Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé

Aller en bas

Quel est votre avis sur ce roman, premier tome du cycle ?

[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé Vote_lcap100%[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé Vote_lcap0%[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé Vote_lcap0%[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé Vote_lcap0%[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé Vote_lcap0%[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé Vote_lcap0%[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé Empty [Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé

Message par elea2020 Mar 25 Mai 2021 - 10:40

La Vie d’Oru, héros désabusé
Tome 1, Le Refuge du passé

Julien Bonin
Kyklos
548 pages
ISBN : 978-2-918406-30-3

[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé 31zefs10

Résumé de couverture :
Dans le paisible village de Shindo, Oru mène une vie heureuse auprès de son ami Aruma, du Vénérable, son mentor, et de la fille adoptive de celui-ci. L'adolescent ignore le secret de ses origines et ne sait pas encore que le Destin, par l'intermédiaire d'un officier du seigneur Chaxuih, venu annoncer à la communauté l'augmentation de la dîme du riz, va bouleverser son existence. Car déjà les Puissants du Gokara préparent des alliances et ourdissent des complots gui réveilleront bientôt le spectre de la guerre des Riazus, lorsque le continent s'était embrasé par la faute des Ombriens sortis de l'immense forêt d'Ellaris.

Le refuge du passé, premier volume d'une série de manuscrits perdus et retrouvés, introduit les Récits de la guerre d'Ellaris, connue aussi sous le nom de «guerre des Marchands», composés pour l'instruction et l'édification du plus jeune fils du grand sénateur Ersin, de la république de Naku, auxquels a été ajoutée l'autobiographie d'Oru l'Elleïre.

Un récit initiatique gui immerge le lecteur au plus profond d'un univers mythopoétique.

L'auteur est né en 1975 en région parisienne. Après avoir obtenu un bac économique, il poursuit des études d'histoire à la Sorbonne.
Pourvu d'une maîtrise en égyptologie, d'un CAPES d'histoire-géographie, il est aujourd'hui enseignant.
La vie d'Oru, héros désabusé est son premier roman. Il travaille actuellement sur le tome 2, à paraître fin 2013.

Mon avis :
C’est peu de dire que ce roman est un coup de cœur : il m’a procuré des impressions et sensations que je n’avais pas revécues avec une lecture depuis précisément 40 ans, à savoir depuis ma lecture du Seigneur des Anneaux. Je ne dis pas que ce premier volume d’une tétralogie presque achevée (l'auteur travaille actuellement sur le tome 4, et il semble que ce soit le dernier) égale totalement l’invention de Tolkien, ce serait peut-être excessif. Mais l’auteur crée un monde, une mythologie, une histoire, un univers dans lequel on souhaite s’immerger totalement, comme Tolkien l’a fait en son temps.

Pourtant, il ne s’agit pas de l’œuvre que pourrait produire un auteur inspiré par Tolkien, mais de recherches différentes, d’une mythologie et d’une cosmogonie qui puisent en des sources diverses, davantage dans le folklore asiatique (Tolkien s’inspirait en grande partie de ses connaissances étendues sur les mythologies nordiques). Je vais arrêter là cette comparaison avec la Terre du Milieu et tenter de présenter ce roman, premier tome de la série La Vie d’Oru, héros désabusé, même si l’entreprise me paraît ardue, tant l’univers de ce roman est vaste et foisonnant.

L’ensemble de la série est donné comme un livre retraçant les leçons de Kiunan, précepteur du fils du sénateur Ersin : Kiunan était le bibliothécaire du sénateur, et a commencé à sa demande à procurer un enseignement au jeune Xul, cherchant le meilleur sujet historique pour intéresser son élève, prompt à se distraire, à savoir le récit de la guerre des marchands, proche de son époque, tout en lui apprenant ce qu’il doit savoir sur les institutions de son pays, son histoire, ses religions, ses peuples, et les relations des hommes entre eux, ainsi que l’exercice du pouvoir. Vaste entreprise ! On découvrira que ce récit est entremêlé de chapitres écrits par Oru lui-même, principal protagoniste du roman, adolescent de 15 ans au début de l’histoire.

Pourrait-on craindre un récit par trop pédagogique, voire démonstratif ? Il n’en sera rien, car en dehors de l’introduction dans laquelle s’exprime Kiunan pour expliquer ses motifs – ce début pose le cadre général du « monde » du Gokara, monde que je qualifierais de médiéval fantastique – le roman sera d’emblée prenant et nous entrerons dans l’action narrative telle qu’elle se poursuivra tout du long. Il faut la lire et être un peu patient(e), le roman proprement dit commence à la page 28.

Le récit commence par la vie d’Oru, jeune paysan que nous découvrirons rapidement orphelin, dans le village de Shindo, en bordure de fleuve, au sud-ouest de la seigneurie de Xuih. Le village est dirigé par un Vénérable, du nom de Shaiku, qui joue un peu le rôle d’un prêtre et d’un chef de village, et qui a pris sous son aile le jeune Oru pour lui dispenser un apprentissage des lettres, peut-être pour un jour prendre sa suite en tant que Vénérable. Shaiku vit également avec sa fille adoptive Ussuma, complètement dévouée à son père, plutôt solitaire et sérieuse. Oru montre de grandes dispositions pour la lecture, l’apprentissage, mais aussi l’exploration de la forêt, et l’observation de ses pairs, bien qu’il soit également solitaire et souffre de difficultés à se lier aux autres ou à être accepté par la communauté. En effet, il est différent : de par son état d’orphelin, mais aussi ses centres d’intérêt, et sa familiarité avec la forêt que les villageois détestent et craignent. De plus, il est souvent dispensé du travail dans les rizières, et sa peau claire, comme ses iris verts, le différencient de l’apparence physique des autres membres de la communauté.

Nous apprendrons progressivement la cause du grand « malheur » qui a frappé le village en faisant périr 36 adultes et jeunes gens dans un trajet en bateau jusqu’à l’île d’Ariè, endeuillant la communauté de ses bras et faisant douze orphelins qui vivent au Dortoir et restent relativement entre eux. Nous suivrons les démarches d’Oru lorsqu’il découvre l’amitié avec Aruma, et trouve davantage sa place au sein du village. Nous verrons également ce qu’il advient quand, point déclencheur de toute l’aventure, l’Assemblée des villageois décide, contre l’avis du Vénérable, d’envoyer une délégation de trois paysans au Jukamachi, demeure seigneuriale de Chaxuih, le seigneur de la Xuih, pour faire entendre leur incapacité à faire face à une nouvelle augmentation de la dîme sur la culture du riz. Décision qui fera tomber en cascade des conséquences imprévisibles, et donnera lieu à la révélation de secrets étourdissants, et au changement radical du destin d’Oru, lequel apprendra dans l’urgence le secret de ses origines.

En conclusion, il serait préférable d’avertir les potentiels lecteurs du fait que lire La Vie d’Oru, héros désabusé, c’est entrer dans un univers, qu’on ne peut y attendre l’aventure et les palpitations seules, ou encore les sentiments délestés de sujets sérieux. Tout y est, à un degré élevé, et pas une fois je ne me suis ennuyée, malgré la longueur de l’ouvrage, bien au contraire : c’est le type de lecture cocon dont on n’a plus envie de sortir. L’aventure et les mystères, la magie, les combats, y tiennent leur place, mais c’est aussi un ouvrage total, dans lequel les réflexions sur les sentiments humains, la condition humaine en général, s’entrelacent avec un examen des systèmes politiques, de l’exercice du pouvoir, du sens de l’histoire. Julien Bonin ne fait pas autant d’apartés que Tolkien dans son récit, les digressions sont plus intégrées aux motivations et à la fonction des personnages, et les appendices ne prennent pas autant de place que dans Le Seigneur des Anneaux ; par ailleurs, l’auteur a créé un système linguistique, des mots et une langue pour ce monde imaginaire, mais c’est accessible et on n’a pas besoin de se référer constamment au lexique ou aux cartes en fin de volume. L’écriture est d’une grande maîtrise, parfaitement claire et limpide, elle se fait oublier au profit de l’intrigue. C’est toutefois une écriture d’auteur classique, la langue y est belle, fournie, c’est un récit au passé de belle facture, et ce plaisir du langage est aussi une grande composante du plaisir de la lecture. Bref : ce premier tome de La Vie d’Oru, héros désabusé n’est pour moi que le début de la série toute entière, et représente d’ores et déjà des livres que je vais garder et à coup sûr relire, ceux que j’emporterais sur une île déserte. D’ailleurs, ne sachant plus quoi lire après ça, j’ai commencé les Contes et légendes inachevés de Tolkien, c’est un signe ! Very Happy




_________________
"Nous sommes comme les glaces. La vie nous fait parfois chavirer et nous change de forme." Francisco Coloane


=> PàL 2020

=> PàL 2021
elea2020
elea2020
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2999
Age : 52
Localisation : 44
Emploi/loisirs : enseignante en reconversion
Genre littéraire préféré : dystopies et classiques, littérature russe
Date d'inscription : 02/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé Empty Re: [Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé

Message par Jeetca Mar 25 Mai 2021 - 16:48

Merci Eléa pour ta critique, c'est chouette quand un partenariat devient un coup de coeur !
Tu vas lire tous les autres tomes ?

_________________
flower  Lecture de juin flower

- "Vacances tous risques" Agatha Raisin Tome 6 M.C Beaton
- "Trois" Valérie Perrin



                                                                                                                                                                              Mes lectures de 2021
Jeetca
Jeetca
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1801
Age : 48
Localisation : Auvergne
Emploi/loisirs : AMP / lecture, sport(vélo, natation, course à pied), cuisine, aromathérapie
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé Empty Re: [Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé

Message par louloute Mar 25 Mai 2021 - 18:38

Merci Elea pour ta critique   Very Happy
louloute
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 23319
Age : 52
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé Empty Re: [Bonin, Julien] La Vie d'Oru, héros désabusé - Tome 1 : Le Refuge du passé

Message par elea2020 Mer 26 Mai 2021 - 10:42

J'ai commandé le deuxième tome sur Am**** - quel dommage, l'auteur n'a pas poursuivi sa collaboration avec Kyklos ! Je commanderai le 3ème en cours de lecture, et le dernier quand il sera écrit. Cela fait 15 ans que Julien Bonin travaille sur cette série.

J'ai dû avoir du flair en choisissant sur le catalogue, cette série est à la croisée des chemins entre le Seigneur des Anneaux et Le Clan des Otori, tout en restant singulière, elle comporte tout ce que j'aime.

_________________
"Nous sommes comme les glaces. La vie nous fait parfois chavirer et nous change de forme." Francisco Coloane


=> PàL 2020

=> PàL 2021
elea2020
elea2020
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2999
Age : 52
Localisation : 44
Emploi/loisirs : enseignante en reconversion
Genre littéraire préféré : dystopies et classiques, littérature russe
Date d'inscription : 02/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum