Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
-15%
Le deal à ne pas rater :
Roborock S7 Aspirateur Robot en promo chez Cdiscount
509 € 599 €
Voir le deal

[Christal, Benoît] L'homme qui riait sous les bombes

Aller en bas

Votre avis

[Christal, Benoît] L'homme qui riait sous les bombes Vote_lcap0%[Christal, Benoît] L'homme qui riait sous les bombes Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Christal, Benoît] L'homme qui riait sous les bombes Vote_lcap100%[Christal, Benoît] L'homme qui riait sous les bombes Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Christal, Benoît] L'homme qui riait sous les bombes Vote_lcap0%[Christal, Benoît] L'homme qui riait sous les bombes Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Christal, Benoît] L'homme qui riait sous les bombes Vote_lcap0%[Christal, Benoît] L'homme qui riait sous les bombes Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Christal, Benoît] L'homme qui riait sous les bombes Vote_lcap0%[Christal, Benoît] L'homme qui riait sous les bombes Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Christal, Benoît] L'homme qui riait sous les bombes Vote_lcap0%[Christal, Benoît] L'homme qui riait sous les bombes Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Christal, Benoît] L'homme qui riait sous les bombes Empty [Christal, Benoît] L'homme qui riait sous les bombes

Message par Sharon Ven 3 Sep 2021 - 21:16

[Christal, Benoît] L'homme qui riait sous les bombes Cover286

Titre : L'homme qui riait sous les bombes
Auteur : Benoit Chrystal
éditeur :édition du Rocher
Nombre de pages : 506 pages

Présentation de l’éditeur :

13 novembre 2015, à Sinjar, en Irak, le Général Kovli remporte une bataille décisive contre Daech, avec Bakhtiyar, le célèbre « fixer » kurde irakien, et Alex, journaliste français en reportage. Mais la victoire est amère. Le groupe d’amis apprend le soir-même que plusieurs attentats ont été commis à Paris. Alex, dont la belle-sœur a survécu à l’attaque du Bataclan, décide de rester en Irak et d’« enquêter » sur ce nouvel ennemi intime de la France, le djihadisme « new age » occidentalisé qu’il suit à la trace depuis plusieurs années. À moins que ce ne soit la recherche de l’adrénaline qui l’empêche de rentrer ? La noble mission d’informer ne cache-t-elle pas le goût du risque, de sombres blessures d’orgueil, la crainte d’affronter en France les conséquences d’une nouvelle série d’attentats ? Entre Mossoul, Raqqa et Paris, Alex croisera sur son chemin Mike, un Américain ambigu et insaisissable qui s’est porté volontaire pour combattre aux côtés des Kurdes… Qui est-il ? Pourquoi se fait-il de plus en plus menaçant ? Et pourquoi les services secrets occidentaux se mettent-ils soudainement à la recherche de Bakhtiyar ?

Mon avis :

Héros : Celui qui se distingue par ses exploits ou un courage extraordinaire (d’après Le Robert). Et le héros de ce livre est celui qui est désigné par le titre, du moins, c’est ainsi que je l’ai ressenti. Il est le héros plus qu’Alex, le journaliste français dont la belle-soeur, Nadia, fiancée de son frère Lucas, est une survivante du Bataclan, plus que Mike, personnage étonnant, caméléon que je ne savais pas trop situer, même s’il s’est porté (c’est du moins la version officielle) volontaire pour combattre du côté des kurdes. Pourtant, on le retrouvera ici, là, il a déjà été vu lors d’autres conflits, d’autres luttes armées. Pourquoi est-il réellement là ?

Pour Alex, la question ne se pose pas, c’est son métier, il informe, il est dans tous les endroits où la guerre est présente. Surtout, depuis l’attentat du Bataclan, il veut aller au bout des choses, être là, quand le djihadisme tombera enfin, lui qui enquête à ce sujet depuis des années. Etre là quand les combats cesseront, être là quand la paix sera là. Est-ce si simple ? Bien sûr que non. L’arrêt des combats ne signifiera pas nécessairement la stabilisation politique, ce serait trop beau, ce serait trop simple.

Nous sommes pris, littéralement, dans un tourbillon de violence, de morts, de deuil. Se relever, continuer malgré les morts, voilà ce que doivent faire les combattants, et les journalistes aussi, parce qu’ils furent également victimes du conflit. Les journalistes et les « fixer », dont Bakhtiyar. Après sa mort (ce n’est pas un spoil, il suffit de chercher un tout petit peu sur internet pour connaître le destin de cet homme tout entier dévoué à l’information.

Je n’oublie pas non plus le Général Kovli, que la mémoire des morts pousse toujours plus loin dans l’engagement – jusqu’à ce que son propre corps lâche.

Un livre extrêmement fort, qui nous questionne jusqu’où on peut aller par engagement, par volonté de faire payer ceux qui ont fait souffrir. Il s’interroge aussi, un peu, parce que ce n’est pas le sujet principal, sur ceux qui sont venus d’occident pour devenir djihadiste, sur leurs compagnes, leurs enfants. Il parle aussi des « lionceaux du khalifat »,  adolescents transformés en kamikaze par les djihadistes. Mais le sujet, ce n’est pas eux, ce sont tous ces anonymes qui ont tout mis en oeuvre, et l’ont souvent payé de leur vie, pour que la vie, justement triomphent. La vie, et la paix.

L’homme qui riait sous les bombes est une oeuvre forte, difficile à oublier.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 11400
Age : 43
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur
Genre littéraire préféré : romans policiers et polars
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum