen :Pandemonium  série [Shibamoto, Shô] Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Seinen :Pandemonium  série [Shibamoto, Shô] Vote_lcap0%Seinen :Pandemonium  série [Shibamoto, Shô] Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Seinen :Pandemonium  série [Shibamoto, Shô] Vote_lcap0%Seinen :Pandemonium  série [Shibamoto, Shô] Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Seinen :Pandemonium  série [Shibamoto, Shô] Vote_lcap0%Seinen :Pandemonium  série [Shibamoto, Shô] Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

Seinen :Pandemonium  série [Shibamoto, Shô] Empty Seinen :Pandemonium série [Shibamoto, Shô]

Message par Petit poulet Dim 10 Jan 2021 - 21:07

Seinen :Pandemonium  série [Shibamoto, Shô] Image-10
“Ceux qui hantent le ciel”…
A la simple évocation de ces êtres supérieurs qui déchaînent sur terre des catastrophes naturelles aussi imprévisibles que meurtrières suffit à faire frémir les plus braves.
La rumeur veut qu’ils aient élu domicile au nord d’une ville côtière, sur des terres inexplorées et entourées de falaises vertigineuses que nul n’ose approcher…
C’est pourtant à leur rencontre que se dirige Zipher, transportant sur son dos le cercueil qui contient la dépouille de sa défunte petite amie… Pour lui, c’est certain, les mystérieux magiciens entendront ses suppliques et ramèneront sa dulcinée à la vie. Quand, épuisé, il s’écroule à l’approche de sa destination, il est recueilli par Domika, une des habitantes du village qui l’a pris en pitié. À son réveil, Zipher doit se rendre à l’évidence : en guise de miracle, c’est une détresse plus grande encore que la sienne qui l’attend dans le village des sorciers…(source: manga-news.com)


Je ne sais pas dire à quel point je ne serai pas objectif sur ce manga, tellement celui-ci a eu une influence, une vibration ou je ne sais quoi qui m'a bouleversé, allez savoir pourquoi...
Ce qui m'a plus est TOUTE l’œuvre en général en commençant par le dessin. Au-delà du fait que je le trouve admirable et d'une qualité rarement égalée, on ne peut pas dire qu'il est ordinaire, cela est certain. Il est très détaillé sans surcharger non plus les planches de détails inutiles et utilisant des animaux anthropomorphiques pour son manga, l'auteur se fait plaisir à créer quelque chose de complètement singulier qui ne renvoit à rien de connu, nous transportant complètement dans son imagination et son univers et avec juste ce qui compte pour qu'on en saisisse les tenants et les aboutissants.
Ensuite l'histoire, presque fantastique au départ, on se rend vite compte que le protagoniste principal va déchanter pour se tourner vers le dramatique, insérer des personnages avec lesquels on va s'attacher juste ce qu'il faut pour que nous ressentions de l'empathie, Zipher passant de victime, chanceux et presque traitre. Il ne faut pas s'attendre à du fantastique mais quelque chose qui y ressemble en fond, n'étant jamais présent directement mais ayant toujours une influence centrale sur le récit qui prend un mélange de steampunk, fiction ou époque moderne, avec un flou toujours entretenu pour que cette histoire ne se retrouve pas dans un reconnu mais dans un inconnu complet, prétendant à l'Universel.
Et la thématique s'y prend complètement, pouvant être vue à la fois comme un thème militant envers les minorités quelconques, les marginaux, les boucs-émissaires, les exclus ou les détestés. C'est là que je trouve que l'auteur fait un tour de force en utilisant des animaux anthropomorphiques comme personnages, les différences se voient sans être clichées. Utilisant tous les leviers qu'il a créé, il crée des monstres qui sont les symboles d'un monde qui souffre, autant détestés que craint, admirés que rejetés. On à là un paradoxe des fantasmes que suscite ce qui n'est pas commun à des conventions collectives et qui devient chargé d'un autre imaginaire pour les rendre  existant hors de ce qu'ils sont (la sorcière et la femme hors des conventions sociales, le crétin des alpes laideur absolue enfanté par la beauté de la montagne, l'albinos persécuté et pourtant utilisé dans une pharmacopée traditionnelle, si si ça existe encore). En dessinant un vautour à trois paires d'ailes, une renarde au bras de lézard ou encore un autre avec les tentacules à la place des pieds, ce qui peut paraître invisible dans le monde réel saute aux yeux, les personnages n'étant pas de plus toujours reconnaissable en tant qu'appartenant à une espèce précise.
Bref, pour finir je donnerais les quelques points négatifs, à commencer par le sens de lecture occidental et l'utilisation de la couleur (ce qui choquera probablement les puristes) mais en utilisant une seule couleur cela n'est pas si transgressif, allant d'une couleur cuivrée au noir au lieu du blanc au noir. Enfin la fin est un peu trop facile du type happy end américain ce qui est dommage vu que le lecteur aurait facilement pu pleurer toutes les larmes de son corps à l'avant dernier twist (mais bon, l'auteur nous épargnera au moins l'envie de sauter d'une falaise).
Quoiqu'il arrive je recommande très chaudement cette œuvre qui, même si elle peut ne pas plaire, aura le mérite de ne pas ressembler à ce qui se trouve dans le genre du manga aujourd'hui.

Petit poulet
Nouveau membre
Nouveau membre

Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 22
Localisation : Grenoble
Emploi/loisirs : étudiant
Genre littéraire préféré : tout ce que je ne connais pas
Date d'inscription : 26/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum