Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le Deal du moment :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + ...
Voir le deal
99.99 €

Hellbound tome I [Yeon, Sang-ho & Choi, Kyu-Sok]

Aller en bas

Quel est votre avis sur ce manhwa ?

Hellbound tome I [Yeon, Sang-ho & Choi, Kyu-Sok]  Vote_lcap100%Hellbound tome I [Yeon, Sang-ho & Choi, Kyu-Sok]  Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
Hellbound tome I [Yeon, Sang-ho & Choi, Kyu-Sok]  Vote_lcap0%Hellbound tome I [Yeon, Sang-ho & Choi, Kyu-Sok]  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Hellbound tome I [Yeon, Sang-ho & Choi, Kyu-Sok]  Vote_lcap0%Hellbound tome I [Yeon, Sang-ho & Choi, Kyu-Sok]  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Hellbound tome I [Yeon, Sang-ho & Choi, Kyu-Sok]  Vote_lcap0%Hellbound tome I [Yeon, Sang-ho & Choi, Kyu-Sok]  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Hellbound tome I [Yeon, Sang-ho & Choi, Kyu-Sok]  Vote_lcap0%Hellbound tome I [Yeon, Sang-ho & Choi, Kyu-Sok]  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Hellbound tome I [Yeon, Sang-ho & Choi, Kyu-Sok]  Vote_lcap0%Hellbound tome I [Yeon, Sang-ho & Choi, Kyu-Sok]  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

Hellbound tome I [Yeon, Sang-ho & Choi, Kyu-Sok]  Empty Hellbound tome I [Yeon, Sang-ho & Choi, Kyu-Sok]

Message par elea2020 Jeu 23 Déc 2021 - 15:03

Hellbound - L'Enfer
1er tome
Yeon Sang-ho scénariste et Choi Kyu-sok dessinateur
Traduction française : Sabrina Damoune et An Joonggun
KBOOKS Groupe Delcourt (novembre 2021)
314 pages
ISBN : 978-2-38288-018-0

Hellbound tome I [Yeon, Sang-ho & Choi, Kyu-Sok]  97815010

Présentation de couverture :
"Le style de dessin fin et affûté de Choi Kyu-sok est une prouesse technique jamais vue. La représentation du squelette, des expressions faciales et des rides des Coréens modernes est à couper le souffle et fait pénétrer l'anxiété et la peur des personnages jusqu'à la mœlle du lecteur.
Un monde de terreur infiniment suffocant que les mots "farce du Seigneur" ou "absurdité suprême" ne sauraient définir. Nous brûlons déjà au milieu de l'enfer dessiné par Yeon Sang-ho et Choi Kyu-sok." (Bong Joon-ho - réalisateur)

"Haine et sectarisme. Des hommes qui utilisent le sentiment le plus aisément manipulable pour diviser les gens, d'autres qui suivent comme des moutons. Et les autres, victimes de chasse aux sorcières. À première vue, le récit va au-delà d'une histoire de bande dessinée. Avec une trame dramatique sur fond de prophétie de l'Enfer, le livre révèle intelligemment l'anxiété de notre ère. Tension et divertissement. À mi-chemin entre le Dernier Train pour Busan et The Fake. Dans un monde où les opinions sont devenues des informations, en quoi devons-nous croire, comment et pourquoi ? Un livre qui donne matière à réfléchir." (Park Jung-Min - acteur)

"Le Dernier Train pour Busan de Yeon Sang-ho est un film qui traverse la société coréenne, tandis que Aiguille de pin de Choi Kyu-sok est un manhwa qui perce à jour les aberrations de la société. L'un traverse, l'autre perce à jour, et c'est justement le contraste de ces deux artistes qui fait de Hellbound, l'Enfer une véritable réussite." (Kim Seon-ho - critique de bande dessinée)

Mon avis :
Sans mauvais jeu de mots, ce manhwa est une tuerie, tant pour le dessin et l'art pictural terriblement abouti que pour la profondeur du scénario. Cela n'a rien d'original : j'en ai eu vent à partir de la nouvelle série Netflix (film), que je regardais en même temps. Celle-ci comporte 6 épisodes, alors que ce tome 1 en représente la moitié ; le tome 2 sortant le 5 janvier, je n'ai qu'un conseil à donner, si vous ne devez pas regarder la série, attendez que les deux soient parus. Je vais devoir attendre et c'est horrible...

Ainsi, nous entrons de plain-pied dans l'urbanisme de Seoul, en proie à de mystérieux démons qui interviennent à trois en plein jour, pour littéralement massacrer (les personnages disent "déchiqueter") une victime désignée, qui aura préalablement reçu une notification par la vision d'un ange, qui lui annonce le jour et l'heure de sa damnation. Lorsque ces exécutions sommaires commencent à être filmées et diffusées sur les réseaux sociaux, les gens s'emballent, les théories vont bon train... en même temps qu'émerge un groupe, Neo Veritas (la Nouvelle Vérité), représenté par un leader charismatique, le jeune Jeong Jinsu. Ce dernier, qui ne se veut pas un gourou et ne cherche pas à attirer l'attention sur sa propre personne, tient à tout prix à faire passer le message : si Dieu nous montre des preuves de son châtiment, c'est pour que les hommes agissent de manière juste. Au contraire du policier Jin Kyunghoon, avec qui il va entretenir une forme d'amitié, il considère que seule la peur peut faire changer les hommes.

C'est sans compter sur le mystérieux groupe des Pointes de flèches, constitué de jeunes (même mineurs) extrémistes qui n'hésitent pas à faire le coup de main ou à publier des informations privées sur les réseaux sociaux, prétendant exercer la vengeance divine. Leur chef, qui prend quotidiennement la parole sur internet, affublé d'une coiffe d'Indien comme un Jamiroquai sous amphétamine, attise le feu et compte sur le chaos pour faire régner leur loi. Ils ont fort à faire malgré tout avec la courageuse avocate Min Hyejin, recours des victimes passées à tabac par le groupe armé, punitions filmées et diffusées sur internet. Mais tout va vraisemblablement se compliquer, lorsqu'il devient évident (mais pas encore ébruité) que ces châtiments ne reposent pas toujours sur des péchés, que la justice divine qui s'est ainsi manifestée est peut-être aveugle. Comment des gens partis aussi loin vont-ils réagir ?

J'ai l'air de donner des détails, mais sachez que ce n'est qu'une infime partie d'un scénario ultra-bétonné, qui pose des questions passionnantes sur la culpabilité et le libre-arbitre. Les affrontements entre personnages antagonistes, à commencer par Kyunghoon et Jinsu, sont d'une intensité dramatique palpable, et la tension monte savamment, de rebondissement en rebondissement, dans un Seoul crépusculaire, poisseux et sombre ou saturé de lumière, colonisé par des foules prêtes à tous les débordements. La technique de dessin, parfois renforcé de photographies, est ultra-maîtrisée, l'alternance nerveuse des plans et niveaux de narration ne nous laisse pas une seconde de répit, sinon pour nous planter, égarés, dans un décor de cauchemar, comme au réveil d'une crise de somnambulisme. La psychologie des personnages est à la fois stylisée et fouillée, ils prennent tous chair, pour ensuite, disons, perdre cette chair dans des scènes d'une violence hallucinante, pourtant si bien justifiée narrativement qu'elle permet de surmonter l'épisode, sans jamais paraître complaisante.

Bref, vous l'aurez compris, ce manhwa est un tour de force, et je serais curieuse de savoir si l'on peut le lâcher en route, sans le lire tout d'une traite, en apnée, désireux de respirer un bon coup et de revenir à un monde où tout cela ne s'est pas (encore) produit - certes pas l'intrusion de démons dans notre monde, mais l'endoctrinement des gens, les groupes armés se faisant justice. Ensuite de quoi vous ne regarderez plus les gens qui vous regardent avec un téléphone portable de la même manière. Bref, c'est un 5/5 bien mérité, qui déteint sur la vie réelle.

Citations :
- Eunpyo, le rôle de la police est d'attraper les criminels. Qu'ils aient tué un homme bon ou une raclure, qu'ils aient tué pour sauver le monde, ou par plaisir personnel... C'est le cadet de nos soucis. Nous devons appréhender les coupables. C'est notre boulot. Point barre. (Page 33)

- Ils trouvent constamment des excuses aux criminels. Les plaignant parce qu'ils ont grandi dans un environnement précaire... Ou mettant en cause des disparités sociales, des problèmes mentaux... ou encore en les faisant acquitter parce qu'ils étaient alcoolisés ou drogués au moment des faits. (Page 38)

- Franchement... Trouvez-vous que c'est juste de se conduire vertueusement uniquement... parce qu'on a peur de se faire déchiqueter ?
- Inspecteur, qu'est-ce qui peut pousser les humains à la repentance si ce n'est la peur ? Connaissez-vous un cas qui déroge à cette règle ?
- Selon vos principes, Dieu ne croirait pas que l'on puisse se repentir de son propre chef.
- Le libre arbitre... C'est vrai... C'est un principe important.
(Page 54)

- Je ne suis qu'un grain de sable emporté par un raz-de-marée. Vous devez regarder ce qui arrive devant vous. Se focaliser sur un grain de sable ne fera en rien disparaître le raz-de-marée. (Page 134)


Dernière édition par joëlle le Jeu 23 Déc 2021 - 16:15, édité 3 fois (Raison : Mises aux normes du titre et du nom de l'auteur.)

_________________
"Ainsi vécut Raphaël pendant plusieurs jours, sans soins, sans désirs, éprouvant un mieux sensible, un bien-être extraordinaire, qui calma ses inquiétudes, apaisa ses souffrances. Il gravissait les rochers, et allait s'assoir sur un pic d'où ses yeux embrassaient quelque paysage d'immense étendue. Là, il restait des journées entières comme une plante au soleil, comme un lièvre au gîte." Honoré de Balzac, La Peau de chagrin.

Histoires de la nuit, de Laurent Mauvignier / Bug-Jargal, de Victor Hugo.




=> PàL 2021

=> PàL 2022
elea2020
elea2020
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 4047
Age : 53
Localisation : 44
Emploi/loisirs : enseignante en reconversion
Genre littéraire préféré : dystopies et classiques, littérature russe
Date d'inscription : 02/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum