Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où et quand vont sortir ...
Voir le deal

[Andersen, Hans Christian] Contes choisis

2 participants

Aller en bas

Quel est votre avis sur ce recueil de contes ?

[Andersen, Hans Christian] Contes choisis Vote_lcap50%[Andersen, Hans Christian] Contes choisis Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Andersen, Hans Christian] Contes choisis Vote_lcap0%[Andersen, Hans Christian] Contes choisis Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Andersen, Hans Christian] Contes choisis Vote_lcap50%[Andersen, Hans Christian] Contes choisis Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Andersen, Hans Christian] Contes choisis Vote_lcap0%[Andersen, Hans Christian] Contes choisis Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Andersen, Hans Christian] Contes choisis Vote_lcap0%[Andersen, Hans Christian] Contes choisis Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Andersen, Hans Christian] Contes choisis Vote_lcap0%[Andersen, Hans Christian] Contes choisis Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2
 
 

[Andersen, Hans Christian] Contes choisis Empty [Andersen, Hans Christian] Contes choisis

Message par elea2020 Ven 15 Avr 2022 - 21:22

Contes choisis
Hans Christian Andersen
Folio (Gallimard)
476 pages
ISBN : 978-2-07-038786-1

[Andersen, Hans Christian] Contes choisis 00355910

Résumé de couverture :
Petite sirène, soldat de plomb, faux col, empereur, canard, bergère... les héros de ces contes sont bien différents, mais presque tous doivent affronter de terribles épreuves avant de connaître un sort meilleur. Si Andersen récompense les qualités de cœur, il ne manque pas d'épingler avec humour le mensonge, le ridicule ou la prétention. Ni fées ni carrosses dans ces récits - le merveilleux s'installe dans le quotidien et le transforme pour notre plus grand plaisir.

Lu dans le cadre des lectures communes de mars-avril 2022.

Mon avis :
J'ai choisi les Contes d'Andersen pour participer à la lecture commune ayant pour thème un auteur du Danemark. Au départ, j'ai surtout eu en tête une intention pratique : en profiter pour lire un des livres de ma Pile à Lire. Voilà pour l'intention « naïve »…

Je réalise, à relire mes trois pages de citations, que pour moi, lire Andersen est un concentré d'émotions, de souvenirs, d'émerveillement enfantin face à son univers, ses personnages, ses décors, cette vaste imagination qui nous porte au fil de ses contes, et d'émerveillement adulte – peu s'en faut que je ne sois à genoux devant la poésie admirable que dégagent ces pages plus ou moins connues.

Andersen fait vivre un monde populaire ou raffiné, un monde de paysans dans leur pauvre chaumine couronnée par un nid de cigognes, de palais où règne l'étiquette plus que le monarque, mais aussi des forêts immenses et territoires neigeux du Danemark, aux confins de la Laponie, des forêts habitées de brigands, ou au contraire de la ville, de ses rues peuplées d'ombres discrètes, de visages d'enfants lumineux derrière de hautes fenêtres. Il sait faire valser ou tourbillonner les mots, le rythme des phrases, pour évoquer un parler populaire et bon-enfant, en même temps qu'il dresse devant nous des personnages légendaires, comme la brasseuse des marais, ou encore pour nous laisser frissonnants d'une douceur quasi-mystique, à l'évocation du sacrifice de créatures aimantes et désintéressées, au destin cruel.

D'un point de vue très personnel, Andersen et ses personnages sont chers pour moi encore pour une raison : ils ont si bien marqué ma vie que j'y ai souvent puisé du réconfort, voyant en certains un véritable miroir de ma situation à différents moments de ma vie. Du Vilain petit canard qui s'éveille un jour à ce qu'il est, et surtout rencontre enfin les siens, à la Petite Sirène et son amour aussi bien muet qu'impossible, la jeune fille différente qui, en marge des réjouissances, sort regarder la nuit sur la terrasse, à Poucette, enfin – une Poucette qui aurait épousé la taupe sans rémission, sans hirondelle et sans prince pour s'enfuir vers les lointains pays chauds. Ou encore, la mère prête à toutes les épreuves pour sauver son enfant. Du territoire de ces contes, je garde sur la peau la trace du vent fou et glacé qui conte le crissement des patins du traîneau sur la neige, et dans l'oreille l'appel des cygnes sauvages, qui serre le coeur à la fin de l'été.

Enfin, j'ai eu à cette dernière lecture une vision plus littéraire de contes que je n'avais pas lus jusque-là, posant des réflexions sur l'essence du conte et de sa transmission, comme « le Vent raconte l'histoire de Valdemar Daae » ou « les feux follets sont dans la ville », textes par ailleurs d'une beauté stylistique pure et ciselée, et d'une poésie gothique et échevelée. Andersen sait à merveille user de procédés tels que des récits enchâssés, ou encore des rêves, pour transfigurer les éléments simples du conte, leur donner une couleur à nulle autre pareille. Ses Contes sont de tout temps et de tout âge, il y en a forcément un pour abriter votre coeur, et se faire l'écho de votre vie.

Citations :
Et les fleurs dirent :
- Nous te remercions grandement, mais nous ne pouvons pas vivre si longtemps, demain nous serons tout à fait mortes ; mais dis à la petite Ida qu'elle nous enterre dans le jardin, à l'endroit où repose le canari, et nous repousserons en été et serons beaucoup plus belles.
"Les Fleurs de la petite Ida", page 55.

- Mais si tu prends ma voix, dit la petite ondine, qu'est-ce qu'il me restera ?
- Ta charmante personne, dit la sorcière, ton allure ondoyante et tes yeux qui parlent, c'est assez pour séduire un cœur d'homme. Allons, ne perds pas courage, tends-moi ta langue, je la couperai en paiement, et tu auras la puissante boisson.
- Soit ! dit la petite ondine.
"La Petite ondine", page 75.

- Envolez-vous dans le monde et gardez-vous vous-mêmes ! dit la méchante reine ; envolez-vous comme de grands oiseaux, mais sans voix !
Elle ne put cependant pas rendre cela aussi vilain qu'elle l'aurait voulu ; ils devinrent onze superbes cygnes sauvages. Avec un cri singulier ils s'envolèrent par les fenêtres du château au-dessus du parc et de la forêt.
"Les Cygnes sauvages, page 100.

... mais que vit-il dans l'eau claire ? Il vit sous lui sa propre image, mais qui n'était plus celle d'un oiseau gris tout gauche, laid et vilain. Il était lui-même un cygne.
Peu importe qu'on soit né dans la cour des canards, si l'on est sorti d'un œuf de cygne.
"Le Vilain petit canard", page 144.

_________________
"Ainsi vécut Raphaël pendant plusieurs jours, sans soins, sans désirs, éprouvant un mieux sensible, un bien-être extraordinaire, qui calma ses inquiétudes, apaisa ses souffrances. Il gravissait les rochers, et allait s'assoir sur un pic d'où ses yeux embrassaient quelque paysage d'immense étendue. Là, il restait des journées entières comme une plante au soleil, comme un lièvre au gîte." Honoré de Balzac, La Peau de chagrin.

Les Trois mousquetaires, d'Alexandre Dumas fils / Rodden Eiland de Bouffanges / Mémoires de Louise Michel écrits par elle-même, de Louise Michel /Petite bibliothèque de poésie contemporaine : Tout sera longuement fatal, André Frénaud.




=> PàL 2021

=> PàL 2022
elea2020
elea2020
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 4903
Age : 53
Localisation : 44
Emploi/loisirs : enseignante en reconversion
Genre littéraire préféré : dystopies et classiques, littérature russe
Date d'inscription : 02/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

[Andersen, Hans Christian] Contes choisis Empty Re: [Andersen, Hans Christian] Contes choisis

Message par Nisa Ven 15 Avr 2022 - 22:49

Lu dans le cadre de la lecture commune de mars/avril 2022
Je précise que je n'ai pas lu cette édition là, donc je n'ai peut-être pas eu exactement les mêmes contes.


Personnellement, je connais plutôt les contes dans leur version Disney.
Petite, j'en avais lu quelques uns originaux et j'avais été traumatisée par La petite sirène, si triste. Je n'avais du coup plus cherché à sortir des revisites bien plus faites pour rêver et se divertir plutôt que pour transmettre une leçon aux enfants.

Lors de ma lecture actuelle, j'ai du reste été parfois assez perplexe face à la morale cachée de l'histoire. Par exemple, pour Poucette, je ne sais pas si c'est raciste (morale qu'il vaut mieux se marier avec quelqu'un qui nous ressemble et qui a la même culture que nous) ou extrêmement progressiste pour l'époque (l'épouse doit choisir librement son mari et ne pas accepter un mariage arrangé). Je vous rassure, la plupart du temps, j'ai compris le message et je l'ai trouvé très positif. Ces contes étaient un très bon moyen pour apprendre à ne pas jalouser, à ne pas juger hâtivement.

Mes préférées sont : L'ombre, La pâquerette, Le sapin et Les voisins.
Je suis heureuse d'avoir redécouvert ces contes, avec mon regard d'adulte et je trouve du reste que ce n'est pas une lecture enfantine.
Je vote apprécié


Citations :

"C’est le cours de ce monde, répondit l’Ombre. Il y a des hauts et des bas : les maîtres deviennent des valets ; et quand les valets commandent, ils font les tyrans." L'ombre

"Aussi regarda-t-elle avec une sorte de respect l’heureux oiseau qui chantait et volait, mais elle n’éprouva aucun regret de ne pouvoir en faire autant." La pâquerette

"Il faut que je devienne quelque chose, disait l’aîné de cinq frères ; je veux être utile en ce monde. Si humble que soit mon métier, si ce que je fais sert à mes semblables, je serai quelque chose." Quelque chose

"Oh ! pousser, pousser, devenir grand et vieux, c’était là, pensait-il, la seule joie au monde." Le sapin

"On n’est donc pas estimé, dans le monde, à sa juste valeur, mais d’après l’opinion qu’on se forme de vous." La soupe à la brochette

"Ce contraste entre la nature, toujours belle et vivante, et l’œuvre de l’homme, si périssable, était saisissant" Les voisins
Nisa
Nisa
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6575
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Andersen, Hans Christian] Contes choisis Empty Re: [Andersen, Hans Christian] Contes choisis

Message par elea2020 Sam 16 Avr 2022 - 10:30

Je suis d'accord avec toi @Nisa, le contenu moral de ces contes est riche, et une partie de la détresse humaine y est montrée ; ils sont même parfois cruels (blessures, amputations en guise d'épreuve). Ils ne sont pas destinés aux enfants avant tout, je pense que c'est pour ça qu'il y a eu beaucoup de versions édulcorées...

_________________
"Ainsi vécut Raphaël pendant plusieurs jours, sans soins, sans désirs, éprouvant un mieux sensible, un bien-être extraordinaire, qui calma ses inquiétudes, apaisa ses souffrances. Il gravissait les rochers, et allait s'assoir sur un pic d'où ses yeux embrassaient quelque paysage d'immense étendue. Là, il restait des journées entières comme une plante au soleil, comme un lièvre au gîte." Honoré de Balzac, La Peau de chagrin.

Les Trois mousquetaires, d'Alexandre Dumas fils / Rodden Eiland de Bouffanges / Mémoires de Louise Michel écrits par elle-même, de Louise Michel /Petite bibliothèque de poésie contemporaine : Tout sera longuement fatal, André Frénaud.




=> PàL 2021

=> PàL 2022
elea2020
elea2020
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 4903
Age : 53
Localisation : 44
Emploi/loisirs : enseignante en reconversion
Genre littéraire préféré : dystopies et classiques, littérature russe
Date d'inscription : 02/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

[Andersen, Hans Christian] Contes choisis Empty Re: [Andersen, Hans Christian] Contes choisis

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum