Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal

[Bonin, Julien alias Jéromon, Jules] La Vie d'Oru, héros désabusé, tome 2 : Cachés

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce roman ?

[Bonin, Julien alias Jéromon, Jules] La Vie d'Oru, héros désabusé, tome 2 : Cachés Vote_lcap0%[Bonin, Julien alias Jéromon, Jules] La Vie d'Oru, héros désabusé, tome 2 : Cachés Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bonin, Julien alias Jéromon, Jules] La Vie d'Oru, héros désabusé, tome 2 : Cachés Vote_lcap100%[Bonin, Julien alias Jéromon, Jules] La Vie d'Oru, héros désabusé, tome 2 : Cachés Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Bonin, Julien alias Jéromon, Jules] La Vie d'Oru, héros désabusé, tome 2 : Cachés Vote_lcap0%[Bonin, Julien alias Jéromon, Jules] La Vie d'Oru, héros désabusé, tome 2 : Cachés Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bonin, Julien alias Jéromon, Jules] La Vie d'Oru, héros désabusé, tome 2 : Cachés Vote_lcap0%[Bonin, Julien alias Jéromon, Jules] La Vie d'Oru, héros désabusé, tome 2 : Cachés Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bonin, Julien alias Jéromon, Jules] La Vie d'Oru, héros désabusé, tome 2 : Cachés Vote_lcap0%[Bonin, Julien alias Jéromon, Jules] La Vie d'Oru, héros désabusé, tome 2 : Cachés Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bonin, Julien alias Jéromon, Jules] La Vie d'Oru, héros désabusé, tome 2 : Cachés Vote_lcap0%[Bonin, Julien alias Jéromon, Jules] La Vie d'Oru, héros désabusé, tome 2 : Cachés Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Bonin, Julien alias Jéromon, Jules] La Vie d'Oru, héros désabusé, tome 2 : Cachés Empty [Bonin, Julien alias Jéromon, Jules] La Vie d'Oru, héros désabusé, tome 2 : Cachés

Message par elea2020 Jeu 22 Juil 2021 - 11:22

La Vie d’Oru, héros désabusé
Tome 2, Cachés
Jules Jéromon/Julien Bonin
Auto-édition
572 pages
ISBN : 978-2-918406-30-3

[Bonin, Julien alias Jéromon, Jules] La Vie d'Oru, héros désabusé, tome 2 : Cachés 22769510

Présentation de l'auteur :
Oru, ayant appris qu'il était Elleïre, et pour échapper aux soldats qui viennent massacrer son village, s'enfuit avant leur arrivée avec Ussuma et les autres enfants aux yeux verts. C'est ainsi que commence son long et périlleux voyage vers la forêt d'Ellaris. Inconsolable d'avoir abandonné le vénérable Shaïku et son ami Aruma, qu'il sait exposés à une mort certaine, et ayant peine à imposer son autorité aux enfants, il maudit le Destin de l'avoir fait chef des Elleïres. Et que serait son angoisse, s'il savait que les guerriers de Chaxuih se sont lancés à sa poursuite dans le dessein de l'exterminer, lui et ses compagnons ! Les Esprits des forêts, avec qui il essaie de communiquer, viendront-ils à son secours ?
Pendant ce temps-là, les familles du Fleuve, qui veulent reprendre leur influence sur le seigneur de Xuih ; Chaxuih et son chancelier, qui négocient secrètement avec le Royaume Marchand ; les conseillers du pieux roi de Sah, qui voudrait ramener l'indocile seigneur de la Bouche dans une stricte obéissance, mais qui songe d'abord à plaire aux dieux, entreprennent toutes sortes de manœuvres pour tirer profit de cette affaire des Elleïres de Shindo.
Cachés est le second tome de La vie d'Oru, héros désabusé. L'autobiographie d'Oru nous y révèle un jeune homme plus tourmenté que celui qu'on connaissait jusque-là par les célèbres Récits de Kiunan.

Mon avis :
J'avais noté 5/5 le premier tome, Le Refuge du passé, cette fois je vote plutôt 4,5/5. Ce n'est pas que le roman me plaise sensiblement moins, j'ai toutefois eu besoin de plus de temps pour le lire, j'y étais un peu moins immergée que dans le précédent tome.

Nous retrouvons Oru au jour où il est contraint de quitter Shindo, son village qui va être entièrement détruit, sur l'injonction de son maître Shaïku. Etant le seul initié aux dieux des Elléïres, Oru a le devoir de mener les 14 autres adolescents orphelins aux iris verts (la marque de son peuple) jusqu'à la forêt primordiale d'Ellaris, vers l'est. La route sera longue, et il faut protéger ces enfants, sans pouvoir encore vraiment compter sur des pouvoirs magiques, qui ne se développeront que peu à peu, surtout lorsqu'il aura rejoint leur terre d'origine.

Oru doute de tout, et en premier lieu de lui-même : il pourra compter cependant sur l'aide de précieux alliés, des Esprits de la forêt qui vont s'allier à lui, ainsi que de ses amis, Ussuma qui l'a suivi (elle avait tout perdu en la personne de son père adoptif, Shaïku, puisqu'il s'est sacrifié en restant au village), mais aussi d'Aruma, son cher ami et presque frère de coeur, et le frère de ce dernier, Haku, qu'ils retrouvent un peu par miracle, car ils ont réchappé au massacre, eux aussi.

Ainsi, c'est de la marche dans la forêt qu'il s'agit à présent, de la recherche parfois très concrète d'abris, de nourriture, d'eau, en même temps que la communion mystérieuse et puissante avec la nature toute entière et ses esprits. Il faut trouver une route pour sortir de la Xuih (leur seigneurie), car les Salamandrins, l'armée d'élite du seigneur Chaxuih menée par un puissant prince, Psa-Go, est à leurs trousses. Oru doit faire face à de multiples difficultés, celle de mener une troupe d'adolescents composite, aux personnalités différentes, n'étant pas la moindre, d'autant plus qu'il est solitaire, et vit parfois mal cette compagnie permanente.

Pendant ce temps, le roman prend de l'ampleur, et nous atteignons à une vue plus vaste que précédemment, car, alors que le récit alternait entre la vie d'Oru à Shindo et les problèmes des villageois, et les menées de Chaxuih à sa Cour, ses tractations secrètes avec des royaumes marchands voisins, à présent nous avons en plus la vie du royaume de Sah et de son roi, Sah Erya Sin, homme très pieux, sincèrement horrifié par la présence d'Ombriens, l'ancien peuple de la forêt, sur ses terres. Nous assistons aux enjeux de pouvoir dans les deux Cours, aux mensonges diplomatiques, aux intérêts séparés, peut-être aux futures menaces de guerre. J'avais parfois l'impression de lire Games of Throne, avec ses personnages de conseillers retors et manipulateurs !

Jules Jéromon construit et dirige bien son intrigue, il sait où il va, et apprécie autant d'adopter le point de vue intimiste d'Oru, souvent sous une forme poétique, voire lyrique (il inclut du reste de brefs poèmes ça et là), que de passer en revue les enjeux de la politique du monde qu'il a inventé, un peu comme un J.R.R. Tolkien, qui n'oubliait jamais que la petite histoire se fond dans celle des peuples et des personnages de pouvoir. On croit lire parfois des chroniques, cela reste toujours plaisant et utile à l'intrigue. Il aime aussi à analyser les motivations des hommes, les enjeux de pouvoir dans un groupe, l'autorité qui s'installe, ou peine à s'installer, entre les jeunes adultes et les adolescents elléires, les dissensions alors qu'il faudrait s'unir et faire front.

Alors, pourquoi cette réserve quant à ce second tome ? J'ai pris autant de plaisir à sa lecture, et suivi avec intérêt tous les développements de l'histoire. Toutefois, je vois le récit se déployer, je vois aussi que nous sommes au second tome et que cela traîne parfois en longueur. Est-ce à dire que l'auteur délaie son récit ? Je ne le dirais pas ainsi, mais j'ai le sentiment qu'il s'enivre parfois de sa propre histoire, qu'il se perd un peu, passe trop de temps sur des passages, ou y revient d'un autre point de vue alors que cela ne paraissait pas nécessaire. Somme toute, à la fin de ce second tome, la perspective géo-politique s'est bien élargie, mais je suis restée un peu sur ma faim en ce qui concerne les jeunes elléires, qui n'ont pas beaucoup avancé. J'espère vraiment que l'auteur tiendra sur la durée, et je m'apprête à continuer cette série.

Citations :
"Hélas ! Pourquoi faut-il que la musique soit si impalpable et si fugitive ? Quelques morceaux de phrases et de mélodies flottent dans mon esprit, où je parviens quelquefois à les saisir, après quoi je les chante plusieurs heures durant, pour être sûr de ne plus les reperdre ; mais je n'entends plus la plupart d'entre elles : je ne conserve plus que le souvenir des impressions qu'elles firent sur mon âme." (p. 25)

"Qu'il me fût ainsi possible de déchiffrer l'elleïre et, aussitôt, de le comprendre sans même le traduire dans ma langue maternelle (serait-ce à notre avantage ou à notre détriment, si nous pouvions connaître sans avoir à apprendre ? Si nous acquérions du savoir grâce à un dieu ou à un magicien, sans leçon ni travail ? Notre penchant pour la facilité serait satisfait et nous aurions du temps pour agrandir notre sphère de connaissances, mais en aurions-nous encore la volonté et le courage ? Ne serions-nous pas rebutés de l'étude des livres ? Notre esprit, privé du plaisir de découvrir ce qui lui était cher, comblé en un instant de toutes les beautés qu'il rêvait d'étudier, ne deviendrait-il pas morne et indolent ? Et aurions-nous plus de jugement à être soudainement très érudit ?), c'est un prodige qui surpasse ma raison (...)." (p. 67)

"Ni lui ni eux [le Seigneur et ses conseillers] ne savent-ils pas que, chez les hommes du peuple, les sentiments se communiquent comme une épidémie ? La multitude est telle qu'un champ, où chaque épi de riz s'incline du même côté au passage du vent. Et rien n'est pire que cette foule, où chacun perd le peu de jugement qu'il a et s'abandonne au sentiment commun." (p. 236)

"Tous les Gokarans devraient donc savoir qu'un homme, refusant d'obéir aveuglément à un code meurtrier et de suivre les antiques et cruels préjugés répandus contre les Ombriens chez la plupart des nations, ne s'est fié qu'à lui-même pour juger de nous et n'a point voulu se baigner dans notre sang ; et que, comme il ne nous a pas traités en ennemis, nous ne l'avons point attaqué." (page 466)

_________________
"Nous sommes comme les glaces. La vie nous fait parfois chavirer et nous change de forme." Francisco Coloane

Mémoires intimes de Napoléon Ier par Constant, son valet de chambre / La Caverne, de Kathleen Karr.


=> PàL 2020

=> PàL 2021
elea2020
elea2020
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3203
Age : 52
Localisation : 44
Emploi/loisirs : enseignante en reconversion
Genre littéraire préféré : dystopies et classiques, littérature russe
Date d'inscription : 02/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum